Archive pour PAGAN METAL

TROLLFEST : Pittoresque poilade! (+ FINSTERFORST + CRYPTIC FOREST) – Mercredi 23 Avril 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in TROLLFEST/ FINSTERFORST Toulouse 23.4.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (2)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Les ambiances festives et délirantes, on le sait, demeurent l’apanage du Pagan métal. Si  la propension du style à  donner la banane aux plus farouches des Vikings est incontestable, nous allons assister ce soir à un moment rare de poilade des plus délectables et tout simplement inoubliable. Aucun chroniqueur ne pourra éviter d’en parler, aucun spectateur ne pourra s’empêcher d’en faire l’écho autour de lui : dans tous les esprits, un morceau, un seul, résonnera tel le leit motiv de la soirée: Papayou! Long live Carlos!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (12)

Un peu plus tôt dans la soirée, nous revoici repartis vers de nouvelles aventures live! C’est vraiment l’avalanche pour les concerts sur Toulouse depuis quelque temps. Il faut dire que la multiplication des salles et des associations de passionnés font du bien à la scène de notre ville, désormais l’une des plus prolixes de l’hexagone. Pour ce mercredi soir,  l’affiche du Connexion Live nous offre trois groupes de folk/pagan métal, un genre très en vogue en ce moment. Même si ce soir, ce n’est pas franchement la grande foule (un peu plus de 150 fans sont de la fête), difficile parfois de suivre le rythme éffréné des rendez-vous de plus en plus nombreux. D’autant plus que la veille, WITHIN TEMPTATION et DELAIN ont rassemblé au Phare  près de 3000 personnes. Manque de chance, il y a même à 300 mètres de là  une autre soirée métal à la Dynamo qui accueille NORMA JEAN et trois autres groupes! De plus, les formations que nous allons voir ce soir sont bien moins connues que les poids lourds du genre comme FINNTROLL ou ENSIFERUM….Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (9)

Pourtant, cette affiche ne manque pas d’intérêt! Place donc à CRYPTIC FOREST, groupe de pagan/black qui nous vient d’Allemagne, plus précisément près de la frontière suisse, dans une région montagneuse et boisée, la Foret Noire. Et ça se ressent dans leur musique, à la fois sombre et épique (Ecoutez Tale of frozen tears). Curieuse impression pour débuter la soirée, d’être aspiré en plein hiver dans les froides forets européennes. Le groupe est bien en place et son black métal tient vraiment la route. Le public apprécie même si bien des fans ne sont pas encore arrivés à l’heure de ce premier set. Quoi qu’il en soit, la formation demeure intéressante et prometteuse. Fera t-elle son trou dans le genre à l’avenir ? A suivre!

Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (6)Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Beaucoup de délectaient de la venue de FINSTERFORST, issu de la même région que le groupe précédent mais dont le statut et la réputation s’avère culte chez les connaisseurs. Plusieurs membres font d’ailleurs partie des deux formations. Si l’aspect  pagan/black de leur musique est toujours présent (Nichts als asche), les allemands se démaquent vite  avec un coté folk plus prononcé. Un accordéoniste est d’ailleurs présent sur scène. Les morceaux sont complexes et très longs (souvent plus de 10 minutes par titre) mais on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le public, jusque là plutôt calme, s’enflamme enfin… Ce groupe va mettre une ambiance de feu et les 150 personnes vont se dépenser comme s’ils avaient été 1500, ravis de profiter de l’instant. Les bonnes habitudes des concerts folk pagan resurgissent alors comme par magie: certains s’entraîneraient-ils pour l’affrontement Oxford vs Cambridge? Les rames imaginaires sont de sortie. On se croirait dans la cité bayonnaise à travers ce joyeux paquito improvisé.  FINSTERSFORST a vraiment fait forte impression. Espérons qu’ils obtiendront plus de reconnaissance populaire car ils le méritent vraiment!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (7)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (18)Avec  TROLLFEST, nous allons changer de registre mais aussi d’humeur. Nettement moins ambitieux musicalement que la plupart des groupes pagan, aussi festif soient-ils, les 7 norvégiens disposent d’un atout majeur: une propension au délire à nulle autre pareille, que ce soit dans les attitudes, les déguisements ou simplement les faces naturelles de certains de ses membres. On se souvient encore, sourire aux lèvres, de l’inénarrable chanteur Trollmannen qui nous avait plié en deux en ouverture de KORPIKLAANI (lire ici), investissant la scène tel un tronc végétal!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (26)

Niveau originalité, ambiance et bonne humeur, c’est peu dire que le Trollspråk du groupe (langue qui mélange allemand et norvégien) est parfaitement assorti à ce quasi Ska métal digne de GOGOL BORDELLO. On navigue entre délire, n’importe quoi, intensité mais aussi imagination comme ces trois batteries (une grosse, deux petites). Le groupe investit les lieux avec fausses barbes et blouses de médecin.

Et puis,  notre charismatique chanteur nous dévoila une jolie chemise à fleurs….

Le délire s’empare alors d’un fan, des ses amis et du Connexion tout entier!

– PAPAYOU, PAPAYOU!!!

Entre chaque titre, ça repart. Tout le monde s’y met. Le groupe semble pris à son propre piège! Il ne capte rien mais il en faut plus que cela pour le déstabiliser… Ils ne se doutent pas que nous aurions pu choisir Tirelipinpon sur le Chiwawa ou encore Tout nu et tout bronzé! (Ma  »Carlos culture » n’a décidément pas de limite!)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (25)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (32)Circonspect, le groupe  rentre malgré tout dans le délire, un fou rire s’emparant du  bassiste qui le communique à ses comparses. Niveau musique, malgré un son qui ne nous permet pas d’entendre notre ami accordéoniste, on reçoit avec plaisir ce qui nous est offert. En live, ça passe sans soucis malgré une redondance certaine. Toxic, la reprise de Britney Spears demeure des plus jouissives, tandis que Trollmannen dégaine une machine à propulser de la vodka dans le gosier des fans qui se précipitent pour capter l’offrande de cette communion inattendue. Braveheart et pogos se succèdent au son des dernières compos déjantées des sept samouraïs nordiques (Kaptein Kaos). Les guitaristes slamment au dessus de nos têtes tels des héros hissés au firmament. Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (29)Le rappel aux costumes plus délirants encore (Jésus, un gaulois, un romain, un dinosaure etc…) La soirée se terminera par un joyeux souk avec une partie du public investissant la scène. On imagine à peine la folie qui va s’emparer du Hellfest le 21 juin prochain (merde, il y a Buckcherry en même temps!) …

Fin de soirée et inspiration géniale de l’ingé son (ou de je ne sais qui….) : Papayou résonne dans les enceintes….

Trollmannen revient ranger son micro. Je l’interpelle :

 – C’mon, c’mon….

Il arrive.

-This is Papayou!

– Really ?

 Il se retourne vers le gratteux…. Hey, this is Papayou song! Banane générale….

Une p’tite version du classique de Carlos version métal-ska-pagan lors de leur prochaine tournée ?  Oh que Oui Rosalie!

_______________

Chronique : Titi & Conan Akiro

Photos : Titi

Merci à toute l’équipe de  SPM !

_______________

Avez vous déjà vu une set list qui témoigne d’autant d’implication ?SET LIST TROLLFEST TOULOUSE

LES PHOTOS DE TROLLFEST :

LES PHOTOS DE FINSTERFORST :

TURISAS : Valentine’s Revenge (+ STARKILL) – Vendredi 14 février 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in TURISAS Toulouse 14.2.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 février 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES


1452357_596413190424193_1706184871_n

turisas (1)Nous étions nombreux à nous trouver devant la mainstage 2 à Clisson lors du Hellfest 2011. En ce dimanche 19 juin, il est 11h40 quand le groupe investi enfin les lieux avec 10 minutes de retard sur l’horaire prévu. turisas (2)Autant dire que les quatre petites chansons délivrées ce jour-là et une prestation de vingt pauvres minutes auront eu maille à partir avec notre patience. Deux ans et demi plus tard, l’heure de la revanche a enfin sonné…

Toulouse ce soir se pare de rouge et noir. Comme d’habitude allez-vous penser mais point d’effet stadiste à l’horizon, les peaux de bête et autres peinture de guerre sont de sortie en ville pour célébrer à notre manière la plus belle des Saint Valentin.

turisas (3)Une fête des amoureux  à la sauce Viking sur fond de Dieu de la guerre finlandais où exploits héroïques  perdurent dans les champs de bataille  et les mers du Nord. turisas (14)Ce soir le théâtre de ces mythes scandinave se nomme le Connexion Live, un endroit où il est préférable de se trouver dans les premiers rangs si l’on veut vivre l’expérience comme il se doit mais où l’on risque de mourir prématurément lorsque l’on est pas préparé au combat. Car ce soir, c’est Battle métal! Des guerriers sillonnent la ville, souvent accompagnés par de belles amazones.

 Devant l’enceinte, des gens s’arrêtent, nous interrogent, demeurent circonspects. Ils nous sentent radieux mais déterminés. Nous aurons notre revanche!

turisas (8)Dans la salle, on se demande même si les (jolies) filles ne sont pas majoritaires tant elles investissent le premier rang. Trois cents belliqueux les encerclent mais le combat ne fait que commencer. Qui eu d’ailleurs cru que le premier round serait aussi endiablé. Servi par le jeune combo de Chicago STARKILL qui revient à Toulouse après sa presta convaincante en ouverture d’ Amorphis en novembre dernier. La très bonne impression ressentie ce soir là se confirme d’emblée tant l’énergie et le désir de convaincre n’ont d’égal que le talent de ces quatre jeunes artistes.  Devant un public déjà chaud bouillant, le groupe n’a aucun mal à enflammer la salle tant leur death mélodique est empli de références assumées (Amon Amarth,Children of Bodom, Iron Maiden…) et parfaitement maîtrisées . turisas (4)Le tout magnifié par une absolue fougue juvénile, une dextérité impressionnante … quelle tuerie mes amis! Mené par un frontman et guitariste de tout premier plan (Parker Jameson au son de guitare unique), les jeunes gens enchainent les titres enragés à un rythme effréné. Quand aux autres musiciens, ils sont tout aussi convaincants : un batteur énorme, véritable machine de guerre (Spencer Weidner), un autre guitariste (Charlie Federici) dont la guitare jumelle se marie à merveille avec celle du frontman et d’un bassiste excellent (Mike Buetch). Le public en tout cas est au comble du bonheur  . Servis par un son nickel chrome, les compos font mouche. Le combo nous offrira même une toute nouvelle chanson issue de son futur nouvel album avant de nous quitter sous les vivas…turisas (22)

turisas (31)Autant dire que le champ de bataille est déjà surchauffé quand les finlandais montre le bout de leurs peintures. Le temps de la revanche a alors sonné car même si TURISAS jouit toujours d’une grande popularité en nos terres (cinq dates dans l’hexagone pour cette tournée plus le Hellfest), on ne peut pas dire que le groupe ait été au top ces derniers temps. De nombreux changements de line up, un dernier album loin d’atteindre les sommets d’antan sans parler de cette fameuse date au Hellfest 2011 ont quelque peu écorné l’image du groupe.turisas (29)

Pour ce soir, cette tournée et la cuvée 2014, seule l’absence de la belle accordéoniste Netta Skog (partie en 2011 dont même l’instrument n’a bizarrement pas été remplacé) nous lésera. Pour le reste, la fun battle a bien eu lieu tant face à l’enchainement d’hymnes trépidents, de farandoles Vikings survitaminées, de vibrations épiques décoiffantes, le public n’aura eu de cesse de se déchirer, de se rentrer dedans, de slammer, de pogoter, de danser et se serrer. Oui, l’amour était de mise au Connexion, un amour viril, un rapprochement des corps moites et intense. Certes, nous sommes tous à l’étroit, tant les fans que les six membres du groupes sur la micro scène qui leur est dévolue mais les décharnements et autres réponses de la foule semblent enivrer  l’omniprésent violon de Olli Vänskä. turisas (19)

Le groupe est conquis. Comme le souligne Mathias Warlord Nygård, un concert où les peintures de guerre sont encore présente à la fin de la bataille n’est pas vraiment réussi.turisas (20) De celui-ci, il ne reste que les visages pales de combattants épuisés. Nous ne sommes alors qu’à une heure de set. Le dernier quart d’heure va tout dévaster entre l’épique Stand Up And Fight et l’hymne disco Rasputin réclamé à corps et à cris par le public. Le sol semble se dérober sous nos pieds, des chaussures volent, ça pogotte à tout va et la boule à facette du Connexion trouve là une belle opportunité de briller lors d’un concert Pagan!

Porté par un public en or (au sens propre puisque Olli Vänskä nous tombe dessus et chavire sur les bras d’une foule protectrice), TURISAS a conquis les cœurs et tient enfin sa douce revanche…turisas (27)

____________________________

Chronique : Titi

Photos : Sylvie

Merci à Fred et à toute l’équipe de SPM

____________________________

SET LIST :turisas (9)

LIENS :

NE MANQUEZ PAS CETTE VIDEO DE RASPUTIN EN CE 14 FEVRIER A TOULOUSE ! Merci à Julien…

Regardez ici les superbes photos de Julien.

LE SITE DE TURISAS

FINNTROLL : Pagan Night (& TYR & SKALMOLD) – Lundi 14 octobre 2013 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in FINNTROLL / TYR Toulouse 14.10.2013 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

FlyerFinntrollTYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (18)Le métal folklorique ne serait rien aujourd’hui sans FINNTROLL qui a popularisé ce genre combinant le metal extrème et des rythmes traditionnels (ici, la humpa, musique  finlandaise typique). Pourtant, le groupe semblait il y a encore deux ans proche de la fin. Ses deux membres fondateurs n’étaient plus là (le chanteur, malade des cordes vocales avait jeté l’éponge et le guitariste avait chuté mortellement d’un pont). Leurs albums, plus sombres étaient décriés et surtout, une avalanche de groupes du même style sont apparus et certains sont devenus célèbres (ELUVEITIE, KORPIKLAANI…), faisant de l’ombre au groupe. Heureusement, la formation finlandaise a des ressources et leur dernier album Blodvept a été applaudi par les critiques et le public.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (2)

Il y a donc foule en  ce mardi soir au Bikini, quasiment 600 spectateurs prêts à en découdre. Si l’on ajoute que la gent féminine est particulièrement au rendez-vous, nous avons la confirmation  que ce style attire un large public friand de farandoles et de contacts humains en tous genres.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (6)

Dès 20 heures, c’est SKALMOLD, groupe islandais, inconnu en France,  qui est chargé d’ouvrir les hostilités. La surprise va s’avérer excellente! Du pur Viking métal! En effet, si leur musique s’inspire de  BORKNAGAR ,  le groupe s’avère particulièrement à l’aise sur scène. Leurs compositions, assez complexes, souvent épiques, démontrent qu’ils se sont forgés une identité dans un style quelque peu saturé.SKALMOLD Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (12) Pas moins de cinq membres du groupe chantent sur scène, chacun avec un timbre différent (du death au chant clair en passant par le black), c’est dire la variété à ce niveau. Le public, d’abord attentif, se prend au jeu et finalement applaudit chaleureusement ce combo qui semble avoir gagné de nombreux fans ce soir. Savourez sans plus attendre cet excellent clip : Gleipnir.

TYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (10)

Vient ensuite un groupe beaucoup plus connu du public Viking Métal. Avec un tout nouvel album sorti ce mois-ci, c’est surmotivé que TYR semble investir les planches du Bikini (Valkyrja). TYR Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (15)

Comme pour SKALMOLD, le son est absolument parfait  et nous propulse vers des titres  très orientés heavy qui font mouche même si certaines baisse de rythme font retomber l’ambiance. Le chant si particulier du frontman de la formation des iles Féroé peut parfois agacer certains métal heads mais pogos et circle pits démontrent que la foule est venue faire la fête. En tout cas, les grands hymnes sont bien là ce soir (Hold the heaten hammer high, Shadow of the Swastika…).

Malheureusement, le groupe n’est qu’une première partie et nous quitte aprés 45 minutes de set. Dommage, beaucoup auraient bien pris du rab!

FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (1)Après une demi heure d’attente ou les uns et les autres naviguent de potes en potes, FINNTROLL déboule sur une scène riche en backdrops. Évidemment, les membres du groupes sont grimés et portent tous de grandes oreilles pour ressembler le plus possible aux créatures des forets nordiques. FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (11)Certains s’attendent à un copié collé du show du hellfest (là aussi très bon) mais ils se trompent. La set-list est plus longue et on a doit à quelques surprises dont des extraits du tant décrié Ur Jordens djup qui passent vraiment bien en live. Pour le reste, tout viendra du dernier album (7 extraits joués ce soir!), sans oublier bien sur les classiques (Jatkens tid, Trollhammeren…). Le public, lui, est comme un fou. On ne compte plus les wall of death et les circle pits, sans oublier les slams (n’est-ce pas Romain!) au grand plaisir du groupe qui arbore de larges sourires. Superbe soirée! Finntroll a démontré, pour la dernière date de cette tournée, qu’en dépit des coups durs et de la concurrence, ils sont toujours là et restent maitres en la matière.FINNTROLL Toulouse 14.10.2013 Pict JATA (13)

Voici sans plus attendre les photos de cette belle nuit Pagan au Bikini en ce beau lundi ensoleillé sur la ville rose…

_______________________

Chronique : Conan Akiro (Micro rajouts de Titi)

Photos, mise en page : Titi.

Merci à SPM et à Moocher en particulier ainsi qu’à l’équipe du Bikini

______________________

GALERIES PHOTOS :

TYR :

 

SKALMOLD :

 

FINNTROLL :

 

MERCHANDISING :

 

%d blogueurs aiment cette page :