Archive pour SHAKA PONK

PAUSE GUITARE 2019 : REPORTAGE ET PHOTOS JATA !

Posted in PAUSE GUITARE 2019 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 9 juillet 2019 by JATA LIVE EXPERIENCES

Une nouvelle fois, l’année 2019 a délivré un bon cru pour le festival PAUSE GUITARE à Albi. D’un éclectisme assumé, le festival a fait voyager l’esprit ouvert de 17 000 festivaliers par jour, du rap au hard rock.  Ici, sans vouloir paraître irrespectueux ni dédaigneux pour certains artistes, nous voguons, comme vous le savez probablement entre hard rock et métal en passant parfois par la pop, la soul, la folk music. Nos frontières ne vont pas au delà….

GARBAGE PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (15)Jeudi, l’affiche s’avérait délectable. Vous comprendrez alors aisément que nous nous soyons attardés sur GARBAGE dont cette première couverture et vision nous a enchantés tant la présence de Shirley Manson, son empreinte vocale unique et les riffs post grunge tendance electro dark de Duke Erikson et Steve Marker propulsent l’ensemble vers un voyage de hits tout droit issus des 90’s.GARBAGE PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (8)

BEN HARPER PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (22)BEN HARPER, était aussi à l’affiche. Mystère sur le succès planétaire du guitariste folk bluesy tant son set nous a semblé d’une mollesse frôlant  fadeur et ennui. Heureusement, -M- alias Matthieu Chédid , malgré un show amputé d’une heure par rapport à sa tournée des zéniths a captivé (seul sur scène mais parfois aussi dans le public) une foule électrisée par ce talent d’une originalité revendiquée et assumée. Un véritable tour de force de revisiter ainsi à chaque tournée non seulement son répertoire mais également le concept de spectacles sans cesse renouvelés autour de la symbolique de son personnage.-M- PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (42)

 

SHAKA PONK PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (46)Nous allions faire l’impasse sur le vendredi bien que nous aurions aimé assister au show de ZAZIE afin de revenir le lendemain uniquement pour le concert de SHAKA PONK, la tête d’affiche de ce premier jour du week end. Dommage encore une fois que le concert soit amputé d’une heure. Toutefois, nous n’allions pas regretter les 170 kms aller-retour juste pour LE SEUL groupe français disposant de moyens, d’un univers, d’un concept et d’une imagerie au potentiel exportable dans quasi toutes les contrées du globe. Non seulement sa créativité s’avère sans limite mais son implication, les interactions folles et tellement heavy metal de Frah avec le public, le duo magique de chanteur qu’il forme avec la sublime Samaha, l’apport du personnage virtuel qu’est Goz, l’univers onirique perpétuellement renouvelé et tellement fascinant, font de ce combo un groupe inclassable, original et tellement ambitieux. Si l’on ajoute à cela que les autres musiciens existent vraiment et que le mix electro-funk-métal s’avère tantôt  entraînant, parfois émouvant, toujours fascinant, nous voici comblés malgré l’heure de set envolée ( pas de solo Goz/drums). Frah est toujours vivant malgré des stage diving parfois hard core et fort dangereux (pour lui et les premiers rangs), c’est bien là l’essentiel! Qu’on se le dise ici et là, ne manquez pas SHK PNK lors de sa prochaine visite dans le coin, voilà un groupe qui ne déçoit jamais !SHAKA PONK PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (59)

PROCOL HARUM PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (67)Après une nuit de sommeil et  près de 200 kilomètres au compteur pour un retour/aller supplémentaire, nous voici  à nouveau bien placés à trois mètres de l’avancée scénique pour la dernière journée du festival sur le site de Pratgraussals.  L’affiche du jour va monter en décibels au fil de la soirée bien que restant très mainstream, à l’image de la programmation. Commençons donc par un groupe dont peu ignoraient qu’il existait encore! Fort de son immense et éternel standard avec l’imparable ballade A whiter shade of pale qui date de 1967 (!!!), le groupe réapparaît à un moment où nous pensions qu’il reposait aux cotés de The Animals où de King Crimson…. Ce n’est guère une surprise, il ne reste qu’un seul membre en la personne du pianiste chanteur Gary Brooker mais le vieil homme qu’il est devenu et qui reste derrière son clavier assure un set cohérent.

PROCOL HARUM PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (73)

Les titres sont pour la plupart fort agréables et le début de coucher de soleil s’accorde on ne peut mieux au son si particulier et daté de l’orgue Hammond. Si l’on ajoute que le pilier du groupe a le sourire, parle correctement la langue de Molière distillant ça et là humour et entrain et se régale à nous offrir ces chansons que personne ne connait mais que les gens accueillent avec plaisir, le moment s’avère plaisant….jusqu’à la fameuse chanson où la foule peut enfin brandir des dizaines de milliers de téléphones pour immortaliser la légendaire chanson. La curiosité de la programmation s’est avérée une originale et jolie idée, PROCOL HARUM nous quittant sous les vivas du public.TOTO PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (79)

TOTO PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (84)Le soleil n’est pas encore couché lorsque le fleuron du rock mélodique californien investit les planches. La côte de popularité de TOTO n’a cessé de croître en Europe durant les décennies post Toto IV (album multi platine et couronné aux Grammy’s) alors qu’elle s’amenuisait de l’autre coté de l’Atlantique. Le groupe est donc particulièrement attendu et fait figure de tête d’affiche malgré le fait que son claviériste et cofondateur David Paich manque à l’appel et joue les arlésiennes sur bien des tournées. C’est donc un peu le Steve Lukather band qui nous ait offert ce soir. Loin de nous l’idée de faire la fine bouche tant la performance du guitar heroe si simple, si facile, chirurgical à l’extrême et de ses acolytes va s’avérer  éblouissante durant 1h15 des plus convaincantes. Décontractés, parfaits tant au niveau du son que des attitudes, le groupes amené par un Joseph Williams toujours aussi à l’aise dans les aigus va ravir une foule bercée par tous les hits du combo (Hold the line, Rosanna, Africa etc…). Lukather impressionne de plus en plus. Quel autre guitariste mis à par Joe Satriani peut se targuer de faire corps à ce point là avec son instrument ? Complicité naturelle, musiciens monstrueux de précision, son cristallin, cette cuvée de Toto aura ravi une foule qui en aurait repris un p’tite dose… Pour nous qui avons vu les américains tant de fois, nous pouvons affirmer que d’autres formations vieillissent plus mal….TOTO PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (78)

SHAKA PONK PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (65)Tiens donc, voici que les rois du hard rock « pour tous les français » repointent le bout de leur nez après tant et tant de tournées d’adieux. La nuit est tombée. SCORPIONS est dans la place et enchaîne dernières tournées sur tournées mémoires! Son immense backdrop tombe plus vite que la nuit qui assombrit le site mais pour une effet distillé puisque les musiciens arrivent quelques instants plus tard venant se placer comme si celui-ci n’avait pas été installé. Bizarre. Pour le reste, tout sera… comme d’hab! Plus aucune cocasserie….C’est pareil à chaque fois depuis 10 ans désormais. Même titre d’ouverture, même titre de fermeture, même partie acoustique,, mêmes attitudes au même moment, même set list (à un titres près qui varie parfois), même fausse complicité entre les membres du groupe etc etc….

GARBAGE PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (16)Bref, si vous découvrez Scorpions sur scène, vous passez un super moment. La scène est belle, les animations sur les multiples écrans (un brin renouvelées il est vrai) servent d’écrin à la flopée de hits que les allemands se sont forgés durant leur magnifique carrière. Klaus Meine vieillit mais il tient encore le coup et sa voix supporte le poids des ans même si des difficultés apparaissent ça et là. Rudolph Schenker demeure un très jeune homme de 70 ans et impressionne de classe et de style tandis que Mathias Jabs, s’il ne change pas, souffre de la comparaison avec le grand Steve Lukather qui vient de quitter la scène. Enfin, l’apport de l’ancien batteur de Motörhead (outre un solo pénible et creux qui ne sert aux autres qu’à prendre 10 mns de repos et fait très pâle figure comparé à celui d’Eric Singer de KISS) Mikkey Dee fut indéniable et donne un peps bienvenu, pêchu et quasi salvateur au quintet. En un mot, votre serviteur s’est ennuyé car il n’y eut aucune surprise mais ce show valait vraiment le coup dans un tel contexte pour des tas de festivaliers et c’est bien là l’essentiel ! Vous ne trouverez ici aucune photo de cette presta et c’est bien dommage. J’ai été prévenu trop peu de temps avant que ma position hors crash à 3 mètres de la scène était proscrite et je ne me voyais pas déranger la foule pour aller récupérer mon pass et shooter de si près….Peu importe…PAUSE GUITARE 2019 ALBI Photos JATA LIVE EXPERIENCES (18)

Nous vous laissons avec une centaine de photos de ce festival bucolique au charme particulier et à la programmation toujours aussi bien sentie. Rendez vous dans un an !

________________________

Photos, traitement, chronique : Tweety & SB.

Merci au festival, aux responsables presse, à Kora en particulier et aussi à Franck / Kyou / Emilie / Kix / Laure.

_______________________

LES PHOTOS JATA LIVE EXPERIENCES en ordre aléatoire :

SHAKA PONK – Monkey Business – Vendredi 02 février 2018 – Toulouse, Zénith –

Posted in SHAKA PONK Toulouse 2.2.2018 with tags , , , , , , , , , , on 2 février 2018 by JATA LIVE EXPERIENCES

Un zénith qui affiche complet, un show titanesque pour 2h20 de pur bonheur conjuguant délires en cascades et show rodé au cordeau malgré le début d’une tournée des plus ambitieuses. Qu’il est bon de constater que ce combo hexagonal se donne les moyens de rivaliser scéniquement avec les plus grands. Ambition, démesure se conjuguent ainsi avec intégrité musicale où mix des styles et puissance des riffs confèrent à l’ensemble une cohésion jouissive à souhaits. Circle pits, pogos furieux, braveheart, slams dantesques fusionnent à la perfection avec classiques et nouveaux titres, le tout porté par une scénographie stupéfiante. Seul bémol, un public mainstream  qui ferait mieux de fréquenter de temps à autres les concerts ou festivals métal afin de parfaire son éducation et comprendre ce que le mot respect signifie.

SHAKA PONK Toulouse Zénith 2.2.2017 Photos JATA LIVE EXPERIENCES (13)Si l’on ajoute les hommages bienvenus couplés en battles instrumentales aux monstres que furent Kurt Cobain, David Bowie, Prince ou encore Lemmy, on peut affirmer que  non seulement le groupe fulmine d’idées merveilleuses mais qu’il les propulse dans une fantasmagorie jubilatoire.

Portés par leur duo de performers Frah et Samaha toujours aussi justes, attachants et toujours plus charismatiques et  » caliente », on se délecte de tous les sons, de toutes les ambiances, de chaque univers proposé, de chacune des interactions fusionnelles et foisonnantes.

Alors, pas d’hésitation, prenez vite un ticket pour l’une des nombreuses dates de cette tournée monumentale qui marquera les esprits. Pour notre plus grand plaisir, le business du singe Goz n’est pas prêt de s’effriter! Monkey rules!!!

________________________

Mini chronique et photos : Tweety.

Merci à Bleu Citron et à Laurie en particulier. Merci à Galla Veret de Cyco.

_______________________

Les photos JATA de la soirée :

SHAKA PONK + SKIP THE USE : Caliente ! – samedi 12 novembre 2011 – Toulouse, Le Phare –

Posted in SHAKA PONK / SKIP THE USE Toulouse 12.11.2011 with tags , , , , on 13 novembre 2011 by JATA LIVE EXPERIENCES

CATCHY…. GROOVY…. PUNCHY…. SEXY….  !!!

C’était il y a deux ans déjà, devant ma télé. Victoires de la musique 2010 : SHAKA PONK scotche nos yeux à l’écran. On décolle littéralement du canapé. Prestation étonnante qui interpelle tant elle est originale et décapante dans ce paysage audiovisuel français un brin figé.

C’était le mois dernier, devant youtube. Sur les conseils de mon ami Michou, me voici devant Give me your life de SKIP THE USE. Retour en arrière. Mêmes sensations, emporté par un tourbillon d’énergie…

Et voici qu’un heureux  hasard pointe le bout de son nez :  les deux groupes sont en concert ensemble, au Phare ce samedi de novembre. Ils sont les deux têtes d’affiche d’un petit festival qui vaut surtout pour eux et dont les jeunes aficionados ont accourus en masse puisque  la notoriété de Shaka Ponk est importante. Français mais stars en Allemagne, les voici à la conquête de leur territoire sur lequel leur ‘fan-base’ les suit avec ferveur.

SKIP THE USE va électriser le public !

Mat prend possession des lieux.

Ce qu’ignoraient les quelques 1500 personnes, très vite survoltées, c’est qu’elles allaient prendre un uppercut titanesque sur la joue droite bien avant que leur groupe fétiche vienne leur asséner un KO définitif! Tout ceci dans une ambiance de fête où plaisir absolu et furieux pogos ne feront qu’un !

Si j’ajoute que ce soir -là, jamais encore je n’avais entendu un son si parfait, clair et puissant dans ce Phare en  configuration deux tiers, autant dire que tout était réuni pour passer une exceptionnelle soirée sous le signe de la découverte.

Place donc aux Lillois de Skip The Use . Groupe scénique par excellence, ils écument les scènes depuis quelques années maintenant. Avec un premier album éponyme et un Ep 5 titres, « Sound From The Shadow » sorti en octobre, ce groupe électro-punk-Métal-Rock est amené par Mat BASTARD, frontman on ne peut plus virevoltant, énergique, charismatique, magnétique.

Mat Bastard & Jay Gimenez.

Lui et sa clique, nous ont délivré une heure de  show  multivitaminé  devant un public non seulement conquis mais retourné comme une crêpe dès les premiers riffs et les entêtantes vocalises du  chanteur ! Show man dans l’âme, Matt n’a de cesse de faire participer l’auditoire au spectacle avec un professionnalisme de vieux briscard assorti de la fraicheur du jeune loup ! Mélangeant les styles, le groupe nous assène des coups de butoir sur des rythmes dansants qui résument toute l’alchimie d’un groupe qui se propulse dans une direction exponentielle les menant, on le souhaite, à une reconnaissance des plus méritée  !

Yann Stefani, discret mais efficace!

Si la fusion n’est pas, à l’accoutumée une mixture qui me chavire, comment rester de marbre devant cet improbable combo qui allie talent et originalité : on se délecte d’un petit  reggae avec antislavery, nous frôlons le disco avec le titre phare du 1er album Give me et nous voici emportés par l’esprit punk sur  Don’t want to be a star  …

Mat Bastard : une vague de groove et d'énergie.

Matt ne loupe pas l’occasion d’haranguer la foule, les slames et autres pogos deviennent rageurs atteignant le point de non retour. Une frénésie décapante est désormais instaurée, le tourbillon ne laisse personne sur le bas côté et les fans du Ponk jouissent avec délectation de la déferlante d’énergie qui s’abat sur la foule en liesse. Matt va puiser dans ses références métal, évoque Iron Maiden puis Metallica et sépare la foule en deux avant de donner son feu vert pour une braveheart quasi digne d’Exodus!  C’est avec une frénésie décapante que résonne alors « Bastard Song »…  Tout simplement renversant!

Skip The Use, jeune groupe Français  chantant dans la langue de Shakespeare vient de signer pour la major Polydor. Gageons que leur nouvel album Can Be Late  prévu pour le 30 janvier sera attendu par les nouveaux fans conquis ce soir par une bande de jeunes loups aux dents longues qui aura marqué les esprits ….

It's time to go ! Mission accomplie haut la main !

Quarante cinq minutes n’auront pas été inutiles pour permettre à la foule de se remettre du cyclone SKIP THE USE avant de se délecter du groupe phare de la soirée qui évolue dans un registre à la fois proche mais au concept bien plus affirmé.

Le singe virtuel Goz et les deux leaders en ombres chinoises. Welcome to the show!

Frah & Samaha Sam.

Frah & Samaha Sam.

Frah.

Frah.

La spécificité de ce groupe : son duo de chanteurs ultra lookés et Goz, un singe virtuel omniprésent qui délivre cette once de  fraicheur et d’originalité qui fait la différence. Le show débute sous des nappes électro. L’atmosphère est soutenue par de superbes lights. Composé de la belle métis sexy Samaha Sam et du white cowboy tatoué Frah, le duo apparait en ombres chinoises devant l’écran sphérique. Divine entame!

Les musicos se pointent  presque tous torses nus, prêts à en découdre. Explosion instantanée! Notre cowboy vole déjà au dessus de ma tête, slammant dès l’ouverture des hostilités, sur une  foule remontée et surchauffée qui le soutient comme un seul homme. Impressionnant! Impossible de rester étranger au souffle promulgué par le Ponk… Frénésie générale!

Frah, porté par la foule.

Frah, porté par la foule.

Samaha Sam, divinement éclairée....

Samaha Sam, divinement éclairée....

Les micros, en forme de calumets de la paix, immenses pipes s’il en est, contribuent à donner un cachet particulier à l’entreprise.

... Elle nous amène dans un générique de James Bond!

... Elle nous amène dans un générique de James Bond!

L’imposant claviériste Steve arbore un kilt. Ça pulse de toute part, le public est en transe, subjugué par le flux, le groove, la super vibe. Les deux voix s’ avèrent être parfaitement complémentaires, merveilleusement servies par un son, je le répète tant c’est rare en ces lieux,   tout bonnement somptueux!

Samaha et CC, guitariste du Ponk.

Samaha et CC, guitariste du Ponk.

Savourer des chansons poppy au groove disco, des guitares métal et un son électro, c’est ce à quoi nous allions être conviés durant une heure quinze, le groupe devant amputer allégrement la durée traditionnelle de sa prestation. Mais peu importe, l’énergie s’avère dévastatrice. Il transparait comme un  feu sacré émanant des artistes, tous impliqués, jouant leur rôle. Même si le duo capte l’attention, tous sont empreints de  bonne humeur communicative.

Complices et complémentaires ...

Complices et complémentaires ...

Sex ball!

Samaha....sexy!

Ne sachant rien, ignorant tout de ce que nous allions vivre, nous voici les témoins privilégiés d’une performance rock de haute volée, véritable coup de massue.

Samaha fait assoir le public, se balade dans la fosse, fait chanter la foule. Ça virevolte en swing attitude survitaminée, ça envoie du gras, tous les refrains nous cueillent comme par magie, décuplant l’ énergie et la synergie convergente entre tous les acteurs de cet instant partagé avec ferveur. C’est lourd et léger, dense et subtil, parfaitement éclairé et  graphiquement étonnant et inspiré !

Un public au diapason, fêtard, ravi, conquis lors des deux prestations.

Nous voici non seulement conquis mais abasourdis par un niveau, une intensité, deux performances qui nous ont ébouriffé, emporté, qui nous ont ravies….

What a night !

What a night !

Alors, dans l’avenir, si vous voyez à l’affiche un de ces deux groupes près de chez vous, un conseil, n’hésitez pas, prenez vos billets pour un voyage punchy, groovy, sexy, catchy !

Un immense merci à Michou et à Yann Stefani de Skip the Use !

———————————–

Chronique, photos et mise en page : Titi

————————————

Set list SHAKA PONK :

La set list de ce 12 novembre au Phare.

La set list de ce 12 novembre au Phare.

Set list SKIP THE USE :

Ce soir-là au Phare...

Ce soir-là au Phare...

LE SUPER SITE DE SHAKA PONK AVEC LA MONKEY TV OU UN REPORTAGE VIDEO DE CHAQUE DATE DONT CELLE CI EST EN LIGNE !

LE SITE DE SKIP THE USE

MYSPACE DE SHAKA PONK

MYSPACE DE SKIP THE USE

%d blogueurs aiment cette page :