SOLSTAFIR + MONO : VOYAGE AU BOUT DE…. (+ THE OCEAN) – Lundi 2 Novembre 2015 – Toulouse, Le Metronum –

SOLSTAFIR Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (10)Telle une invitation au voyage, c’est une petite pause qui nous est offerte ce soir dans la brutalité du métal (quoique…) avec une grande soirée post rock sensée nous éloigner de notre quotidien. Il y a certes comme un parfum de redite ce soir avec le retour des islandais de Solstafir quelques mois à peine après un passage à la Dynamo le 29 Janvier dernier (lire ici notre live report). Il faut toutefois savoir que ce show avait affiché complet et que beaucoup de monde était visiblement frustré de ne pas avoir pu y assister.THE OCEAN Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (1)

Qui plus est, ils nous reviennent ce soir accompagnés des allemands de The Ocean (Collective) et des Japonais de Mono qui clôtureront la soirée. Chaque groupe aura d’ailleurs un temps conséquent de set. Malgré une météo qui aurait pu en décourager plus d’un (une forte tempête sévit ce soir sur Toulouse), la salle est bondée, même si la billetterie voit sa file d’attente s’allonger indéfiniment  suite à un problème de scanette à l’entrée….THE OCEAN Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (2)

Pourtant, il ne fallait vraiment pas être en retard puisque le show débute légèrement en avance sur l’horaire prévu. THE OCEAN apparait  dans la pénombre habillés de lights rouges tandis qu’un bel écran central dispensent des abysses sous marines en fond de scène. On se rend compte que leur death progressif a fortement changé au fil des années, évoluant vers du rock atmosphérique et planant (par moment, on peut penser à ce que font nos frenchies de Klone) même si les racines extrêmes sont toujours présentes par moment (le chanteur Loic Rossetti nous sert encore des growls). Le son est absolument parfait et on remarquera l’incroyable travail de Paul Seidel, la batterie et la présence d’une violoncelliste apportant beaucoup de densité à la musique du groupe. Le public approuve et applaudit chaleureusement les allemands  qui nous offriront ce soir près de 50 minutes d’un voyage très réussi comme entémoigne leur album Heliocentric.SOLSTAFIR Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (13)

SOLSTAFIR jouit à présent d’une grande notoriété dans le milieu rock et métal. On retrouve ainsi avec grand plaisir nos chers islandais sur scène. Leur dégaine étonnante n’a pas changé, leurs tenues « Western Glam » font toujours leur petit effet! Musicalement, ça tient toujours la route d’autant plus que le groupe a la bonne idée de changer un peu sa set list et de proposer des titres plus rares tels que Ljos i Stormi ou Pale Rider. En fait seuls quatre titres du set de janvier dernier seront joués ce soir. SOLSTAFIR Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (1)Heureusement, on retrouve  des titres devenus classiques comme Otta avec son air de banjo lancinant et son final surpuissant ainsi que le mélancolique Fjara. Le son, encore une fois, est excellent quoique très fort mais c’est visiblement une habitude dans les concerts des islandais. Le frontman Addi est très à l’aise sur scène, faisant l’accolade à plusieurs fans du premier rang. Encore une fois, Solstafir nous a entrainé dans ses terres sauvages et volcaniques ou les croyances payennes sont encore très présentes. Deuxième rendez-vous très réussi ces nordistes, groupe vraiment unique et incontournable dans le genre.

MONO Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (2)Ce sont les Japonais de MONO qui sont chargés de conclure ce grand voyage. Ceux qui ont fui Solstafir reviennent dans la salle, prêts à rentrer en transe… Allons-nous adhérer nous aussi? A défaut d’impatience, nous voici curieux et attentifs…  Alors comment décrire leur musique? Disons que tous leurs titres sont instrumentaux, ils débutent de façon calme et lente avant de s’accélérer dans une explosion sonore pour finir en apothéose. Les deux gratteux ont beau etre assis, ils sont vraiment à fond. L’un d’eux bat la mesure tandis que l’autre termine souvent au sol dans des pauses extatiques. Malgré tout, si l’émotion enivre certains spectateurs, d’autres, dont nous sommes, restent à quai …MONO Toulouse Metronum 2.11.2015 Photo Jata (3) Loin de l’emphase stoner d’un Karma to burn, à des lustres du romantisme saisissant de My Sleeping Karma, ces titres à rallonge deviennent vite synonyme d’ennui pour qui ne rentre pas dans le trip. Alors, respectons ceux qui sont touchés, ceux pour qui cette musique évoque des sensations personnelles, des souvenirs, des sentiments intimes. Des larmes coulent dans les premiers rangs. Maria, de toute évidence, semble bouleversée. Malheureusement pour nous, bien qu’excellent en studio (écoutez Hymn of the immortal wind), ce set devient vite soporifique. On s’interrogera longtemps sur cette façon singulière de ne rien offrir d’autre que des notes, pas un regard ni même un sourire… Toutefois, c’est un succès pour les japonais, applaudis par la majorité du public. Ces derniers nous promettent en fin de show un retour d’ici l’été prochain. Nul doute que ceux pour qui ce voyage au bout de l’ennui fut une caresse d’allégresse replongeront dans cette Dream Oddyssey avec délectation.

_________________________

Chronique : Conan Akiro & Titi

Photos et mise en page : Titi

Merci à Niko et  Noiser.

_________________________

LES PHOTOS  DE SOLSTAFIR :

LES PHOTOS  DE MONO :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :