Archive pour MANIGANCE

MYRATH + MANIGANCE : Photos Report – Samedi 24 mars 2018 – Montauban, Le Rio Grande –

Posted in MYRATH / MANIGANCE Montauban 24.3.2018 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 24 mars 2018 by JATA LIVE EXPERIENCES

MYRATH Montauban Rio Grande 24 mars 2018 Photos JATA(40)Une fort belle soirée au Rio Grande à Montauban en ce samedi soir de mars. Quatre dates avant la fin de leur tournée européenne commune, Manigance nous a offert 50 minutes intenses en compagnie de sa toute nouvelle chanteuse Carine, convaincante et souriante à souhaits tandis que Myrath fera voyager les quelques 400 personnes présentes ce soir…. Pas de chronique cette fois mais voici 45 photos pour revivre ou avoir un aperçu de cette savoureuse nuit en terre Tarn-et-Garonnaise….MANIGANCE Montauban Rio Grande 24 mars 2018 Photos JATA(16)

___________________

Intro et Photos : Tweety

Merci à Christian Pinto et au Rio Grande.

___________________

LES PHOTOS JATA DE MANIGANCE :

 

LES PHOTOS JATA DE MYRATH :

 

MANIGANCE : Histoire de passions ( + HEAVENLY ) – Samedi 27 septembre 2014 – Toulouse, Le Metronum –

Posted in MANIGANCE / HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 septembre 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES
MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (13)MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (28)C’est une belle histoire. Comme toutes les plus belles rencontres, celle-ci vit le jour au moment où je m’y attendais le moins. Une sale journée, de celles qui salissent vos rêves, annihilent à jamais vos motivations les plus vives. Un jour de foot pas comme les autres, un après midi de 2003 où ma passion pour ce sport a reçu un uppercut radical qui s’est entiché d’ un petit nom : écœurement…
Comment oublier cette journée du mois de mai. Je me sentais vidé, anéanti finalement par de futiles raisons. Toutefois, quand la lueur de la flamme qui s’éteint revêt le costume intense et chaleureux d’une main qui se tend, d’une amitié qui se révèle, sa chaleur n’en est que plus vive…
Une saison gâchée par l’ outrecuidance  d’un individu, une main tendue, une invitation, un réconfort puis une découverte: MANIGANCE et son album d’alors: Ange ou démonGeorges, le futur ‘leader’ des futures taupes, le nom amical que je donnerai bien des années plus tard à notre groupe de potes, venait, avec sa compagne d’alors, de me tendre une main salvatrice assortie d’une découverte qui me bouleversa.MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (26)
Quand il me fit écouter les premiers accords de ce pur chef d’œuvre, je n’avais pas éprouvé un tel choc depuis les trois premiers opus de Trust! Ma sensibilité venait d’être touchée de plein fouet par ces compositions puissantes et mélodiques, heavy et subtiles, intelligentes et novatrices.  Qui plus est, le tout était enrobé par une production sans faille, limpide, profonde et contrastée et surtout par des textes d’une intelligence rare.
MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (31)Aux côtés d’un titre écolo précurseur comme , Dernier hommage parmi d’autres merveilles, une chanson allait devenir culte au sein de notre famille: L’ultime seconde, ode sublime à la relation mère-fils, amenée par la fibre vocale blindée de puissance et d’émotion d’un Didier Delsaux qui allait devenir à nos yeux l’égal d’un David Coverdale ou d’un Joe Lynn Turner. Bref, une décharge percutante, volubile, subtile, enivrante dont la minutie, les ambiances et la fluidité  n’allaient plus cesser de devenir la bande originale de notre vie. Je piochais ainsi allègrement dans le futur répertoire des palois pour illustrer les séquences filmées les plus intimes de notre vie. Abysse et le frissonnant La force des souvenirs devenaient ainsi comme des illustrations divines créées par eux pour nous…
Il ne nous manquait plus que la rencontre live. Alors bien-sûr, il y eut ce 21 juin 2006! Pensez donc, Manigance en ouverture de Whitesnake! Magnifique et…frustrant : 30 minutes seulement au compteur des sudistes, brillantes mais presque futiles pour un public amorphe, venu seulement voir les américains, et qui ne se laissait pas emporter par l’ouragan puissamment technique qui leur était offert. Peu importe, je me sentais un brin isolé mais j’étais aux anges. Quelle affiche !
MANIGANCE : Souvenirs de La Dynamo en novembre 2011.

MANIGANCE : Souvenirs de La Dynamo en novembre 2011.

J’ignorais alors qu’il allait nous falloir attendre plus de cinq ans pour enfin profiter cette fois du groupe lors d’un véritable set. Nous sommes en novembre 2011. Nous allions assister à deux concerts de MANIGANCE en neuf jours, à Tarbes puis à Toulouse, à La Dynamo. Quand on aime, autant profiter de cette belle opportunité, d’autant plus que la bande à François Merle venait de signer son album le plus convaincant depuis Ange ou Démon . On retrouvait en Récidive toute l’inspiration et le perfectionnisme d’un groupe au sommet de son art. Comment ce pays ne peut-il pas reconnaître à sa juste valeur ces métronomes de la rythmique, ces as des accélérations speedées servies par des guitares qui s’élèvent, s’envolent, s’entrelacent,  ces maîtres de la rupture capables de décoller en un rien de temps la sève d’un  arbre centenaire?

HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (27)Le concert de La Dynamo fut  d’ailleurs pour nous un après midi particulier dans la ville rose lors d’un doux dimanche d’automne. Didier nous avait invité au soudcheck. Sylvie et moi avions fait la surprise à Jimmy. Pour mon jeune ado de fils qui n’était pas venu à Tarbes, la joie fut incommensurable, Didier nous offrit même une version accapella de l’Ultime Seconde avant que le groupe livre un set furieux et inspiré devant un parterre bien garni. HEAVENLY, déjà, était de la fête en guest.
Nous voici donc trois ans plus tard au Metronum, nouveau joyau des salles toulousaines à l’allure d’un petit Bikini particulièrement bien conçu. Si les deux derniers mois ont été placés sous le signe de la crainte tant la concurrence fait rage (Entombed A.D + Grave se produisent au même moment à La Dynamo -lire notre reportage ici- tandis que jamais la programmation métal, de mémoire de toulousain, n’a été aussi riche entre aujourd’hui et la fin de l’année!), nous nous réjouissons dès notre arrivée de constater qu’une queue non négligeable attend de récupérer le précieux sésame devant le guichet. Dans le confortable patio ainsi qu’ à l’intérieur de la salle, nos doutes se dissipent et un sourire commence à barrer mon visage : la promo n’a pas été veine! Pensez donc, il y tant de proches qui ont opté pour l’autre concert que je m’attendais au pire. Même Georges, à l’origine de ma passion et toujours fan absolu des frenchies n’a pas voulu manquer Grave qu’il n’avait encore jamais vu! Toutefois, si un nombre conséquent de mes potes slament dans le centre ville, d’autres ont répondu à mon appel. Certains (Hey, Laurent!) viennent de Nimes, d’autres de Carcassonne et la fan base des deux groupes est bel et bien présente! Plus de 150 personnes vu les circonstances, ça le fait! Nul doute que sans le show d’Entombed, nous aurions dénombré au moins 100 métalleux supplémentaires.HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (14)
HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (22)HEAVENLY ouvre donc le bal avec l’entêtant et entrainant  Spill blood on fire. Bien mieux qu’une première partie, le combo venu de Marseille disposera d’un temps de jeu conséquent (une heure) et n’aura aucun mal à convaincre l’auditoire. Si le groupe n’a pas sorti d’album depuis déjà un certain temps, le plaisir de se produire live s’avère communicatif tant l’accueil s’avère chaleureux.HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (15) Il faut dire que le groupe dispose d’un atout majeur : son chanteur Ben Sotto tout simplement impressionnant. Inutile de se focaliser sur un look atypique dans la sphère métal, force est de constater qu’il va chercher des notes que peu de frontman sur la planète sont capable d’atteindre. Il parait d’une facilité déconcertante, mettant son organe au service d’un power métal souvent inspiré. Même si certains titres souffrent la comparaison avec Gamma Ray, Helloween ou encore Unisonic, difficile de ne pas prendre un maximum de plaisir sur des titres tels que Lost in your eyes ou Full Moon pour n’en citer que deux, puissants, mélodiques, entraînants et surtout servis par un son et une exécution optimales, Ben et son super organe propulsant les aigus haut perchés à la face d’un public médusé.  Bref, un entame de soirée savoureuse!
La pause est toujours agréable au Metronum telle un samedi soir entre amis. En l’occurrence, même longue, elle parait courte. HEAVENLY Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (23)
MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (4)Le backdrop MANIGANCE est désormais hissé. 22h30, les musiciens investissent la scène. Alors que nous avions ressenti il y a trois ans, à La Dynamo, une atmosphère d’exaltation presque surréaliste, l’entame du set me laisse un brin circonspect : nouvel album, première date de la nouvelle tournée, rodage absolu, fatigue de journées et de nuits entières de répétitions, il doit y avoir de ça… Pur Sang, titre d’ouverture du nouvel opus n’est peut être pas la chanson idéale pour débuter. Nous lui aurions préféré Leader, Ultime Atome et ses echos growlés ou Volte face qui viendront un peu plus tard illustrer avec brio la nouvelle galette dont 6 titres seront proposés ce soir (regardez ici Planet Zemlya). Mais peu importe.
MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (8)Quelques minutes pour se mettre dans le bain et le groupe démontre de nouveau que l’énergie qu’il dégage n’est pas antinomique de la diversité qu’il ne cesse de proposer. Peu de groupes de power métal sont capables de vous entraîner dans un univers où d’imparables refrains vous font voyager au travers de mélodies uniques. Certes, nous sentons toutes les influences du style, nous attendons la pointe de lyrisme, nous nous délectons de touches tribales à la Angra et nous nous régalons de l’éternelle osmose qui  jumelle parfois Bruno Ramos et François Merle au cœur d’une exultation palpable teintée de sourires mais aussi, ce soir, d’une concentration particulière. MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (19)La cohabitation entre nos deux gratteux qui tricotent d’imparables lignes mélodiques et la divine toile rythmique tissée par Stephane Lacoude et Guillaume Rodriguez s’avère difficile à prendre en défaut. D’autant plus que les nappes synthétiques de Jean Lahargue ne sonnent jamais cheap contrairement à beaucoup de combos. Le son du clavier s’avère parfaitement équilibré soutenant des titres imparables qui s’enchaînent au sein d’une set list fort différente de la précédente tournée.
Toutefois, on peut se demander pourquoi Manigance n’utilise pas davantage les pépites de ces deux meilleurs albums : Ange ou Demon et Récidive. Trois titres de chacun de ces opus seront proposés contre quatre issus D’un autre sang. Je m’interrogerai toujours sur la raison de ne pas avoir fait de l’Ultime seconde ou de la ballade La force des souvenirs d’imparables et indispensables classiques. Question de goûts et de vécu… Heureusement, une merveille comme Larmes de l’univers illustrera avec puissance et maestria l’avant dernier album de sudistes.MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (6)
 MANIGANCE Toulouse 27.9.2014 Photos JATA (29)Didier Delsaux, malgré quelques légers dérapages vocaux ça et là, dispose toujours de cette étonnante capacité à véhiculer les émotions.Fleurs du mal en est l’exemple le plus saisissant ce soir même si ce cri du cœur n’est pas évident à retranscrire live. Le capital séduction du chanteur, c’est sa simplicité, sa sincérité et son extrême modestie qui engendrent une proximité naturelle transcendée par des textes d’une profondeur abyssale. Les sensations sont partagées, véhiculées  en un immense frisson par les riffs incandescents d’un Bruno Ramos au toucher éthéré.
Après 105 minutes d’une totale générosité, le groupe fini sur les rotules tant l’implication fut totale. Il  quitte le scène non sans une dernière offrande : l’écolo, particulièrement speed et inspiré Dernier hommage, l’un des titres majeurs de Ange ou démon, qui, 11 ans plus tôt m’ouvrit l’horizon d’une belle passion qui se conjugue à l’infini avec fidélité.

__________________

Chronique : Titi

Photos : Titi, Sylvie, Jimmy

Un immense merci à Hatem, à toute l’équipe du Metronum et du centre des Chamois.

__________________

MANIGANCE :

HEAVENLY :

MANIGANCE : Le fleuron du métal hexagonal ! ( + BLASTWAVE ) – Vendredi 4 novembre 2011 – Tarbes, La Gespe –

Posted in MANIGANCE Tarbes 4.11.2011 with tags , , , , on 5 novembre 2011 by JATA LIVE EXPERIENCES

Manigance live : avant Toulouse, la dégustation débute à Tarbes!

 Avant tout, remerciement particulier à Roger de Base Prod  pour sa confiance titanesque et son dévouement impressionnant!

Il y a des exaltations pour lesquelles il convient de se bouger. Pourquoi faire plus de 300 bornes au total pour aller voir un groupe live alors qu’ils viennent dans votre ville neuf jours plus tard?  Passion, frustration d’années de patience et d’attente… N’y tenant plus, il fallait que nous profitions de cette opportunité pour entreprendre le micro périple vers Tarbes avec Sylvie et les amis Eric de Hardrock 80 et Denis de Rock Meeting

Vous découvrirez ma propre chronique après sur le concert de Toulouse. Toutefois, afin que vous n’hésitiez plus à vous déplacer ce dimanche 13 à La Dynamo, voici le récit de Tarbes proposé par Eric accompagné de mes photos inédites …

Mais sans plus attendre, savourez cette vidéo de Tarbes montée en un temps record par Denis !… Les sudistes ont rendez vous dimanche à 19 h, don’t forget it !

Enfin !!!
Après de longs long mois (mars 2009 à PAU) l’occasion se représente enfin de revoir Manigance sur scène.
Surtout que cette année est sorti l’imparable Récidive qui est toujours à ce jour mon album de 2011 …
Nous voici donc, en cette fin d’après midi direction Tarbes après avoir pris au passage Titi et Sylvie puis Denis « Metalden ». Co-voiturage sympa sur fond de discut’ et de l’album Ange ou Démon de nos Palois préférés. Nuit tombante et pluie battante nous accompagnent. Faut être motivés je vous le dit.
Pas de soucis…nous le sommes !!!

Le temps de nous restaurer un peu au grand fast food américain du coin et nous arrivons à la salle de La Gespe.
Aucune difficulté pour se garer devant … On s’inquiète : ce  n’est pas un très bon signe pour le remplissage de la salle !
Rapidement, une petite contrariété surgit : malgré l’accord de Manigance et les demandes de Bruno Ramos au personnel de La Gespe, pas moyen de récupérer mon pass photos.
Nul ! Mais on se débrouillera avec Titi qui lui a son accred’ de Base Prod et Denis. Le temps de discuter avec les gars de Manigance qui viennent simplement et tranquillement nous saluer dehors, il est temps de se mettre à l’abri et de rentrer dans la salle.

Quand débute le gig de Delanda il y a maxi une cinquantaine  de personnes à l’intérieur. Heureusement, le hall se rempli copieusement et le bar est abondamment squatté.
Delanda est un trio proposant une zike aux influences « variées » dirons nous. Bonne volonté mais bon….
Leur Blog

Mélissa de Blastwave.

Heureusement, Blastwave va nous proposer un set beaucoup plus intéressant et convaincant.
Emmené par une très jeune chanteuse guitariste, ce combo originaire de Bayonne/Biarritz est habité par AC/DC, et ça ce n’est rien de le dire. Mais ils le font avec talent et qualité, et leurs compos ne sont en rien de pâles copies de leur référence. ce n’est pas un de ces trop nombreux Tribute Band aux Australiens.
En effet, l’originalité dans ce contexte réside dans la voix de la Mélissa.
Bien accompagnée par Fabien (gratte solo) Guillaume (basse) et Kévin (batterie), elle égrène les titres de leur répertoire, et à aucun moment l’ennui ne nous saisira.
Leur set se terminera sur un long titre au cours duquel Fabien s’en ira se promener dans les rangs du public, y compris le balcon, pour nous asséner de longs solis dans le plus pur style de Joël O’Keefe d’Airbourne. Raffraichissant !

Blastwave, agréable ouverture !

Plaisant dans son éxécution et peu attendu d’un groupe de première partie avouons-le, c’est un groupe qu’il faudra garder à l’oeil pour qui aime ce style.
Leur Myspace

Quatre des six mousquetaires de la virtuosité !

Quatre des six mousquetaires de la virtuosité !

Le public arrive peu à peu mais il faut avouer que nous espérions plus ! Quand débute le set de MANIGANCE nous devons être 200 grand maximum !

L’obscurité se fait et c’est sous l’intro de l’album Récidive, Aura, que MANIGANCE prend possession de la scène.

François Merle, aisance et présence !

Larmes de l’Univers nous tombe dessus et immédiatement il est clair que le groupe est en grande forme. Le son n’est pas au top du top mais s’arrangera vite …
C’est carré, précis ! Didier est en voix et ses potes à l’unisson. Bref la machine de guerre prend ses aises et nous assène un à un ses titres taillés pour le live.
La set list fait la part belle à Récidivedont pas moins de huit titres seront exécutés… C’est diablement efficace !

Didier Delsaux navigue dans un océan de justesse !

Les refrains nous emportent et sont repris par le public, enfin par la partie du public qui se bouge car c’est curieusement très statique dans le reste de la salle . Le tarbais est-il léthargique ? Pas grave, il y a quelques fous furieux (dont ma pomme) qui se chargent de dynamiser un peu tout ça car ce qui se passe sur la scène mérite largement davantage de ferveur !

Des premiers rangs agités, une salle attentive ...

Délivrance, Héritier, Envahisseur, Mercenaire, D’un autre sang….. On parcourt allègrement sans temps mort la discographie du groupe (dont seul Signe de vie sera évité). , Pas de répit ! Les interventions de Didier sont sobres et courtes. Pas de bla-bla inutile. Place est faite à la musique, au plaisir !

Manigance au pluriel...

Doublement convainquant !

Et du plaisir, ils en prennent nos amis, il suffit de s’attarder sur leurs sourires complices, leur banane permanente pour s’en persuader. Quel contraste avec le gig de Pau !!!
Et du plaisir, ils en donnent. C’est diablement efficace, les solis de Bruno sont limpides tandis que ceux de François donnent encore plus de relief à tous ces titres qui prennent une autre dimension en live. Les claviers de Jean sont discrets mais bien présents. Nous sommes envoutés par la magistrale section rythmique de Marc et Danny !!!

Six mecs sur scènes qui du haut de leur albums studio nous font l’offrande d’un Métal toujours précis et jouissif. Car d’ Ange ou Démon à Récidive, de 2002 à 2011, leurs compos s’enchainent sur scène avec une homogénéité digne des plus grands.
Pas un moment d’ennui : la set list est dynamique, sans fioriture. Bref, ça riffe, ça chante, ça martèle……. pour notre plus grand bonheur.

Bruno Ramos, technique et charisme !

Bruno Ramos, technique et charisme !

18 titres au compteur avec comme dernier rappel Illusion, alors que beaucoup attendaient plus Dernier Hommage, ou La Force des Souvenirs.….. Difficile de satisfaire tout le monde !

Une complicité de longue date !

Les lights se rallument toujours trop tôt quand le plaisir est tel ! Nous allons pouvoir nous diriger vers le merch’ (bises à Cécile et Claire) . Me voici avec le nouveau tee shirt !

Merchandising.

Merchandising.

Manigance avec Titi & Sylvie.

Manigance avec Titi & Sylvie.

Un peu d’attente sous forme de partage entre potes puis quel plaisir d’être rejoints par les gars du groupe, de converser et d’immortaliser ces moments.
Ils sont aussi disponibles et sympathiques que talentueux…. Chapeau bas Messieurs !!!

Retour tardif sur Toulouse, toujours sous des trombes, fourbu mais happy de la belle soirée, des chansons plein la tête !

Merci à Denis, Titi et Sylvie pour cette soirée géniale.
Et on remet ça dimanche 13/11 à La Dynamo de Toulouse. ENJOY !!!

Didier avec Eric & Titi.

Didier avec Eric & Titi.

Set list :

Les titres joués à Tarbes.

Le site web de MANIGANCE

Rédaction : Eric

Intro, photos et mise en page : Titi

Montage vidéo de ‘En mon nom’ : Denis

Merci à tout le groupe, chaleureux, disponible, convivial ! Merci à la Gespe et à Audrey. Mais surtout et encore, un méga Thanks to Roger!

Enfin, Denis et Eric, on repart quand vous voulez, c’était un régal ! Thanks a lot for your car and drive Eric …

%d blogueurs aiment cette page :