Archive pour LE SAINT DES SEINS

KYLE GASS BAND : Ailleurs… (+’77) – Mardi 27 Septembre 2016 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in KYLE GASS BAND/'77 Toulouse 27.9.2016 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 septembre 2016 by JATA LIVE EXPERIENCES

13227214_1085448631520644_2007833267074429726_nL’été refuse obstinément de tirer sa révérence sur la ville rose. Ses travaux interminables enfin achevés, la place St Pierre s’est ornée d’une belle parure et la vie trépidante autour de cette fourmilière proche du centre ville est enfin à nouveau en ébullition. Les terrasses ne désemplissent pas tandis que des amoureux de classic rock s’apprêtent à envahir le Saint des Seins qui affiche vite sold out.

77-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-8C’est à un voyage temporel auquel nous sommes conviés ce soir. Une foule dense patiente au dehors. Chaque fan pénètre tranquillement dans la sas tandis qu’il reste encore bien du monde au dehors quand les premiers accords binaires des barcelonais viennent émoustiller les amoureux d’ AC/DC qui commencent déjà à solliciter leur nuque.

77-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-577-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-6Nous sommes ici en territoire archi connu tant les catalans n’en sont pas à leurs premiers pas en nos terres. Ils enchaînent les premières parties (D.A.D, Koritni etc… ), nous offrant à chaque fois des shows de haut vol sans une once d’originalité mais avec une conviction, une hargne et une implication qui force le respect. Pantalons pattes d’eph, chemises à fleurs entrouvertes, boots d’époque, tout est là pour nous replonger dans les 70’s.

77-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-13Dire que la magie opère relève d’ailleurs de l’euphémisme. En seulement 30 minutes, un solo de LG dans la foule (comme d’hab’!) qui se poursuit sur le bar (ça, c’est nouveau!), le groupe des frères Valeta (doté de deux nouveaux membres à la rythmique, dont un jeune batteur excellent) a réussi à nous faire oublier qu’il y avait le concert pour lequel nous sommes venus par la suite! Les quatre barcelonais nous quittent sous les ovations et même davantage puisque la foule ultra compacte désormais entame en chœur et durant de longues minutes le refrain du dernier titre (We want more rock’n roll) : « And I say no, no, no, got no place to go, we want more rock’n roll! » Du jamais vu pour une première partie et un privilège si l’on considère que le groupe annulera son show à Dijon le lendemain et les deux suivants en Italie!77-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-12

kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-2Après une demi heure d’attente, c’est une légende atypique qui va se présenter devant nous pour la toute première fois. Un star en quelque sorte mais en parfait décalage avec le concept originel dévolu à ce terme. L’artiste américain Kyle Gass n’est autre que le célèbre acteur du mythique film The pick of destiny avec Ronnie James Dio. C’est aussi surtout l’acolyte de Jack Black au sein de l’irrésistible duo fun (hard) rock Tenacious D, ultra célèbre outre Atlantique.kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-12

Nul doute alors qu’une fois de plus, nous allons voyager, être transporté ailleurs au sein d’un univers où s’entremêlent classic hard rock, acoustic music et lyrics foisonnantes et non dépourvues d’humour. Certes, il est fort difficile pour celui qui ne maîtrise par à la perfection la langue de Shakespeare de saisir les subtilités de la prose et autres jeux de mots. Ceci d’autant plus que le son s’avère moyen et les discours (trop nombreux) distillés avec d’improbables accents et une vitesse qui a tendance à nous égarer en chemin….kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-21

Malgré tout la magie opère, des slams commencent  à se succéder et la chaleur s’avère étouffante. Notre star, à la bonhomie non dissimulable  a d’abord su s’entourer de quatre musiciens impressionnants. L’un des deux guitaristes, Mike Bray, partage le chant avec lui et enveloppe leurs mélodies accrocheuses d’un organe des plus chaleureux. Avec son acolyte John Konesky, ils distillent ses riffs groovy sur des titres déjà cultes (Tremendous et Questionable, nos deux favoris!).kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-9

kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-17Le Kyle Gass band, outre sa bonne humeur communicative (l’ interaction incessante avec le public du frontman qui interpelle les premiers rangs, descend dans le pit, tente de faire chanter une charmante fan), nous assène nombre de titre imparables aux solos dévastateurs (Manchild, Regretta), surprend le néophyte avec des ballades bluesy épurées (magnifique She’s my Bro Ho !) et n’utilise pas la flute à bec telle le Jethro Tull du pauvre mais l’introduit avec élégance et surprise comme l’improbable touche de grâce qui amène la chanson où on ne l’attend pas forcément (Gypsy Scroll).

kyle-gass-toulouse-le-saint-des-seins-27-9-2016-photos-jata-18Les plus de 100 minutes de cet étonnant  concert s’achèvent d’ailleurs avant et après rappel par le dyptique quasi cinématograhique gitan tant attendu des fans (Gypsy scroll II Toot of the Vall) qui voit les deux gratteux revêtir des aubes noires à capuches tandis que Kyle tricote tendrement quelques lignes de pipo enchanteresses.

Ils sont quatre à saluer. La star si simple est déjà au merch’ en fond de salle, disponible pour tous durant de longues minutes! Mr Gass, on s’incline!

________________

Chronique et photos : Tweety.

Merci à SPM Prod et à Fred en particulier!

________________

KYLE GASS BAND – LES PHOTOS JATA :

’77 – LES PHOTOS JATA :

 

OUR LAST NIGHT : Collège attitude… (& PALISADES & OUR THEORY) – Lundi 11 Mai 2015 – Toulouse, Le Saint des seins –

Posted in OUR LAST NIGHT / PALISADES Toulouse 11.05.2015 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 12 mai 2015 by JATA LIVE EXPERIENCES

11102891_895535537170098_7494555565562964125_nParfois, certaines soirées inattendues donnent lieu à de belles surprises, à des révélations magnifiées par la douceur ambiante de la très belle journée qui l’accompagne.

Ce soir , la petite salle du centre ville s’est transformée en véritable fournaise. C’est un quasi sold out qui honore les trois groupes qui vont enflammer les lieux et transformer le pit en véritable fournaise.

Quand nous pénétrons dans l’enceinte aux alentours de 20h30, il ne nous reste que deux titres pour apprécier la prestation des parisiens de OUR THEORY. C’est d’autant plus regrettable que ce que nous écoutons nous propulse en un instant dans l’ambiance déjà moite du lieu. Le son est excellent, l’implication sans faille et l’inspiration de ce métal postcore très mélodique au rendez vous comme en témoigne l’excellent The devil. A revoir très très vite!PALISADES Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (2)

PALISADES Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (10)Pour qui a aimé les riffs puissants et les breaks mesurés des parisiens, ils vont être servis avec les américains de PALISADES. PALISADES Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (5)Le sextet va s’employer durant 35 minutes à convaincre un public pubère et déchaîné qui n’aura aucune difficulté à répondre, reprendre en cœur et se régaler des rythmes très PAPA ROACH du sextet qui dispose d’une electro-métal-touch qui met dans le mille. Refrains clairs, entraînants et bien pensés succèdent aux couplets syncopés. Entêtants à souhaits (Player Haters’ Ball), ces titres post hard-core teintés de mosh parts et breakdowns font déjà chavirer les lieux. Circle pits et mini wall of death se succèdent, le public répondant au doigt et à l’œil aux sollicitations du groupe particulièrement à l’aise, entraînant et désireux de marquer son territoire. Ce qu’il fait non sens mal, avec sourires et sympathie. Intense, trop court mais idéal! Un pur kiff!!!

OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (9)

Mais il semblerait que tout le collège se soit donné rendez-vous pour assister à la prestation de OUR LAST NIGHT. L’entame s’avère tonitruante tant est si bien que la foule reprend en cœur les lyrics de Same old war. C’est impressionnant! Suis je le seul à ignorer le phénomène? Les filles n’ont aucun mal à recouvrir les voix du guitariste Matt Wentworth et de son frère, le troooop bôôôô Trevor Wentworth.

OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (16)Pour leur première tournée dans l’hexagone, le moins que l’on puisse dire, c’est que les américains étaient attendus. Les mouvements de foule sont tels qu’il devient vite quasi impossible de tirer le portrait des artistes en herbe. Nous voici allongés les uns sur les autres, les girls des premiers rangs se retrouvant le nez sur les planches frôlant la chair de leurs idoles.

OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (5)Impossible de ne pas songer à leur ainés de Sum 41 ou encore Blink 182 tant la propension du groupe à mêler gros son et compos très teenage radios s’avère imparable comme en témoignent Dark storms, Invincible ou encore Fate. Ça dépote davantage avec Liberate me, le refrain venant tout de même apaiser la rage naissante. L’atmosphère devient étouffante, les T.Shirts tombent les uns après les autres, les filles rougissent quand grimpe le thermomètre. Ça grimpe sur les épaules, certains tombent, des téléphones sont perdus, retrouvés ou pas; nos visages ruissellent abondamment…OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (1)

Quand le tempo devient un peu trop moelleux (Home, le tout nouveau single), quelques similis growls apportent un peu de piquant à l’entreprise. Sans révolutionner quoi que ce soit, très émo dans l’esprit, les titres percutent, restent toujours entraînants et n’ont aucun mal à fédérer. La véritable plus valu du groupe, c’est aussi sa propension à proposer des reprises exquises de standards aux succès mondiaux comme en témoigne le Dark horse de Katy Perry ou l’imparable Syfall d‘Adèle. Malheureusement, Wrecking ball la cover de Myley Cyrus ne sera pas proposée ce soir…

OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (17)Qui qu’il en soit, le groupe sait aussi composer comme en témoigne l’imparable tube Sunrise aux envolées planantes à souhaits.

50 petites minutes au compteur et le groupe nous quitte déjà…. Il ne tirera fort heureusement pas sa révérence avant deux nouvelles chansons imparables : l’acoustique et mélancolique Falling away et surtout Never felt this way qui voit le foule chavirer, hurler et rejoindre le groupe on stage. Jamais la petite scène du Saint des seins n’avait vu autant de fans lui monter dessus, c’est un peu comme si le groupe se l’était joué à la Suicidal Tendencies ou à la Biohazard. En tout cas, la conclusion est divine et le groupe nous a invité à le rejoindre telle la conclusion de  notre première nuit en leur compagnie… Probablement pas la dernière!OUR LAST NIGHT Toulouse 11.05.2015 Photos JATA (21)

________________

Chronique + Photos : Titi

Un grand merci à Wilo et Alternative Live!!!

________________

LES PHOTOS JATA DE OUR LAST NIGHT + LA SET LIST :

LES PHOTOS JATA DE PALISADES:

LEPROUS : Photos Report (& BLINDEAD) – Lundi 4 novembre 2013 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in LEPROUS Toulouse 4.11.2013 with tags , , , , , , , , , , , , on 5 novembre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

LEPROUS Toulouse 4.11.2013 Pict JATA (9)

Juste un report photos pour ce superbe concert où LEPROUS n’a pas déçu ses fans et a subjugué l’assistance malheureusement un peu trop maigre (70 personnes environ) pour un groupe de cette qualité.

____________

Photos : Titi.

Merci à THS et à Wilo en particulier!

____________

LEPROUS :

BLINDEAD :

 

THE OLD DEAD TREE : Mort en direct ( & MELTED SPACE ) : Photos Report – Samedi 5 octobre 2013 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in THE OLD DEAD TREE / MELTED SPACE Toulouse 5.10.2013 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 octobre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

1006336_10151663837169895_1392698981_nTHE OLD DEAD TREE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (3)Ils ont tué le vieil arbre, ils l’ont abattu devant nous, l’ont stoppé en plein élan. Vous l’ignioriez probablement mais un vieil arbre peut bel et bien courir, chanter et mourir le temps d’une soirée.THE OLD DEAD TREE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (4)

Il est 22h30. La nuit est belle, tout se passe parfaitement, le public (nombreux, plus de 150 personnes) savoure un bon concert. Inspirés, convaincants, motivés, THE OLD DEAD TREE que nous avons manqués au Hellfest (sous l’Altar le samedi. Nous étions trempés devant le set de 3 Doors Down!) nous transportent non sans mal dans un univers où se côtoient chant clair et voix growlée délivrant un death métal mélodique et progressif du meilleur cru. On songe parfois à  Trivium bien que les français évoluent davantage dans un registre atmosphérique et progressif. Quoi qu’il en soit, le groupe qui fête les 10 ans de son premier album Nameless Disease s’est reformé pour cet anniversaire et nous l’offre dans l’ordre et en intégralité. Bonne idée puisque les quatre musiciens ne perdent pas un spectateur en route et attirent la curiosité des quelques dubitatifs vite convaincus par ces riffs plombés et une interprétation sombre mais très mélodiques qui vous saisissent et vous emportent ailleurs entre violence et douceur, calme et intensité, le tout enveloppé par la puissance et la profondeur de l’organe de Manuel Munoz.THE OLD DEAD TREE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (2)

Malheureusement, au grand désarroi de la foule et du groupe, en ce samedi soir, l’orga ne disposait de la salle que  jusqu’à 22h30 et doit stopper son set alors qu’il reste une bonne demi heure de show dont  les toulousains seront malheureusement privés. Même l’excellent  et attendu What’s done is done passe à la trappe.THE OLD DEAD TREE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (11)

MELTED SPACE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (6)Dommage mais ceci, inédit à ma connaissance en ces lieux n’atténuera pas le plaisir pris lors de ce concert et de l’after show avec les artistes.MELTED SPACE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (5)

 D’autant plus qu’en début de soirée, si nous avons malheureusement manqué les 20 minutes du concert de DUSTBOWL (très bon selon les chanceux arrivés très tôt), nous allons être éblouis par les 55 grosses minutes dévolues à MELTED SPACE. Groupe atypique puisqu’il s’articule autour d’un seul membre fixe, fondateur, concepteur : le claviériste Pierre Le Pape. Le créateur et ses nombreux invités nous invitent dans un espace distillé de métal symphonique et autres résonances death atmosphérique  au sein duquel les frontières ne sont délimitées que par l’apparition des divers vocalistes invités (entre autres, Manuel Munoz des Old Dead Tree mais aussi l’excellent growleur de Seth : Black Messiah particulièrement à l’aise ce soir). Difficile de ne pas penser à Avantasia. Or, si le concept s’en rapproche, la comparaison s’arrête là, les deux métal opéra  ne pouvant se rapprocher que lors des envolées plus symphoniques sans être lyriques de l’excellente Clémentine Delauney. Si cette dernière nous avait marqués lors de son concert toulousain avec Whyzdom, elle a prit son envol l’an dernier avec les autrichiens de Serenity et la voici toujours aussi magnétique de présence et d’aisance avec Melted Space. Bref, à ce régal de la retrouver au sein d’un projet plus cohérent qu’il n’y parait, le public ne bouda pas son plaisir et manifesta avec ferveur et clameurs la performance des multiples guests ( Parmi lesquels Gaël Féret, batteur de Misanthrope). De quoi s’incliner devant un projet scénique aussi ambitieux! En France et en guise de groupe d’ouverture, cela doit être inédit!MELTED SPACE Toulouse 5.10.2013 Picts JATA (13)

Terminé à 22h30 le live laissa heureusement la place à de multiples échanges avec les artistes, c’est déjà ça! Et si ce soir, au royaume du death mélodique et du métal Opéra dans l’espace fondu, les Saints toulousains ont abattu un vieil arbre, ils n’ont pas eu la peau du Old Dead Tree qui renaitra un jour de ses cendres dans la ville rose.

__________________________

Chronique, photos, mise en page : Titi

Merci à Toulouse Hardcore Shows et à Wilo en particulier!

__________________________

PHOTOS MELTED SPACE :

 

PHOTOS THE OLD DEAD TREE :

PHOTOS OLD DEAD TREE :

HYPOCRISY : Monster man ( & HATESPHERE) – Mercredi 2 octobre 2013 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in HYPOCRISY Toulouse 2.10.2013 with tags , , , , , , , , , on 3 octobre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

Hypocrisy_TourposterA1_east-south_europe_blank_Poster DIN A1.qxdPeter Tagtgren est un dingue! un monstre de travail qui non content de produire quelques uns des plus grands groupes de metal extrème (DIMMU BORGIR, CELTIC FROST…), parcourt inlassablement les routes avec ses deux groupes: PAIN et HYPOCRISY. C’est ce dernier qui nous intéresse ce soir puisque Peter revient en concert à travers la France après avoir marqué les esprits au Hellfest en Juin dernier. Le choix de la salle peut paraitre curieux (le Saint des Seins). C’est vrai qu’on se retrouve vite serré comme des sardines dans une ambiance suffocante mais bon, c’est quand même un privilège de voir un artiste de cette envergure à quelques centimètres de soi. Et bien sur, c’est super que les fans toulousains soient encore une fois très nombreux ce soir. Le métal affiche donc une bonne forme sur Toulouse en cette rentrée, pourvu que ça dure.

Place à la première partie avec les Danois de HATESPHERE. Ils officient dans un trash bien couillu, frisant quelquefois avec le punk mais n’hésitant pas à composer des passages plus mélodiques. Laissez-moi vous dire que ce groupe n’a aucun mal à se mettre le public dans la poche. D’autant plus que la formation affiche une grande énergie et une sympathique bonne humeur, le tout servi par un son plus que correct. Le chanteur Jacob Bredahl est d’un grand charisme et impressionne par sa voix puissante. Le groupe dépasse largement son role de guest et restera près d’une heure sur scène, à la grande joie du public présent.

1392524_10202430694795745_1499448436_nIl est donc temps pour  HYPOCRISY de faire monter monter la sauce lentement avec le premier titre de son dernier album End of disclosure, très mélodique avant de lâcher les vannes avec des chansons plus brutalles qui vont mettre le feu. Voilà une formation qui propose des mélodies d’une rare  variété. L’ équilibre sonore est stupéfiant à tel point que les bouchons ne sont même pas nécessaires tout en ne nuisant nullement à la puissance de rigueur. Jamais un son n’avait été aussi pur en ces lieux. Impressionnant, tout comme le pit qui s’excite et se transforme vite en sauna tant les pogos et autres slams foont rage. Musicalement, est comme si tous les grands groupes influents de la sphère death metal etaient présents ce soir (de MORBID ANGEL à DARK TRANQUILITY). Les morceaux du dernier album passent vraiment bien l’épreuve de la scène (The eye, Tales to thy spineless, quels titres!) Bien entendu, les classiques du combo ne sont pas oubliés (Necromonicon, Eraser…). Peter Tatgren est en grande forme vocale ce soir (il peut vraiment tout faire, c’est impressionnant!). Et que dire des musiciens qui l’entourent, dont le phénoménal Horg à la batterie et le rude Michael Hedrund à la basse. Ouaip, encore une fois une excellente soirée avec une énorme ambiance!  Peter devrait sans doute revenir très vite avec une de ses formations remettre le couvert par chez nous!

_________________________________________

Chronique : Conan Akiro ( Micros rajouts : Titi)
Photo : Fanny
Merci à SPM et à Moocher!
_________________________________________

ORANGE GOBLIN : Couleur Ocre – Dimanche 16 juin 2013 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in ORANGE GOBLIN Toulouse 16.6.2013 with tags , , , , , , , , , , on 17 juin 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

ORANGE GOBLIN Toulouse 16.6.2013 Pict by JATA (8)Un soleil de plomb plane désormais sur la ville rose mais ce n’est rien comparé à la chaleur tropicale qui régnera ce soir dans le désormais mythique Saint des Seins. Le syndrome du dimanche s’est évaporé comme par magie et plus de 250 personnes vont honorer les anglais et répondre aux appels des organisateurs qui ont réussi l’exploit de nous offrir un tel groupe pour seulement huit petits euros! Chapeau bas à THS! Quatre jours avant de filer vers Clisson, il fallait oser ce pari réussi…ORANGE GOBLIN Toulouse 16.6.2013 Pict by JATA (26)

Ceux qui comme moi n’avaient pu, l’an dernier, pénétrer sous la Valley du Hellfest, bondée comme jamais, vivront cet acte comme une séance de rattrapage et même davantage tant l’implication, la proximité et la générosité du groupe sera totale. Tel un bulldozer, servi par un son monstrueux, le géant Ben Ward en impose grave et multiplie les attitudes et autres poses de circonstances galvanisant le public. Propulsé ainsi au firmament des leaders les plus proches et entrainants, il semble si facile, comme ce soir, pour  l’impressionnant frontman d’ORANGE GOBLIN  de transcender une foule.ORANGE GOBLIN Toulouse 16.6.2013 Pict by JATA (21) Si l’on ajoute que les potes sont légion dans la salle et qu’il fut bon squatter la terrasse extérieure durant les deux premières parties dont je ne verrai que quelques minutes (qui ne m’ont pas enthousiasmées), la soirée fut belle, parfois épique, d’une exquise moiteur toute aussi épaisse que les sons puissants de la basse tonitruante de Martyn Millard illustrant avec densité un stoner du meilleur cru où la qualité des  riffs de Joe Hoare virevoltent dans un groove enivrant où les drums de Chris Turner s’accrochent à ce son d’une jouissive puissance. Une nuit ocre où le brulant soleil couchant de la ville rose s’est couplé de touches oranges pour nous inviter aux pogos et autres headbangs enchanteurs de la créature anthropomorphe. Qu’ils en soient remerciés!

_____________

Chronique, mise en page  & photos : Titi.

Merci à Wilo et à toute l’équipe de THS et du Saint des Seins.

_____________

LIEN :

ORANGE GOBLIN WEBSITE

PHOTOS & SET LIST :

 

CIRCLE II CIRCLE : Le syndrome du dimanche… (& NIGHTMARE & ETERNAL FLIGHT) – Dimanche 26 mai 2013 – Toulouse, Le Saint des Seins –

Posted in CIRCLE II CIRCLE / NIGHTMARE Toulouse 26.5.2013 with tags , , , , , , , , , , , , on 27 mai 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

03pyMeJVFXoGf3SM2_1Jykf456BvXcYzc8G7tpv6BZYSerait-ce  le syndrome du dimanche soir? A nos actes manqués, chapitre 2! Comme évoqué dans notre chronique sur SPIRITUAL BEGGARS, nouvelle déception quant-à l’affluence ce soir! C’est même bien pire… Pourtant, un fois encore, cette affiche aurait mérité un Saint des Seins complet, vu la qualité des prestations proposées. Même jour de la semaine, même salle et assiduité des classic métal fans ô combien décevante. Heureusement, tout le reste fut parfait et l’ambiance incroyable. Pour tout ceci, nous adressons un immense merci à SPM pour sa dévotion. 

ETERNAL FLIGHT Toulouse 26.5.2013 by JATA (10)Peut-on affirmer pour autant que heavy metal traditionnel, après un gros sursaut il y a une quinzaine d’années, est en perte de vitesse aujourd’hui? On n’y croit pas si on se réfère à l’affiche du prochain Hellfest par exemple. Le problème est ailleurs : qui a entendu parler de CIRCLE II CIRCLE? Ce groupe est pourtant composé de musiciens assez légendaires du milieu dont Zachary Stevens, frontman de SAVATAGE. Nous voici donc dans ce petit club, le Saint des Seins, et c’est devant un peu moins de 100 personnes que le groupe se produit ce soir.ETERNAL FLIGHT Toulouse 26.5.2013 by JATA (3)

Malgré cette faible affluence, les groupes et les organisateurs sont très détendus à l’image de Jo Amore, chanteur de NIGTHMARE, vétéran de la scène heavy française, qui assure une des premières parties ce soir. Les trois combos sont en pleine tournée marathon (18 dates en Europe en 3 semaines) et tout se passe pour le mieux dans la bonne humeur.

C’est le groupe français ETERNAL FLIGHT qui ouvre les hostilités. Comme d’habitude au Saint des Seins, la première partie joue avec un son catastrophique. C’est trop fort (bonjour les grésillements) et certains instruments sont inaudibles (un des guitaristes a beau essayer de faire des solos, on n’entendra rien). Vraiment dommage car même si leur heavy/prog n’est pas très original, le chanteur assure et impressionne dans les aigus ( écoutez Beyond the golden gate) et certaines compos (les deux dernières du set) séduisent. Or, avec de telles dispositions sonores, il ne fait pas bon de jouer en premier.NIGHTMARE Toulouse 26.5.2013 by JATA (13)

NIGHTMARE Toulouse 26.5.2013 by JATA (15)Miracle : NIGHTMARE,  va par contre disposer d’un son plus qu’audible, ce qui ravi d’emblée un chaud public. Beaucoup de fans ont fait le déplacement pour voir ces légendaires grenoblois qui ont plus de trente ans de carrière derrière eux. Ils ne seront pas déçus : la formation des Alpes va vraiment tout écraser sur son passage. On a du mal à croire que 100 personnes tout au plus sont présentes tellement que l’ambiance est festive, chaleureuse et la communion totale. Les jeunes guitaristes Matt et Franck sont d’un niveau exceptionnel. Quant à  Jo Amore, leur chanteur, sorte de réincarnation vivante du regretté Ronnie James Dio, il assure tel une légende qu’il ne sera jamais et mérite tant de devenir. Distillant quelques merveilles telles Eternal Winter et surtout l’ultra tubesque  Sunrise in Hell, le moment le plus fort de la soirée va toutefois se produire quand le groupe va interpréter le titre sublime Heaven and Hell de Black Sabbath. Une reprise tellement chargée d’émotion que nous percevons ça et là quelques spectateurs fondre en larmes! Encore une fois, le groupe n’a pas manqué son rendez-vous avec le public toulousain et sera très sensible à l’accueil qui lui était réservé ce soir, remerciant chaleureusement les fans. Bravo messieurs, des cauchemars tels que celui que vous nous avez offerts, nous en rêverions tous les jours!CIRCLE II CIRCLE Toulouse 26.5.2013 by JATA (2)

CIRCLE II CIRCLE Toulouse 26.5.2013 by JATA (11)

Après ce grand moment, difficile pour CIRCLE II CIRCLE de prendre la suite, d’autant plus que leur musique se veut plus calme et plus mélodieuse, lorgnant avec le progressif. Heureusement, même si l’ambiance retombe quelque peu, le public reste réceptif et mobilisé (certains fans connaissent d’ailleurs toutes les paroles par cœur et ne boudent pas le plaisir de se faire entendre). CIRCLE II CIRCLE est le prolongement logique de SAVATAGE.CIRCLE II CIRCLE Toulouse 26.5.2013 by JATA (6) Il est donc normal que le groupe revienne sur certains titres de l’illustre groupe des années 80-90. Mais la formation présente va faire mieux que ça, reprenant la totalité de l’album Edge of thorns, un vrai régal. En tout cas, le show est parfait et leur frontman Zachary Stevens est en pleine forme, n’hésitant pas à descendre de scène pour interpréter 2 titres du nouvel album au milieu du public et à draguer gentiment une des charmantes jeunes filles présentes ce soir. Son charmant et charismatique guitariste le rejoindra rapidement pour le plus grand plaisir de ces demoiselles qui seront loin de remarquer que même le nouveau single Season will fall ne nous sera pas proposé…Peu importe, malgré le manque de monde, cette soirée fut une totale réussite avec de véritables fans qui ont porté les groupes et ont fait de ce show un moment mémorable ampli de convivialité, de proximité, de chaleur humaine.CIRCLE II CIRCLE Toulouse 26.5.2013 by JATA (41)

___________________

Chronique : Conan Akiro & Titi

Photos et mise en page : Titi

___________________

Merci à Fred et à toute l’équipe de SPM

___________________

LIENS :

CIRCLE II CIRCLE WEBSITE

CIRCLE II CIRCLE FACEBOOK

NIGHTMARE WEBSITE

NIGHTMARE FACEBOOK

ETERNAL FLIGHT WEBSITE

ETERNAL FLIGHT FACEBOOK

Set list de NIGHTMARE :

The Preacher
Sunrise in Hell
Eternal Winter
The Burden of God
Children of the Nation
Cosmovision
The Gospel of Judas
Crimson Empire
Heaven and Hell

Set list de CIRCLE II CIRCLE :

Edge of Thorns
He Carves His Stone
Lights Out
Skraggy’s Tomb
Labyrinths
Follow Me
Exit Music
Degrees of Sanity
Conversation Piece
All That I Bleed
Damien
Miles Away
Sleep

Diamond Blade
Epiphany

PHOTOS GALERIES :

CIRCLE II CIRCLE :

NIGHTMARE :

ETERNAL FLIGHT :

%d blogueurs aiment cette page :