DEEP PURPLE : Photos report – Jeudi 6 décembre 2012 – Toulouse, Zénith –

DEEP PURPLE -TOULOUSE 6.12 (17)Pas loin de 5000 personnes s’étaient données rendez vous pour ce nouveau chapitre live écrit par la légende pourpre dans la ville rose. Si cette fois la première partie ne fut pas l’enchanteresse heure proposée par Gotthard il y a déjà 3 ans mais 25 minutes blues de bonne facture passées avec Wille and the bandits, DEEP PURPLE nous proposera un concert de 1h45 mêlant technicité, inspiration, nouveautés mais aussi trop de solos qui font irrémédiablement retomber la fièvre. Dommage aussi que l’excellent Highway Star, prévu en premier rappel sur la set list soit passé à la trappe. On retiendra toutefois les sourires, la dextérité et la classe de Steve Morse, un Ian Gillan très en voix, une rythmique d’un autre monde assurée par un Roger Glover et un Ian Paice sur lesquels les années n’ont pas de prise sans oublier ce son si particulier d’orgue Hammond délivré par un Don Airey qui ne fera jamais oublier le légendaire Jon Lord qui nous a récemment quitté.

Le tout sous des éclairages plus travaillés qu’à l’accoutumée sur cette tournée et surtout, un concert servi par un son parfait.

Quelques classiques ont toutefois cruellement manqué ( Burn, Chlid in time, King of dreams) , tout comme ce petit plus qui aurait fait d’une belle soirée une nuit inoubliable.

Cliquez sur une des 36 photos pour l’agrandir et faire défiler la galerie…

 

_____________

Merci à Didier et à l’équipe de Euterpe / Box Office pour l’accred’, la confiance et le concours qui a permis à 8 de nos lecteurs d’assister au concert.

Photos et intro : Titi

_____________

5 Réponses to “DEEP PURPLE : Photos report – Jeudi 6 décembre 2012 – Toulouse, Zénith –”

  1. Super concert ! Vraiment. Par contre moi j’ai trouvé que justement les solos faisaient partit du truc. Avec je pense un silence de mort pour l’apprécier jusqu’au plus profond de nous même.

    J'aime

  2. Excellent concert et très très bonne soirée. De sacré musicos et d’excellentes compos, un son épais mais plaisant. Et merci à JATA pour l’organisation du concours qui m’a permis d’aller à ce concert!

    J'aime

  3. Ressenti trés trés proche de celui de Titi mais comme il était prêt, et prévu, je balance mon compte rendu:

    Ah Toulouse… même à quelques encablures de l’arrivée en étant largement dans les temps vous pouvez vous retrouver dans une interminable séance de surplace avec votre automobile. Et donc arriver en retard.
    Ah Toulouse, outre son guichet surréaliste, toujours autant de parasites. Même devant le Zénith, ils pullulent pour se faire de l’argent- toujours aussi salement – sur le compte des amateurs de musique.
    Ça a débuté, l’hôtesse tente de rassurer:« ce n’est que la première partie ». Mais qui est-ce ? La porte franchie, encore un bouchon (c’est la soirée!) mais j’ai une bonne vision des inconnus. 4 à 5 minutes et c’est fini. Soit ils ont commencé très tôt soit ça a été vraiment court. Je ressors et me retrouve face au « chapeauté multicolore ». Je le laisse quasiment sprinter (vers où : buvette, toilette ?) pendant que je retourne dans la salle par l’opposé. La scène n’est pas si loin, donc pas en configuration maxi mais il ne reste plus (beaucoup) de place libre. Sur deux écrans latéraux trop haut pour la fosse, découvrons qu’un album sortira vers avril. Les multiples caméras automatisées fonctionnent, tout semble OK.. Démarrage réussi même si le son de la voix n’est pas aussi parfait que le reste. Contrairement à la réputation (au XXe siècle) du groupe, ce n’est pas très fort, pas de quoi s’embarrasser les oreilles avec je ne sais quel persil. Pas d’autre herbe avec son épaisse fumée obstruant le champ de vision, donc tout va pour le mieux. Surtout que le son de la voix s’améliore très vite et devient parfait. Quel plaisir de voir (mieux vaut tard que jamais) Gillan… et Steve Morse. J’ai adoré, même avant son solo exceptionnel. Roger et Paice toujours au top. Jeu de lumière moins tamisé et surtout beaucoup moins pourpre qu’à une époque. Ma culture deep purple assez superficielle se confirme mais ce n’est pas un problème. « The battle rages on » que je n’attendais pas procure son lot de frissons. Gillian chante bien mais la joue discret, pourquoi ? Don sait où il joue. Sur l’avenue cauchemardesque menant au Zénith, pourrons-nous (lui, comme moi) « encore y revoir notre pincée de tuile ? »… Il nous invite même à plumer les alouettes… Lazy arrive « gros comme une maison », en version longue, tandis que Space Truckin’ moins prévisible dans un style bien différent est d’une efficacité remarquable. Surpris aussi lorsque Smoke arriva puisque j’avais pas vu le temps passer. Le light show fut alors vraiment exceptionnel. Superbe moment même dans la seconde moitié de la fosse. Mais comme c’était prévisible cela sonnait la fin. Le rappel superbement amené avec l’incontournable reprise mit ensuite Roger (enfin) sous un éclairage particulier. Mais sans présentation à la hauteur, il me semble. Suivit le classique Black Night. Autre surprise, pas de second rappel. Ah bon, exit « Anya » et pas de Purpendicular-isme : je m’attendais pas à ce qu’ils prennent cette tangente inattendue… en supprimant Child in Time. Déjà, l’absence d’Highway Star crée un manque mais là c’est presque un gouffre…(profond) ! Donc, impensable dans ce contexte d’entendre des fameux titres non gillan-ien (comme Titi, je pensais à Burn) ou un aviator hommage à la « cité de l’espace ». Mais zapper « sometimes I feel like… » c’est se priver de belles émotions, c’est comme faire de la musique en morse. Un comble. Ne restait plus qu’à aller faire vavoom pour vérifier si la mécanique (mise à rude épreuve) tenait le coup.

    J'aime

  4. Bon concert , ils sont musicalement excellent mais ils pouvaient tellement mieux faire .

    Enfin si ils reviennent j’y retournerai car c’est toujours un grand moment de rock .

    J'aime

  5. Magnifique reportage comme beaucoup sur ce site. Souvenirs et couleurs reviennent ainsi en tête à la simple lecture de ces mots, merci!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :