Archive pour pagan

SABATON : Chair de poule! (+KORPIKLANNI + TYR)– Jeudi 11 Décembre 2014 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in SABATON / KORPIKLANNI / TYR Toulouse 11.12.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 12 décembre 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

10172586_377242945747486_3211713389086176741_nSABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (35)Je vous vois venir… Chair de poule au Bikini! J’ entends déjà ceux qui n’étaient pas présents ce soir là y aller de leur commentaire : hey, il ne va quand même pas nous faire de l’émotionnel pour un concert de pagan-war métal!?!SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (19)

Nous somme pourtant sur le point de vivre un de ses instants rares, de ceux qui vous propulsent vers un espace temps inattendu. Autant l’avouer sans plus attendre, l’idée de sortir, de faire la fête en ce jeudi 11 décembre ne me motivait pas plus que ça! Trop de concerts tue l’événementiel. Qui plus est, le traitement qui s’en suit commence à devenir épuisant: photos, chroniques, édition, promo du travail effectué, me voilà au bord de l’overdose….Pauvre chou!

Il y avait certes le plaisir de passer une autre belle soirée entre potes, de retrouver toutes ces têtes désormais plus que familières. J’ignorais toutefois encore que ce que la foule allait ressentir ce soir là allait m’emporter dans le plus enthousiasmant des tourbillons festif et interactif.

TYR Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (7)J’avais déjà vu TYR au Hellfest et n’accroche pas plus que ça à ce qu’ils proposent. J’aime beaucoup KORPIKLANNI mais ils passent et repassent tellement fréquemment qu’on a parfois l’impression d’ avoir fait le tour de la question. Quant-à SABATON, même s’ils viennent nous visiter pour la toute première fois en tête d’affiche dans la ville rose, leur dernière prestation au Hellfest date seulement d’un peu plus de 5 mois. Autant de raisons qui freinaient quelque peu mon enthousiasme. J’avais tord!TYR Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (10)

Il règne en fait dans l’enceinte comme un parfum d’aventure, quelque chose d’enthousiasmant. Si près de 1200 personnes se sont donnés rendez vous, la plupart n’en sont qu’à leur balbutiements live tant la moyenne d’âge est incroyablement basse. Jeudi jour des étudiants? Maxime vérifiée ce soir! C’est un peu comme si nous nous étions tous donnés rendez vous pour fêter un Noël païen ensemble au son de grosses guitares (mais pas seulement…)

Autre bonne nouvelle : les photographes n’ont ce soir aucune limite de titres et peuvent shooter durant toute la longueur des trois shows: c’est royal! On peut ainsi prendre notre temps devant, se déplacer, revenir, retrouver des amis, monter à l’étage et se repositionner à nouveau entre les artistes et la foule dont le premier rang est occupé de tant de visages familiers. Des consignes très libres qui témoignent de la part de l’orga et des managements d’une non prise de tête qui s’apparente on ne peut mieux aux attitudes qui vont suivre sur scène.TYR Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (9)
Certes, les quarante minutes des féringiens de Týr ne révolutionneront guère l’univers du viking métal mais constitueront une très honorable ouverture pour cette soirée déjà placée sous le signe de slams abondants et de headbangings féroces. Seuls les looks des deux guitaristes peuvent s’apparenter au heavy traditionnel, particulièrement celui, très travaillé, du très pretty Terji Skibenæs. Idem pour Heri Joensen mais le principal, sa voix, a du mal a s’avérer convaincante. Les compos restent en dedans. Beau décor, superbes mise en lumière mais ce groupe aura du mal à franchir le stade d’opening band… Nous aurions tant aimé entendre la sublime ballade The lay of our love mais la présence de Liv Krystine n’était qu’un doux rêve. Bref, une introduction plus que correcte à l’univers nordique…KORPIKLANINI Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (15)
KORPIKLANINI Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (10)Beaucoup de jeunes gens sont venus pour Korpi. Ils vont en prendre pour trois quart d’heure, pas plus, guest band oblige! Quand on pense que le groupe a attiré à lui seul plus de 500 personnes en tête d’affiche en ce même lieu en 2013 (lire ici Résidence secondaire) ainsi qu’en 2012 (story ici : Le bal des hommes des bois), c’est tout de même curieux de les applaudir sur un set si court. Qui dit court ne dit pas pour autant moins intense, bien au contraire! Si les trois premiers titres me paraissent moins en place, le groupe qui évolue au sein d’une structure scénique soignée avec plusieurs backdrops ne va pas tarder à imposer son rythme de farandoles métalo-folkloriques à une foule transcendée par l’énergie qui se dégage du sextet. Curieusement, c’est la nouvelle chanson mid tempo Sahti qui propulsera la prestation des finnois dans cet univers pagan folk à la chaleur communicative. Je retrouve alors Indy qui m’explose de rire en stigmatisant le groupe tel les Village People du style.KORPIKLANINI Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (3)
– Regarde les, comment peuvent-ils être aussi disparates? Tu as le danseur traditionnel, le gratteux échappé des 70’s, le Tzigane qui sort de sa roulotte, le chanteur rock star aux dread locks et le must : la bassiste biker aux pieds nus et potelés! Un véritable tableau de maître!
Ceci dit, la formule s’avère gagnante tant la folie s’empare du Bikini. On ne tient plus la foule. Vodka propulse le thermomètre en des degrés inappropriés et l’ambiance ne fléchira guère sur le fin du set où des titres comme l’indispensable Rauta  provoquent une jouissive hystérie collective. Vous cherchez un groupe pour chauffer votre salle? Sauna garanti avec Korpiklanni.KORPIKLANINI Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (4)
Après ces 45 minutes exaltantes, nombreux sont ceux qui étaient venus pour les finlandais et pensaient avoir d’ores et déjà réussi leur soirée. La plupart sortent pour se désaltérer. Sylvie dont c’est l’anniversaire retrouve Camille, Chris et Adrien au premier rang. Je croise Thibault. Il est accompagné de la charmante Juliette au sourire enjôleur. C’est son tout premier concert. A 17 ans, il était temps qu’elle vive enfin son ‘décucelage live’. Radieuse, elle n’est pas au bout de ses surprises et ne sera pas la seule âme médusée par les sensations qui vont suivre.SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (14)
Le décor impose le respect, principalement constitué d’un tank monumental sur lequel est jonchée la batterie de Hannes Van Dahl. Juste derrière, un immense backdrop dévoile le logo des  Suédois tandis que l’hymne éternel d’un des plus célèbres combos du pays retenti et ouvre le bal : The final Countdown d’Europe.SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (27)
Nous voilà prêts pour la guerre. Tous en pantalons de combat, le groupe ouvre les hostilités avec le tonitruant Ghost Division suivi par l’imparable To Hell and back et de l’énergisant Carolus Rex. Ceux qui étaient venus pour Korpiklanni semblent sous le choc tandis que les premiers rangs rentrent en transe. La possession ne fait que débuter et va littéralement s’emparer de l’ensemble du Bikini qui explose comme un seul homme. Ça sautille à l’unisson, ça chante, ça respire juste le bonheur de partager une alchimie rare qui opère dès les premiers instants. Seul bémol, l’abus de samples en lieu et place d’un véritable clavier qui parait désormais indispensable au combo.
Si Joakim Brodén impose une personnalité qui captive l’auditoire et capte tous les regards, ses compères aux cheveux longs et aux looks similaires et différents du sien ne sont pas que de simples figurants. Si le barbu bassiste Pär Sundström fait partie de l’aventure depuis le début, il ne parait pas le moins surpris par l’accueil démentiel réservé à nos guerriers préférés.SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (12)
SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (28)Des « Sabaton, Sabaton » retentissent dès que le combo tente de reprendre son souffle. Si les nouveaux guitaristes Chris Rörland et Thobbe Englund ne cachent pas leur joie, le plus touché reste sans nul doute Joakim. Ce groupe est son bébé, son oeuvre. Une soirée telle que celle-ci lui prouve qu’il l’amène sur le bon chemin, au firmament du métal. Son corps témoigne de son émotion, il veut apprendre le terme français de ce qu’il ressent. L’interaction est totale. Le voici qui interroge la foule. Il s’approche, passe au dessus de nos têtes de photographes privilégiés et met son oreille près de celui qui lui glissera ce qu’il finira par retenir de ce concert hors normes au niveau de l’interaction : Chair de poule!SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (34)
Chaque titre devient désormais prétexte à d’impressionnants mouvements de foule. L’énergie qui s’en dégage se convertit en slams pas toujours suffisamment maîtrisés. Fanny en fera malheureusement l’amère expérience : lunettes cassées, traumatisme crânien, elle fut obligée de quitter les lieux en larmes et à contre cœur. Les slams ont leur limites que la raison ignore.
SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (29)
A l’inverse, d’autres maîtrisent depuis quelques concerts un Human Surfing  qui trouvera son apogée lors de ce concert. Romain, chapeau de père Noël sur ses longs cheveux, surfe sur Baptistin, lui même porté par la foule. Joakim reste médusé, incrédule. Le voilà qui promet à notre Santa Claus local ses sunglasses qu’il ne manquera pas de lui offrir quelques titres plus tard. Regardez ici Born Toulouse, hommage appuyé du groupe au public toulousain….Ne loupez pas non plus cette vidéo de MétaldenSABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (22)
La fête est totale, le mix des nouveaux titres et des classiques s’avère imparable : bras tendus, mains qui frappent à l’unisson, vrombissent dans une enceinte qui en a vu passer tant d’autres mais dont le souvenir de ses instants hantera longtemps son mur du son et des émotions.SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (11)
Adrien semble hors de lui même, Muriel jubile, Sylvie et Camille restent radieuses malgré les corps qui leur passent dessus… La sécurité est obligée de réagir et de stopper certains slammeurs : ‘Si je te revois, ce sera la porte’. Mieux vaut prévenir que guérir…
En terme d’interaction, les suédois vont franchir un nouveau cap, Joakim proposant tour à tour à la foule de choisir tel titre ou tel autre ou mieux encore : décider si telle chanson (Got mit uns) sera interprétée en anglais ou en suédois, la langue de Shakespeare perdant haut la main le duel!SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (34)
Energie dévastatrice, refrains imparables, adhésion totale semblant aller crescendo comme en témoignent le très power spirit 40:1 et ses petits breaks solos ou encore The art of War et son braveheart circle spontané, tout est réuni pour que la soirée s’avère exceptionnelle.
C’est peu dire qu’elle le restera jusqu’au bout de ces bien trop courtes 95 minutes qui se concluent avec les imparables et explosifs classiques Primo Victoria ainsi que Metal Crüe qui laissent le public retrouver la réalité sans qu’il comprenne vraiment l’impact de la parenthèse enchantée dont il vient de se délecter, Fanny mis à part, malheureusement…
Ce trimestre titanesque se poursuit en fanfare dans la ville rose. On en voit presque le bout mais une chose est sûre : nous avons vécu ce soir un des plus intenses et des plus beaux concerts de cette année 2014. Sabaton, longtemps s’en souviendra aussi. Toulouse  lui a rendu quelques vibrants hommages ainsi qu’une perpétuelle chair de poule
SABATON Toulouse 11.12.2014 Photos JATA (36)
___________________

Chronique, mise en page, photos : Titi. 

Merci à Antoine, Robin et à toute l’équipe du Bikini.

Merci à Metalden pour la set list et les liens video.

___________________

LES PHOTOS JATA DE SABATON ET LA SET LIST :

LES PHOTOS JATA DE KORPIKLANNI :

 

LES PHOTOS JATA DE TYR :

TROLLFEST : Pittoresque poilade! (+ FINSTERFORST + CRYPTIC FOREST) – Mercredi 23 Avril 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in TROLLFEST/ FINSTERFORST Toulouse 23.4.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (2)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Les ambiances festives et délirantes, on le sait, demeurent l’apanage du Pagan métal. Si  la propension du style à  donner la banane aux plus farouches des Vikings est incontestable, nous allons assister ce soir à un moment rare de poilade des plus délectables et tout simplement inoubliable. Aucun chroniqueur ne pourra éviter d’en parler, aucun spectateur ne pourra s’empêcher d’en faire l’écho autour de lui : dans tous les esprits, un morceau, un seul, résonnera tel le leit motiv de la soirée: Papayou! Long live Carlos!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (12)

Un peu plus tôt dans la soirée, nous revoici repartis vers de nouvelles aventures live! C’est vraiment l’avalanche pour les concerts sur Toulouse depuis quelque temps. Il faut dire que la multiplication des salles et des associations de passionnés font du bien à la scène de notre ville, désormais l’une des plus prolixes de l’hexagone. Pour ce mercredi soir,  l’affiche du Connexion Live nous offre trois groupes de folk/pagan métal, un genre très en vogue en ce moment. Même si ce soir, ce n’est pas franchement la grande foule (un peu plus de 150 fans sont de la fête), difficile parfois de suivre le rythme éffréné des rendez-vous de plus en plus nombreux. D’autant plus que la veille, WITHIN TEMPTATION et DELAIN ont rassemblé au Phare  près de 3000 personnes. Manque de chance, il y a même à 300 mètres de là  une autre soirée métal à la Dynamo qui accueille NORMA JEAN et trois autres groupes! De plus, les formations que nous allons voir ce soir sont bien moins connues que les poids lourds du genre comme FINNTROLL ou ENSIFERUM….Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (9)

Pourtant, cette affiche ne manque pas d’intérêt! Place donc à CRYPTIC FOREST, groupe de pagan/black qui nous vient d’Allemagne, plus précisément près de la frontière suisse, dans une région montagneuse et boisée, la Foret Noire. Et ça se ressent dans leur musique, à la fois sombre et épique (Ecoutez Tale of frozen tears). Curieuse impression pour débuter la soirée, d’être aspiré en plein hiver dans les froides forets européennes. Le groupe est bien en place et son black métal tient vraiment la route. Le public apprécie même si bien des fans ne sont pas encore arrivés à l’heure de ce premier set. Quoi qu’il en soit, la formation demeure intéressante et prometteuse. Fera t-elle son trou dans le genre à l’avenir ? A suivre!

Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (6)Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Beaucoup de délectaient de la venue de FINSTERFORST, issu de la même région que le groupe précédent mais dont le statut et la réputation s’avère culte chez les connaisseurs. Plusieurs membres font d’ailleurs partie des deux formations. Si l’aspect  pagan/black de leur musique est toujours présent (Nichts als asche), les allemands se démaquent vite  avec un coté folk plus prononcé. Un accordéoniste est d’ailleurs présent sur scène. Les morceaux sont complexes et très longs (souvent plus de 10 minutes par titre) mais on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le public, jusque là plutôt calme, s’enflamme enfin… Ce groupe va mettre une ambiance de feu et les 150 personnes vont se dépenser comme s’ils avaient été 1500, ravis de profiter de l’instant. Les bonnes habitudes des concerts folk pagan resurgissent alors comme par magie: certains s’entraîneraient-ils pour l’affrontement Oxford vs Cambridge? Les rames imaginaires sont de sortie. On se croirait dans la cité bayonnaise à travers ce joyeux paquito improvisé.  FINSTERSFORST a vraiment fait forte impression. Espérons qu’ils obtiendront plus de reconnaissance populaire car ils le méritent vraiment!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (7)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (18)Avec  TROLLFEST, nous allons changer de registre mais aussi d’humeur. Nettement moins ambitieux musicalement que la plupart des groupes pagan, aussi festif soient-ils, les 7 norvégiens disposent d’un atout majeur: une propension au délire à nulle autre pareille, que ce soit dans les attitudes, les déguisements ou simplement les faces naturelles de certains de ses membres. On se souvient encore, sourire aux lèvres, de l’inénarrable chanteur Trollmannen qui nous avait plié en deux en ouverture de KORPIKLAANI (lire ici), investissant la scène tel un tronc végétal!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (26)

Niveau originalité, ambiance et bonne humeur, c’est peu dire que le Trollspråk du groupe (langue qui mélange allemand et norvégien) est parfaitement assorti à ce quasi Ska métal digne de GOGOL BORDELLO. On navigue entre délire, n’importe quoi, intensité mais aussi imagination comme ces trois batteries (une grosse, deux petites). Le groupe investit les lieux avec fausses barbes et blouses de médecin.

Et puis,  notre charismatique chanteur nous dévoila une jolie chemise à fleurs….

Le délire s’empare alors d’un fan, des ses amis et du Connexion tout entier!

– PAPAYOU, PAPAYOU!!!

Entre chaque titre, ça repart. Tout le monde s’y met. Le groupe semble pris à son propre piège! Il ne capte rien mais il en faut plus que cela pour le déstabiliser… Ils ne se doutent pas que nous aurions pu choisir Tirelipinpon sur le Chiwawa ou encore Tout nu et tout bronzé! (Ma  »Carlos culture » n’a décidément pas de limite!)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (25)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (32)Circonspect, le groupe  rentre malgré tout dans le délire, un fou rire s’emparant du  bassiste qui le communique à ses comparses. Niveau musique, malgré un son qui ne nous permet pas d’entendre notre ami accordéoniste, on reçoit avec plaisir ce qui nous est offert. En live, ça passe sans soucis malgré une redondance certaine. Toxic, la reprise de Britney Spears demeure des plus jouissives, tandis que Trollmannen dégaine une machine à propulser de la vodka dans le gosier des fans qui se précipitent pour capter l’offrande de cette communion inattendue. Braveheart et pogos se succèdent au son des dernières compos déjantées des sept samouraïs nordiques (Kaptein Kaos). Les guitaristes slamment au dessus de nos têtes tels des héros hissés au firmament. Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (29)Le rappel aux costumes plus délirants encore (Jésus, un gaulois, un romain, un dinosaure etc…) La soirée se terminera par un joyeux souk avec une partie du public investissant la scène. On imagine à peine la folie qui va s’emparer du Hellfest le 21 juin prochain (merde, il y a Buckcherry en même temps!) …

Fin de soirée et inspiration géniale de l’ingé son (ou de je ne sais qui….) : Papayou résonne dans les enceintes….

Trollmannen revient ranger son micro. Je l’interpelle :

 – C’mon, c’mon….

Il arrive.

-This is Papayou!

– Really ?

 Il se retourne vers le gratteux…. Hey, this is Papayou song! Banane générale….

Une p’tite version du classique de Carlos version métal-ska-pagan lors de leur prochaine tournée ?  Oh que Oui Rosalie!

_______________

Chronique : Titi & Conan Akiro

Photos : Titi

Merci à toute l’équipe de  SPM !

_______________

Avez vous déjà vu une set list qui témoigne d’autant d’implication ?SET LIST TROLLFEST TOULOUSE

LES PHOTOS DE TROLLFEST :

LES PHOTOS DE FINSTERFORST :

FINNTROLL : Pagan Night (& TYR & SKALMOLD) – Lundi 14 octobre 2013 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in FINNTROLL / TYR Toulouse 14.10.2013 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

FlyerFinntrollTYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (18)Le métal folklorique ne serait rien aujourd’hui sans FINNTROLL qui a popularisé ce genre combinant le metal extrème et des rythmes traditionnels (ici, la humpa, musique  finlandaise typique). Pourtant, le groupe semblait il y a encore deux ans proche de la fin. Ses deux membres fondateurs n’étaient plus là (le chanteur, malade des cordes vocales avait jeté l’éponge et le guitariste avait chuté mortellement d’un pont). Leurs albums, plus sombres étaient décriés et surtout, une avalanche de groupes du même style sont apparus et certains sont devenus célèbres (ELUVEITIE, KORPIKLAANI…), faisant de l’ombre au groupe. Heureusement, la formation finlandaise a des ressources et leur dernier album Blodvept a été applaudi par les critiques et le public.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (2)

Il y a donc foule en  ce mardi soir au Bikini, quasiment 600 spectateurs prêts à en découdre. Si l’on ajoute que la gent féminine est particulièrement au rendez-vous, nous avons la confirmation  que ce style attire un large public friand de farandoles et de contacts humains en tous genres.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (6)

Dès 20 heures, c’est SKALMOLD, groupe islandais, inconnu en France,  qui est chargé d’ouvrir les hostilités. La surprise va s’avérer excellente! Du pur Viking métal! En effet, si leur musique s’inspire de  BORKNAGAR ,  le groupe s’avère particulièrement à l’aise sur scène. Leurs compositions, assez complexes, souvent épiques, démontrent qu’ils se sont forgés une identité dans un style quelque peu saturé.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (12) Pas moins de cinq membres du groupe chantent sur scène, chacun avec un timbre différent (du death au chant clair en passant par le black), c’est dire la variété à ce niveau. Le public, d’abord attentif, se prend au jeu et finalement applaudit chaleureusement ce combo qui semble avoir gagné de nombreux fans ce soir. Savourez sans plus attendre cet excellent clip : Gleipnir.

TYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (10)

Vient ensuite un groupe beaucoup plus connu du public Viking Métal. Avec un tout nouvel album sorti ce mois-ci, c’est surmotivé que TYR semble investir les planches du Bikini (Valkyrja). TYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (15)

Comme pour SKALMOLD, le son est absolument parfait  et nous propulse vers des titres  très orientés heavy qui font mouche même si certaines baisse de rythme font retomber l’ambiance. Le chant si particulier du frontman de la formation des iles Féroé peut parfois agacer certains métal heads mais pogos et circle pits démontrent que la foule est venue faire la fête. En tout cas, les grands hymnes sont bien là ce soir (Hold the heaten hammer high, Shadow of the Swastika…).

Malheureusement, le groupe n’est qu’une première partie et nous quitte aprés 45 minutes de set. Dommage, beaucoup auraient bien pris du rab!

FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (1)Après une demi heure d’attente ou les uns et les autres naviguent de potes en potes, FINNTROLL déboule sur une scène riche en backdrops. Évidemment, les membres du groupes sont grimés et portent tous de grandes oreilles pour ressembler le plus possible aux créatures des forets nordiques. FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (11)Certains s’attendent à un copié collé du show du hellfest (là aussi très bon) mais ils se trompent. La set-list est plus longue et on a doit à quelques surprises dont des extraits du tant décrié Ur Jordens djup qui passent vraiment bien en live. Pour le reste, tout viendra du dernier album (7 extraits joués ce soir!), sans oublier bien sur les classiques (Jatkens tid, Trollhammeren…). Le public, lui, est comme un fou. On ne compte plus les wall of death et les circle pits, sans oublier les slams (n’est-ce pas Romain!) au grand plaisir du groupe qui arbore de larges sourires. Superbe soirée! Finntroll a démontré, pour la dernière date de cette tournée, qu’en dépit des coups durs et de la concurrence, ils sont toujours là et restent maitres en la matière.FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (13)

Voici sans plus attendre les photos de cette belle nuit Pagan au Bikini en ce beau lundi ensoleillé sur la ville rose…

_______________________

Chronique : Conan Akiro (Micro rajouts de Titi)

Photos, mise en page : Titi.

Merci à SPM et à Moocher en particulier ainsi qu’à l’équipe du Bikini

______________________

GALERIES PHOTOS :

TYR :

 

SKALMOLD :

 

FINNTROLL :

 

MERCHANDISING :

 

MOONSPELL : Pas de panique! ( & INSOMNIUM) – Mercredi 1er Mai 2013 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in MOONSPELL / INSOMNIUM Toulouse 1.5.2013 with tags , , , , , , , , , , on 2 mai 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (32)La malveillance de la lune est telle qu’elle nous a probablement jeté un mauvais sort. Voilà ce qui a probablement traversé l’esprit de l’équipe de SPM au regard des faibles réservations affichées pour le concert des apôtres du métal gothique. Celui-ci s’apparente t-il à un genre un petit peu tombé dans l’oubli ? Certes, la situation actuelle ne parait pas aussi reluisante que dans les années 90 où des groupes comme Type O Negative ou Paradise Lost  se classaient haut dans les charts mondiaux, mais l’orga espérait tout de même bien mieux que les 150 réservations affichées la veille du concert! Surtout pour un combo qui n’a jamais renié ce style et qui continue son petit bout de chemin sans avoir jamais perdu vraiment sa popularité.

Heureusement, une fois de plus, les toulousains semblent prendre plaisir à jouer avec les nerfs des organisateurs et c’est encore près de  350 personnes qui sont venues ce soir applaudir le groupe portugais réputé pour  n’avoir jamais déçu sur scène.INSOMNIUM Toulouse 1.5.2013 by JATA (3)

INSOMNIUM Toulouse 1.5.2013 by JATA (11)Cette prise de conscience soudaine se couple pour beaucoup avec le fait de vouloir aussi profiter du savoureux hors d’œuvre aux petits oignons finlandais  qui nous sera servi en première partie! Ce ne  sont en effet rien moins que les Finlandais d’INSOMNIUM qui déboulent sur scène. Dans un style pourtant fort  différent de la tête d’affiche,  c’est à une symphonie de death metal mélodique, si populaire dans les pays scandinaves, que nous sommes conviés. D’entrée , le sourire est sur toutes les lèvres, le batteur Markus Hirvonen rejoignant son kit sur un petit vélo suscitant les vivas de la foule! INSOMNIUM Toulouse 1.5.2013 by JATA (12)Le groupe particulièrement en place, jouant au clic puisqu’ils  sont soutenus de nappes synthétiques donnant une ampleur magistrale à leur univers.  Alternant passages rapides et techniques avec des morceaux plus planants et plus mélancoliques, fleurtant parfois avec le pagan et le doom. Le set s’avère envoutant tant et si bien que le public reste étrangement apathique. Phénomène de prime abord surprenant tant les deux guitaristes Markus Vanhala et Ville Friman enchainent les headbangings de folie accompagnés dès qu’il le peut par Niilo Sevänen, bassiste et growleur de l’entreprise. Or, l’atmosphère est si prenante ( écoutez Through the Sahdows , le Unsung de Toulouse ou l’excellentissime One for Zorro) que le public vit cette offrande de manière intérieure et n’éprouve pas le besoin d’extérioriser sa fougue. Quoi qu’il en soit, ces 45 minutes satisferont en tout points la grande majorité des passionnés et des néophytes qui seront venus pour eux où auront découvert, comme nous, une formation à réécouter et à suivre avec intérêt.   Satisfait, Markus reprend alors son micro vélo et regagne les coulisses avec le même petit bonheur juvénile…

Il y a tant de potes, visages connus et autres amis proches que l’interlude entre les deux groupes et presque trop court tant on se délecte de vivre ce jour férié quasi en famille, telle une fête que l’équipe de SPM à eu la riche idée de nous offrir.MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (2)

MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (9)Et cette bonne humeur va se poursuivre avec le  début du show de MOONSPELL. La  scène est particulièrement bien habillée (superbes draperies signées de Seth Siro Anton de Septic Flesh) tandis que un Fernando Ribeiro, le frontman du groupe, nous offre une entrée des plus théâtrales : demi pied de micro en forme d’épée et  un casque antique type Maximus! Visuellement impressionnant. Heureusement car ni le titre d’ouverture Axis Mundi , ni le premier quart d’heure ne semble convaincre grand monde. Plus d’un semble rester stoïque et on se demande si la mayonnaise va prendre.MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (13) Or, passé les tout premiers morceaux, les ressources et l’inspiration du groupe commencent à opérer comme en témoignent les excellents Opium + Awake . Peu à peu, nous voilà imprégnés de cet univers particulier. Chaque musicien en impose, bon look, belle attitude proche, regards francs et directs. Le show  gagne encore en chaleur lorsque Fernando Ribeiro passe enfin avec bonheur du grawl à une voix claire séduisante et maitrisée. A titre d’exemple, force est de constater que nombre d’extraits du nouveau double album passent très bien l’épreuve du live tels Alpha noir ou le single Lycanthrope. Toutefois, les lusitaniens  vont surtout marquer les esprits en faisant également un gros retour sur la première partie de leur carrière. En effet, nous avons droit ce soir à presque l’intégrlité de l’album Wolfheart, sorti en 1995 avec de superbes titres comme Wolfshade, Trebaruna, An erotic alchemy, Alma Mater repris en cœur par la foule et même le très rare et folklorique Ataegina, un régal qui interpelle tant, durant deux chansons, on bascule dans une ambiance de farandoles festives.MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (16)

Cerise sur le gâteau, Vampiria leur titre phare, sera magnifié par une apparition. Celle de la merveilleuse danseuse franco-libanaise Johanna. Devenue l’icône des métalleux français (elle intervient sur les dates de Therion, Orphaned Land, Yossi Sassi, Marty Fridman, Motörhead), nombre d’entre nous  nous délectons de la retrouver ici! Grimée en Vampirella orientale, elle apporte toute sa sensualité et son charme à un titre que ces courbes contribuent à introduire dans une toute nouvelle dimension. Les objectifs sont déployés et les yeux restent rivés sur cet océan d’originalité. Seul regret, nous aurions aimé revoir Johanna danser sur un autre titre.MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (22)

La fin du set offre la part belle à l’album Irreligious dont quatre 4 titres sont interprétés dont  Mephisto et bien sur Full Moon Madness qui comme à l’accoutumée, clôt un show de 110 minutes dont même les néophytes ont pu suivre avec un plaisir non dissimulé. Pas de panique donc, une fois de plus Moonspell a  vaincu . Il y aura même un peu de rab pour ceux qui le désirent, dans un mois et demi au Hellfest, comme quoi les aspérités de la lune ne masquent pas que de mauvais sorts…MOOSPELL Toulouse 1.5.2013 by JATA (34)

___________________

Chronique : Titi & Conan Akiro

Photos et mise en page : Titi

___________________

Merci à Fred, à toute l’équipe de SPM et du Bikini.

___________________

LIENS :

Website de Insomnium

Facebook de Monspell

GALERIE PHOTOS et SETLISTS :

Cliquez sur une photo pour l’agrandir et faire défiler la galerie…

 

KORPIKLAANI ( & METSATÖLL ) : Résidence secondaire – Lundi 11 février 2013 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in KORPIKLAANI Toulouse 11.2.2013 with tags , , , , , , on 12 février 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

Korpiklaani2013-726x1024Il pleut des cordes sur la ville rose. A tel point que ma course vers le guichet s’exécute en solo. Tous mes potes et le public sont déjà à l’intérieur du joyau toulousain, bien au chaud, au cœur de la forêt estonienne dont la bande originale est assurée par METSATÖLL.

METSATOLL 11 FEV 2013 by JATA (2)Malheureusement, il ne me reste que quelques chansons pour apprécier les sons prodigués par ce pagan venu de l’est. Servie par une ribambelle d’instruments originaux, le public semble capter l’essence de cette power folk puissante et mélodique qui en appelle semble t-il aux forces de la nature. Sans chavirer mais sans pouvoir imprégner ni le message, ni l’enthousiasme délivré, tout ceci m’a semblé entrainant et pas désagréable pour un sou. Si l’on en juge par l’afflu au merchandising en fin de soirée, voilà encore un groupe de plus à mettre en relief dans les discothèques des amoureux du genre qui ne demandent qu’ à exponentieliser leur culture!METSATOLL 11 FEV 2013 by JATA (1)

Comment être surpris par KORPIKLAANI ? Trois visites en nos terres en trois ans. Si l’on ajoute le Hellfest, ce seront pas moins de cinq occasions de les voir entre Toulouse et Clisson depuis leur venue avec ELUVEITIE au phare le 25 octobre 2010. La France, nouvelle résidence secondaire des finnois.KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (19)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les finlandais sont une valeur sure en terme de potentiel public. Chaque fois, il y a près de 500 personnes, ce qui est plus que correct pour un groupe inconnu il y a encore peu de temps. A ce titre, on peut dire que l’effet Hellfest opère à plein régime.KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (20)

KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (10)KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (14)Bref, une foule acquise qui est là pour pogoter, slammer, naviguer et tourbillonner sur les chansons à boire du combo festif à souhaits. Tout est dit ici dans notre précédent papier numérique sur KORPIKLANNI. Cette fois, ce fut juste un peu moins intense, un rien moins virevoltant. Le son tout d’abord, un brin étouffé, pas si pur et un peu juste en matière de décibels. C’est quasi inédit en ces lieux. La sono était peut être destinée à des salles plus modestes. Rien de grave toutefois, rien qui n’entrave ni la bonne humeur de l’assistance, ni celle des fans décidés à prendre leur pied . Ce sera sans nul doute le cas. Même si personne ne peut grimper sur scène, même si Jonne Järvelä ne se jette pas dans le foule, le groupe n’en est pas encore à cachetonner et délivre la musique qui lui tient aux tripes. Ces 90 minutes, sans être aussi intense que lors des autres éditions n’en demeureront pas moins vivifiantes et jouissives, les ponts d’orgues restant à jamais ces hymnes intemporels que sont Tequila, Vodka, Wooden Pints et surtout le bouillonnant Beer Beer. Même ceux qui ne boivent pas d’alcool en redemandent !

__________________________
Chronique, photos, mise en page : Titi.
__________________________
Un grand merci à SPM et à Fred en particulier  …. Merci aussi à l’équipe du Bikini pour sa compétence.
__________________________

GALERIE PHOTOS :

 

LIENS:

WEBSITE DE KORPIKLAANI

WEBSITE DE METSATÖLL

%d blogueurs aiment cette page :