Archive pour IMAGES

KLONE (& CANCEL THE APOCALYPSE) : Les tumultes et la plume… – Mardi 27 juin 2017 – Toulouse, American Cosmograph –

Posted in KLONE / CANCEL THE APOCALYPSE Toulouse 27.6.2017, Vie du site with tags , , , , , , , , , , , , , , on 27 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Telle une savoureuse parenthèse entre l’hystérie du Hellfest et le grand break toulousain de l’été, nous voici conviés à une soirée particulière : classieuse, intense, mystérieuse et enveloppante.

Près de 250 métalleux se sont donnés rendez vous en ce mardi soir de fin juin dans la grande salle d’un petit cinéma cosy du centre ville, le délicieusement nommé American Cosmograph.

Devant l’endroit, baroque à souhaits, les conversations vont bon train tandis que la porte de la salle reste encore close. Lorsque nous investissons le lieu avec une bonne demi heure de retard, celui-ci dévoile devant l’écran et autour de la petite scène, une rambarde de type castillan dont seul l’escalier central ne semble pas obstruer la vue ni faire obstacle. C’est d’autant plus déstabilisant que l’on sait que les deux groupes de la soirée seront assis, l’exercice acoustique rimant à l’accoutumée avec position statique…

Cette inquiétude sera vite dissipée dès les premières notes des garonnais de CANCEL THE APOCALYPSE. Si l’on est vite rassuré sur la qualité du son dans la salle, l’aspect visuel s’avère certes particulier mais renforcera tout au long de la soirée une certaine forme d’onirisme entre le public et les artistes.

Entre deux musiciens classiques bordelais et deux représentants de la scène hardcore/métal toulousaine, c’est à un cocktail unplugged des plus improbables auquel nous sommes conviés en ouverture de cette belle soirée. Bercé par les arpèges de la violoncelliste Audrey Paquet et les accords du guitariste classique Arnaud Barat, nous voici tour à tour déstabilisés puis conquis par l’incandescence de cette fusion improbable rythmée par les percus de Hélios Mikhaïl et enrichi par le timbre écorché de Matthieu Miegeville qui confère à cette improbable fusion plusieurs couches d’une exquise profondeur.

Très surprenant au premier abord, les divers éléments qui composent cette œuvre se marient à la perfection. Audacieux, mais pourvu d’une véritable identité, le concept trouve un parfait équilibre entre élégance des mélodies, breaks inattendus et fougue bouillonnante servies par un organe tout en screams puissants et sensibilité à fleur de peu (écoutez Candelights).

De retour sur nos confortables sièges de velours (au tout premier rang!) après un détour talk et boissons dans le rue, nous voici fins prêts pour le voyage.

Ce soir, nous avons la chance de découvrir KLONE en config’ à cinq, l’excellent batteur/percussionniste Romain Berce venant apporter une magie supplémentaire à la formation, libérant ainsi Armelle Dousset de sa partie percus et lui permettant d’enrichir et de désincarner encore davantage les mélodies grâces à de parcimonieuses et subtiles interventions au clavier mais surtout à l’accordéon….

Ce qui frappe d’emblée, outre la pureté crystaline du son, c’est une cohésion absolue entre cinq partenaires qui ne font qu’un pour nous offrir une palette émotionnelle absolue que nous n’avions jusqu’alors connue qu’à travers des artistes à la sensibilité chairdepoulesque tels que Peter Von Poehl, Anneke Van Griesbergen, Anathema ou encore Steven Wilson.

Outre ces ambiances feutrées, ce set apaisé nous transperce de sa palette émotionnelle multicolore, nuancée, éthérée à souhaits. Nous en perdons la notion du temps tant cette fragilité ouatée transcende nos âmes. Nous voici en quasi lévitation. Difficile de se concentrer sur les photos tant le groupe se met à nu. Les orléanais dépouillent leur répertoire avec une maestria absolue qui sied à merveille à cette authenticité à fleur de peau. Doté d’un aspect plus progressif chaque note nous enveloppe d’un charme ouaté d’une ampleur rare.

Comment rester à quai tant l’invitation du quintet touche droit au cœur un public sous le charme, quasi en lévitation et qui ne demande qu’à monter à bord. Le virage atmosphérique pris par le groupe depuis 2015 semble deux ans plus tard trouver son apogée à travers cette tournée et cet album unplugged quasi magique. Klone réinvente là un concept qui vécu ses plus belles heures grâce à MTV au début des 90’s grâce à des groupes tels que Nirvana, Alice in Chains mais aussi Pearl JamKiss ou Aerosmith.

Portés par le chant en voix claire de Yann Ligner, bluffant de maîtrise et de sensibilité, le groupe revisite ces titres les plus touchants et leur donne de nouvelles couleurs. Avec Nebulous, Klone nous offre un voyage en planeur. Les paysages s’avèrent sublimes, le monde apaisé et majestueux, comme si la nébuleuse dissipait tous les brouillards…  L’émotion s’empare du public. Sur Immersion, certains ont les larmes aux yeux. L’intimité avec le public s’avère totale…

Aux guitares acoustiques, Guillaume Bernard et Aldrick Guadagnino oublient les distorsions et coordonnent merveilleusement leur parties de six cordes en des réarrangements saisissants (écoutez cette version épurée de Rocket Smoke).

Cueillis d’emblée par sa performance faite de pudeur et d’assurance, nous voici en suspension quand Yann nous convie une nouvelle fois au voyage à travers la sidérante reprise du People are People de Dépèche Mode dont la densité et le dépouillement n’ont d’égale que la puissance émotionnelle qu’elle dégage et qui nous bouleverse.

Ce sentiment d’authenticité, nous le retrouveront à travers chaque titre (Come undone, Grim dance…) Il n’y a pas de faiblesse dans ce set cohérent où nous aurions presque envie de nous dandiner sur  Gone up in flames. Yann nous bluffe; fermez les yeux et vous pensez forcément à Sting tant ses intonations sont similaires. Ce dernier n’aurait d’ailleurs pas renié la toute nouvelle chanson du groupe (The silent field of slaves) qui irait comme un gant à l’ancien chanteur de Police!

Sans filet, le groupe nous a offert un moment d’anthologie, un set poignant empreint de modestie et d’authenticité en totale intimité avec le public. Une performance rarissime dont nous sortons abasourdis et plus légers, telle une plume refusant de se poser face aux tumultes de l’existence…

___________________

Chronique et Photos : Tweety

Merci à Julien Oliba, Klone, Cancel the Apocalypse et Mathpromo.

_________________

LES PHOTOS JATA DE KLONE :

LES PHOTOS JATA DE CANCEL THE APOCALYPSE :

HELLFEST 2017 : LES PHOTOS JATA !

Posted in HELLFEST 2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

HELLFEST 2017

Lien vers notre TOP HELLFEST 2017 + REVELATIONS & DECEPTION… Link HELLFEST 2017 TOP 10 …

Toutes les photos live  J T A du  Hellfest 2017  sont en ligne ci-dessous  ! All our photos are now on line!

Voici nos 179 photos d’ambiance ! Here are our 179 ambience photos!

AMBIANCE – LIEN DIRECT …. AMBIENCE DIRECT LINK

HELLFEST 2017 PHOTOS

Nos 180 photos live  J A T A du  Hellfest 2017  sont en ligne ci-dessous  ! Here are our 180 live acts photos!

LIVE – LIEN DIRECT …. LIVE – DIRECT LINK

HELLFEST 2017 PHOTOS LIVE JATA LIVE EXPERIENCES

Replongez vous dès à présent dans l’ambiance du Hellfest à travers notre trailer vidéo de l’an dernier !

Immerse back into the atmosphere of Hellfest through our video trailer from last year!

HELLFEST 2017 – LES AMBIANCES –

Posted in HELLFEST 2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Voici les photos d’ambiance + portraits + site et de la J A T A Team & friends  du jeudi 15, vendredi 16, samedi 17 et vendredi 18 juin 2017 au Hellfest.

C’est une série de 179 photos …

Crédit et copyright pour JATA : Tweety, Thierry Lanfrit, Seb, Valérie & Sylvie.

HELLFEST 2017 – LES PHOTOS LIVE –

Posted in HELLFEST 2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Voici les photos live J A T A  des 3 jours du Hellfest 2017.

C’est une série de 180 photos  pour 18 groupes.

Crédit et copyright pour JATATweety & Lizzy S.Ramez. Merci  à Eric Alloing pour avoir enrichi nos photos de Pretty Maids, à Poupoune et Shandi pour le prêt de leurs photos de Steel Panther et à Thierry Lanfrit pour une photo des Dead Daisies et une de Sidilarsen.

Traitement : Lizzy S.Ramez pour les groupes du vendredi, Tweety pour ceux du samedi et du dimanche.

Nous sommes désolés de vous informer qu’un appareil photo nous a été volé et que nous avons perdu nombre de clichés. Heureusement, voici ceux de nos deux autres appareils…

Cliquez sur chaque photo pour l’agrandir et éventuellement la télécharger.

THE DEAD DAISIES – 12 photos :

 

PRETTY MAIDS – 14 photos :

 

DEE SNIDER – 11 photos :

 

AVATAR – 12 photos :

 

BARONESS : 12 photos.

 

THE VINTAGE CARAVAN – 12 photos :

 

 

ALTER BRIDGE – 12 photos :

 

AEROSMITH : 5 photos :

 

THE NEW ROSES – 11 photos :

 

QUEENSRYCHE – 10 photos :

 

MYRATH – 10 photos :

 

STEEL  PANTHER – 10 photos :

 

INGLORIOUS – 12 photos :

 

THE TREATMENT : 12 photos :

 

EVERGREY – 10 photos :

 

SIDILARSEN – 11 photos :

 

SAXON – 2 photos :

 

SLYDIGS – 2 photos :

 

 

LAST TRAIN : Photos Report – Vendredi 2 juin 2017 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in LAST TRAIN Toulouse 2.6.2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

L’ascension de LAST TRAIN dans le paysage rock français s’avère stupéfiante! Elle va même bien au delà de nos frontières et de notre continent pour ce jeune groupe qui enfile les dates comme des perles et qui cumule depuis deux ans plus de show à son actif que bien d’autres en plusieurs décennies! Ils se produisent désormais dans les salles les plus prestigieuses, les festivals les plus populaires, ouvrent pour Johnny ou Placebo…Bref, ils sont partout!!!

Pour ce nouveau rendez vous toulousain, les quatre alsaciens foulent cette fois les planches du cultissime Bikini. Nous les avions découverts au Connexion Live, les avions revu au Metronum puis tout récemment au Zénith avec Placebo. Si l’on ajoute que nous les avions manqué à la Dynamo, les jeunes loups ont déjà foulé malgré leur tout jeune âge la quasi totalité des scènes rock toulousaines!

Une fois encore, nous n’allions pas être déçus durant l’heure qui leur était accordée lors de ce Festival des Curiosités. Energie communicative, implication, voix éraillée de circonstance servant un rock garage aux relents parfois poppy ou bluesy du plus bel effet, le groupe n’a aucun mal a capter un auditoire venu pour eux ou découvrant à peine le phénomène.

Une heure, c’est certes un peu court mais les quelques 700 personnes ont donné de la voix, se sont sentis impliqués, ont enchaîné quelques gentils pogos, démontrant au tout jeune combo que date après date, leur petite communauté s’accroît à vue d’œil. Quant-à nous, après le premier choc du Connexion en avril 2015, le plaisir reste renouvelé et nous continuons de suivre deux ans plus tard cette inexorable ascension avec un intérêt non dissimulé…

_______________

Texte et photos : Tweety

Merci à Iris et à Bleu Citron.

________________

LES PHOTOS JATA DE LAST TRAIN AU BIKINI :

 

DGM (& MAX PIE) : High level! – Vendredi 26 mai 2017 – Toulouse, Connexion Live –

Posted in DGM / MAX PIE Toulouse 26.5.2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 mai 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Parfois, une soirée dont on attendait peu se transforme en pépite. Un groupe dont on ignorait tout ou presque vous cueille comme rarement et vous transporte si loin que le firmament de l’extase auditive vient vous taquiner les écoutilles. Vous l’aurez compris, les transalpins de DGM (neuf albums et une longue carrière derrière eux!) ont livré en ce chaud vendredi soir un concert mémorable, intense et prenant nous offrant tous les ingrédients que nous n’osions même pas  espérer : des compos imparables, un son parfait, une interprétation sans faille, des solis et une rythmique renversante,  le tout amené avec maestria par un frontman d’exception : Mark Basile, impressionnant tout autant par son attitude proche et amicale que par sa justesse vocale imparable…

Si l’on ajoute à cela une première partie de très très bonne facture assurée par les belges de MAX PIE, nous ne formulerons qu’un seul véritable regret : la date de cet événement qui explique sans doute que seule une petite centaine de fans ait répondu à l’appel d’un concert qui en aurait mérité le triple au minimum….

Une excuse pour finir, celle d’être arrivé trop tard pour assister au set de INEPSYS. Merci à eux, quoi qu’il en soit, de nous avoir offert une si belle soirée durant laquelle DGM a bravé le couvre feu, nous offrant à la demande générale, un titre supplémentaire pour quelques minutes de plaisir en plus… Comme quoi le très haut niveau musical se cache souvent dans des groupes peu médiatisés capable de distiller un plaisir bien plus intense que nombre de tête d’affiches prestigieuses…

Pour revivre ce concert, précipitez vous sur les vidéos de Denis (Metalden) dont voici l’impressionnant titre d’ouverture du concert : The secret part 1 & 2.

_____________

Mini chronique et photos : Tweety

Merci à Hangover Association et particulièrement à Romain Castel ! Un grand merci aux trois groupes pour leur talent et leur disponibilité! 

_____________

LES PHOTOS JATA DE DGM :

LES PHOTOS JATA DE MAX PIE :

PETER VON POEHL : Photos Report – Mercredi 17 mai 2017 – Toulouse, Connexion Live –

Posted in PETER VON POEHL Toulouse 17.5.2017, Vie du site with tags , , , , , , , , , , , on 17 mai 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Il flotte comme un air de retrouvailles. Même lieu, même ville, scène identique. Les musiciens qui l’accompagnent sont plus nombreux, trois désormais. Cela conférera une intensité supplémentaire aux chefs d’œuvres que nous connaissons ainsi qu’aux nouveaux, illustrant le nouvel opus de PETER VON POEHLSympathetic Magic.  Comme il y a quatre ans, nous voilà immergés, le temps d’une soirée dans cetunivers cristallin ou la dentelle se juxtapose avec magie dans un flot de mélancolie mais aussi d’humour, de délicatesse et de plaisir. Merci à cet artiste bien trop inconsidéré de nous proposer au fil du temps ses vibrations, soyeuses, divines, essentielles….

Lire ici : PETER VON POEHL : La caresse d ‘un ange…

LES PHOTOS JATA DE PETER VON POEHL :