Archive pour LE PHARE

WHITHIN TEMPTATION: L’histoire du verre… (+ DELAIN) – Mardi 22 Avril 2014 – Toulouse, Le Phare –

Posted in WITHIN TEMPTATION/DELAIN Toulouse 22.4.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 23 avril 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (22)C’est l’histoire du verre. Certains le voient à moitié vide, d’autres à moitié plein. Les variantes peuvent êtres multiples d’ailleurs. Comme rien n’est ni tout blanc ni tout noir, pourquoi n’évoquer qu’une moitié. Petite navigation dans l’eau limpide du verre plus ou moins rempli pour une chronique atypique…

DELAIN Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (4)C’est déjà quelques mois avant le jour J que l’on ressent le premier effet négatif de l’entreprise: le changement de salle. Seuls les non toulousains ne peuvent mesurer la différence entre les deux salles que sont Le Bikini et Le Phare. La coupe est trop pleine, bondée pour le joyau des salles toulousaines qui ne peut contenir que 1500 fans. Good point, les réservations fonctionnent au-delà des espérances et il y aura au final plus de 2500 personnes! Bad point, nous voici au Phare, salle sans âme, sans vie, sans acoustique…. Regrets! La bonne surprise, le son est meilleur qu’ à l’accoutumée en ces lieux même si il y a de la résonance et un écho qu’il n’y aurait pas eu au Bikini. Mauvaise habitude en ces lieux : dès la fin du concert, la sécurité qui n’a ni le tact, ni la patience, ni la moindre courtoisie (dévolue à un personnel qui vit ces situations au quotidien comme au Bikini), vire on ne peut plus vite le public de la salle et même du Hall ou des centaines de personnes se délectaient encore devant l’abondant merchandising et multipliaient les poses avec Delain.

DELAIN Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (26)Qu’à cela ne tienne, nous aurons au moins le privilège d’assister à la prise d’initiative de Charlotte et du groupe entier qui accompagnera les fans à la sortie et restera avec le dernier désirant photo ou dédicace. Classe, pro, humain! Comme quoi les attitudes négatives de certains peuvent révéler la grandeur d’âme des artistes….

DELAIN Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (12)Dès 20 heures précises, DELAIN aura d’ailleurs ouvert le bal avec 40 minutes tonitruantes, habitées, convaincantes à souhaits. Ce fut trop court certes mais les hollandais semblent d’emblée saisir l’opportunité qui leur est donnée de se produire devant des foules conséquentes afin de franchir un pallier dans leur carrière. Nettement plus au point qu’au Ramier en octobre 2009  ou même au Hellfest en 2010, la bande à Martijn Westerholt privilégie ce soir bizarrement les titres de son avant dernier opus alors que  le tout récent et réussi The Human Contradiction ne se verra ce soir illustré que par deux extraits ( le single Stardust et Army of Dolls). Pas de quoi justifier le magnifique backdrop qui habille la scène. Aucun temps mort toutefois, des titres qui s’enchaînent ( Sleewalkers dream avec une foule au diapason ou encore Get the devil out of me), une Charlotte Wessels sublime, charismatique, en voix comme jamais et qui entraîne la foule dans son sillage, que demander de plus? On regrettera juste les samples vocaux du début, sachant se faire discrets par la suite et l’absence de titres magiques tel l’indispensable April Rain.DELAIN Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (28)

Heureusement, We are the others et The gathering nous ramènent quelques années en arrière, de quoi se délecter d’une première partie ayant l’étoffe d’une tête d’affiche ( On est à mille lieux du minuscule groupe Elyose en ouverture de Tarja!).WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (2)

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (14)WITHIN TEMPTATION nous avait laissé une magnifique impression, tant au Bikini en octobre 2011 qu’au Hellfest 2012 même si nous avions rendez-vous avec Sebastian Bach durant le show des bataves à Clisson. Quoi qu’il en soit et malgré un dernier opus Hydra qui nous emporte moins que l’avant dernier album, le pourtant pop mais réussi The Unforgiving, nous nous délectons de retrouver Sharon et les boys live in the pink city!WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (17)

Énorme scène, gros show mais déjà un sentiment de manquer de surprise tant l’infrastructure est semblable à ce que nous avons vu il y a trois ans. L’écran géant distille des images plus ou moins nettes alors que les décors sont soignés mais nous ramènent dans une configuration connue  avec promontoires latéraux pour clavier et batterie puis petits escaliers de circonstance.

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (15)Un public chaud comme la braise, heureux des offrandes distillées par une  Sharon Den Adel toujours aussi souriante, simple, humaine et chaleureuse mais un groupe à  la présence ectoplasmique emporteront ces 110 minutes de show au rayon des concerts de très bonne facture mais pas impérissables. Plusieurs raison à cela:

Un duo vituel, c’est original, deux, ça passe encore puisque les chansons demeurent des hits en puissance mais quatre, c’est l’overdose! Si ceux avec Tarja (Paradise) Howard Jones (Dangerous) et Keith Caputo (What have you done) trouvent grâce à nos yeux, difficile de supporter celui avec le rappeur X-ibit (qui?????) illustrant le catastrophique And we run issu du dernier album. Tout comme nous restons circonspects et de marbre face à la reprise surprise d’un titre de…Lana Del Rey (Summertime Sadness), pas mauvais en soit mais un brin hors sujet.WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (21)

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (8)Mis à part ces quelques réserves et les samples vocaux dus à un groupe qui ne fait pas les chœurs, difficile de bouder son plaisir devant cette chanteuse de tout premier plan. Certes, elle ne choisit pas son styliste avec bonheur mais peu importe. La majorité des compos font mouche et si l’ensemble peut être désormais qualifié de symphonic-pop-métal, les rythmiques demeurent surplombées et la voix éthérée de Sharon illustre à la perfection le contrepoids poétique qui fait la spécificité de ces néerlandais, références absolues du genre.

Nous voici alors transportés dès la chute du rideau par le riff de Let us burn et les vocalises magiques de Sharon, par les tempi dévastateurs de In the middle of the nightFaster ou Iron sur lesquels la belle navigue avec une facilité déconcertante.

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (27)Le light show s’avère magnifique très rouge orangé, chaud à souhait, le son nous surprend agréablement dans une salle ou l’ingé doit déployer des trésors d’ingéniosité pour satisfaire l’auditoire.

Les ballades et autres mid tempos s’ils s’avèrent un brin  nombreux, ne font guère retomber l’ambiance et ne semblent pas lasser le public qui fait parvenir toutes sortes de peluches et autres bouquets à la belle. Mother Earth s’avère la plus planante, nous transportant vers les vastes prairies irlandaises tandis que la nouvelle Covered by roses trouve naturellement sa place dans une set list qui fait la part belle aux deux derniers opus.

WITHIN TEMPTATION Toulouse Le Phare 22.4.2014 Photo JATA (23)Pour conclure, belle idée de transformer Sinead en ballade acoustique. On est très loin du hard rock, ce qui n’empêche pas l’émotion de s’emparer de la foule. L’aérienne et plombée classique de 2001  Ice Queen s’inscrit telle l’épitaphe d’une soirée que l’on eut souhaitée encore plus envoûtante mais qui restera comme une pépite supplémentaire au panthéon de ces petits plaisirs non négligeables.

Il est 1h30 du mat. Il reste encore une cinquantaine de personnes derrière le Phare. Les musiciens sont sortis et ont dédicacé quelques objets à travers les grilles. Fanny et moi abdiquons alors. On la voulait pourtant cette photo avec Sharon.

Je demande à un ami plus téméraire de me raconter la suite de sa nuit….

Il est 1h55 quand la belle apparaît. Il reste encore une trentaine de fans. Elle signe tout! L’un d’entre eux lui demande si elle n’accepterait pas de passer de l’autre côté afin d’immortaliser l’instant. Elle s’exécute avec le sourire et prendra autant de photos que chaque fan lui demandera. La réputation de personne simple et humaine de la divine mais pas diva n’est nullement usurpée. Voilà de quoi repartir avec des rêves plein la tête pour ceux qui eurent le courage de rester. C’est l’histoire du verre. Le leur déborde encore….

________________

Chronique & mise en page : Titi

Photos : Jimmy

Merci à Camille de Bleu Citron!

_________________

LES PHOTOS DE WITHIN TEMPTATION ET LA SET LIST :

LES PHOTOS DE DELAIN ET LA SET LIST :

 

AIRBOURNE : En mode mid-tempo… ( & BLACK SPIDERS & CORRODED ) – Mercredi 20 novembre 2013 – Toulouse, Le Phare –

Posted in AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 with tags , , , , , , , , , , , , , on 21 novembre 2013 by JATA LIVE EXPERIENCES

AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (13)Pour être franc, je m’attendais à autre chose, à être bluffé d’une manière ou d’une autre. Quel est le sentiment des 1200 ou 1300 spectateurs présents devant ce show de 76 minutes (paradoxalement, c’était suffisant!), pas mauvais certes mais sans la moindre originalité, imagination ni créativité? Pour être cash,  je me demande combien de temps encore AIRBOURNE sera servi par le crédit de son évidente filiation à AC/DC ? Nous leur préférerons d’autres groupes de la même famille, tels les suédois de BONAFIDE, les vétérans de RHINO BUCKET ou encore nos locaux frenchies déjantés de STICKY BOYS que nous qualifierons de plus créatifs ou simplement de plus impliqués. Heureusement, il y eut en ouverture les enthousiasmants BLACK SPIDERS, bien plus convaincants qu’au Hellfest. Bref, une soirée sympatoch’ mais qui ne restera pas dans les annales. C’est pour cela que JATA voulait vous la faire vivre ou revivre à travers le regard d’un spécialiste du groupe, de quelqu’un d’impliqué et qui suit les tournées, du plus grand spécialiste français des australiens ( AC/DC avant tout! ), mister INDY  :

CORRODED : je vais être franc, je ne peux pas commenter ce genre de groupe, à part constater qu’il est sans doute très tendance : tous barbus!

BLACK SPIDERS Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (15)BLACK SPIDERS, très tendance eux aussi mais beaucoup plus marquants que leurs prédécesseurs … A la base je ne connaissais pas trop ce groupe mais dès le premier morceau intitulé  Kiss Tried To Kill Me, leur énergie est communicative et donne envie immédiatement de chanter le refrain avec eux. C’est bon signe d’autant plus que Stay down ne laisse pas retomber ce bon début de concert. Le public headbangue et chante, excellent…BLACK SPIDERS Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (17)

  Stick It To The Man et  Trouble nous montreront que les Black Spiders ont plusieurs cordes à leur arc en changeant de tempi plus sûrement que de rasoirs…Toutefois, tout le groupe dégage une belle énergie et ils prouvent aussitôt qu’ils en ont avec …Balls. On pourra juste reprocher aux araignées noires les limites de son  vocaliste lorqu’il pousse sa voix mais…n’était-ce pas simplement approprié pour un morceau intitulé Just Like A Woman ? BLACK SPIDERS Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (8)

S’en suivront l’hommage à MOTORHEAD  Teenage Knife gang  et What Good’s A Rock Without A Roll que l’on aurait préféré inversés. Les Spiders : Tiger, Dark Shark, The Fox et autre Ozzy (ben alors,what’s wrong with you?) forment donc un bon groupe « d’animaux » que l’on reverrait bien avec un NASHVILLE PUSSY (qui se produira d’aillers à Toulouse le 9 février prochain) ou un AMERICAN DOG par exemple. BLACK SPIDERS Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (7)

AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (17)Enfin AIRBOURNE est de retour trois longues années après leur dernière tournée ! Un beau backdrop tout de rouge éclairé annonce la couleur : ça va saigner ce soir! Le futur hymne Ready To Rock attaque la soirée en wheeling et conquiert le public en quelques secondes : à donf !!! le refrain et son chœur taillé pour faire chanter la foule fonctionnent à merveille : Oh Ho Oh Hoo Oh Ho Oh Ho…. C’est trop bon un concert qui démarre comme ça! Le groupe court dans tous les sens, headbangue à tout va et nous fait partager cette superbe énergie. AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (23)

Mais… Et oui,il y a un mais, et pas un petit, un gros, un très gros MAIS …

En effet , ce qui faisait la force des petits Australiens n’est plus là, à savoir des enchaînements qui tuent de morceaux énergiques à vous casser la nuque comme sur la tournée précédente. Au lieu de nous balancer un Back In The Bottle ou un  Black Jack  (qui ne seront même pas joués !), on a droit au premier des nombreux morceaux mid-tempo de ce concert , à savoir Too Much , Too Young , Too Fast  , qui va très bien pour faire participer la foule mais que l’on aurait sans doute plus apprécié en cinquième ou sixième position. De ce fait, la tension retombe immédiatement et se confirmera avec l’incursion « Angusienne » de Joël (chanteur,guitariste) dans la foule, sur les épaules d’un roadie durant Girls In Black. Faire ça dés le 3ème morceau est juste une erreur…AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (20)

Le mid-tempo continue avec pas moins de cinq morceaux. Oui, j’ai bien dit 5 morceaux ! Elle est où la rage de la dernière tournée là? S’enchaineront donc Back In The GameDiamond In The Rough, Black Dog Barking, No Way But The Hard Way et  Cheap Wine ‘n Cheaper Woman Poussif de chez poussif! AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (21)

D’aucuns pourront penser que j’exagère mais c’est d’AIRBOURNE qu’il est question ici, un groupe qui avait mis tout le monde d’accord lors de ses premières tournées grâce à leurs shows dévastateurs (ce qui excusait, en partie, un set déjà trop court … ) . Pensez donc à la set-list de la tournée précédente et écoutez bien chez vous les morceaux que je viens de vous citer et vous verrez… Alors, ceux qui n’étaient pas au courant (comme moi qui avait déjà vu le concert à Strasbourg) ont peut-être pensé, à tort, qu’ils s’économisaient quelque peu afin de nous faire un concert plus long qu’avant. Il est vrai qu’ils disposent désormais de trois albums (quatre en fait !) et pourraient… mais non! Point de show à durée « normale » (1h 30 à 1h 45) à l’horizon … Le concert ne dura exactement qu’ une heure 16 minutes pour 12 morceaux!

AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (16)Pas plus de titres que sur la tournée précédente mais un peu plus long car Joël fera 2 passages dans la foule au lieu d’un et les morceaux mid-tempo durent en général plus longtemps que les rapides. On a beau être un fan de la première heure (je me rappelle quand je faisais découvrir ce groupe à tous mes potes…les enfants d’AC/DC, la relève…) , il y a des choses qui doivent être dites, et croyez moi, j’aime ce groupe ! AIRBOURNE Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (24)

Allez, après ces trop nombreux morceaux au rythme contenu , déboule enfin Stand Up For Rock n Roll  : yes ! C’est comme ça qu’on les aime : à donf, tous en train d’headbanger comme des morts de faim ! Mais la joie va être de courte durée : ils s’en vont déjà … Comment peut-on quitter une scène lorsqu’on est en tête d’affiche et que l’on effectue sa troisième tournée alors que seuls neuf (oui 9!) petits morceaux ont été proposés aux presque 1300 spectateurs ? 55 minutes au compteur à ce moment là! Hey !! Vous êtes en headline les gars ! Pas en festival à 17 heures ! BLACK SPIDERS Toulouse 20.11.2013 Picts JATA (1)

Heureusement les trois morceaux du rappel seront vraiment énergiques et ressemblent à ce que n’auraient pas dû cesser d’être un show d’ AIRBOURNE : une tuerie!  Live It Up , Raise The Flag  et l’inévitable (ouf!)  Running Wild ( avec à la clef un autre solo de Joël dans la foule et à la table de mixage) , clôtureront donc ce concert . On aurait tous bien repris un petit It Ain’t Over Till.., un  Born To Kill  ou, du dernier album, ce super morceau intitulé Hungry  mais… AIRBOURNE a-t-il toujours « hungry »…?

A Strasbourg le groupe a joué Chewin The fat et  Blonde Bad And Beautiful  à la place de  Back In The Game et Diamond In The Rough, du mid-tempo remplaçant du mid-tempo… 

_______________

Chronique : Indy Heyer

Photos, intro & mise en page : Titi.

Merci à Karine Sancho.

_______________

GALERIE PHOTOS AIRBOURNE :

GALERIE PHOTOS BLACK SPIDERS :

PUGGY: Rafraichissant ! ( + June Hill ) – Toulouse, Le Phare – Vendredi 27 Novembre 2010 –

Posted in PUGGY Toulouse 27.11.2010 with tags , , , , , , , , , on 28 novembre 2010 by JATA LIVE EXPERIENCES

Si vous aimez les Beatles, vous ne resterez pas insensibles à l’univers de PUGGY . C’était en octobre 2009. Le trio belge jouait au Bikini en première partie de Pascale Picard. J’avais ce soir-là déja passé 40 savoureuses minutes en leur compagnie. A l’image de Gush, Yodelice ou  Lilly Wood & the prick, ils font partie de ces groupes français à délivrer une pop folk rock subtile et accrocheuse dans un anglais parfaitement maitrisé. Mais Puggy n’est pas tout à fait un groupe français. Si le bassiste Romain Descampe est bien un gaulois, le batteur Egil Frenzén  surnommé Ziggy vient de Suède tandis que le guitariste Matthew Irons est anglais . PUGGY, aussi logique  soit il, est forcément un groupe Belge …

PUGGY, première tournée française en tête d’affiche …

En première partie : JUNE HILL ( http://www.myspace.com/junehillmusic ). Une folk bien sentie,  prenante, parfaite pour cette ouverture, bercée par la voix des deux chanteurs, Thomas et Amaury (en alternance)  la basse de Jérôme et la batterie  de Youc . Les Bordelais avaient été programmés hier sur le tard. Séduits, Puggy les a amenés jusqu’à nous. Bien leur en a prit puisqu’ils ont séduit un public amusé notamment par leur reprise de Ghostbusters, le banjo donnant un aspect sudiste à la chanson…

Matthew, charismatique chanteur, guitariste, pianiste de PUGGY.

Un an, un mois et un jour plus tard, me voilà donc enchanté de retrouver le trio belge dans un Phare club copieusement garni où plus de 600 personnes démontraient que le groupe n’avait pas ménagé sa peine durant l’année écoulée, avec désormais un album en France et de vrais fans chauds comme la braise. Beaucoup de jeunes filles âgées entre 15 et 30 ans et un peu moins de ‘males’ composaient une assistance bien disposée à s’enthousiasmer pour un groupe dont le set de 90 minutes s’avèrera être un régal de bout en bout !  Une qualité de compos étonnante, des multi- instrumentistes de talent ( Ziggy et Matthew alternent au piano, délaissant temporairement guitare et batterie ), un charisme évident et surtout des harmonies vocales si précises qu’elles séduisent même quand un titre parait inférieur tant les variations conférées à chaque morceau surprennent et séduisent vous amenant par des chemins inattendus.

La belle présence de ZIGGY aux  » gros yeux « 

Dotés d’un son parfait et chaudement éclairés, que se soit sur des titres dynamiques ( I do, We had it made ou l’excellentissime When you know ) ou des ballades bien senties ( She kicks ass, How I needed you … ), le trio nous fait voyager dans un espace temps que l’on pensait évaporé à jamais et me fait oublier, une fois n’est pas coutume, que je me suis rendu seul à ce concert …

Un voyage plaisant, ampli d’un plaisir communicatif, rafraichissant tout simplement …

______________________

Chronique et photos : Titi

______________________

Merci à Dider Chouchane, à Box Offiice et à Euterpe Promotions.

Voici un petit montage des trois premières chansons du concert :

PUGGY A TOULOUSE début du show …

De passionnantes videos :

8 MNS DE REPORTAGE POUR DÉCOUVRIR PUGGY

WHEN YOU KNOW ( UNPLUGGED )

HOW I NEEDED YOU  ( Live à Taratata )

WE HAD IT MADE ( UNPLUGGED )

Les clips :

WHEN YOU KNOW

I DO

OUT OF HAND

DUBOIS

PUGGY sur le net :

Site officiel


JUNE HILL, 2 videos :

WITH YOU

THIN AIR

PUGGY, La set list de Toulouse :

1. Empty streets

2. Gladys

3. We have it made

4. Dubois

5. I do

6.  You call me up

7. How I needed you

8. Not a thing left

9. Burned

10. Teaser

11. She kicks ass

12. Grooving on

13. Something you might

14. Insane

15. When you know

16. Everyday

17. Lonely Murder

18. Yeah yeah yeah

%d blogueurs aiment cette page :