Archive pour DAMNATIONS DAY

ACCEPT : Rouleau compresseur! (+ DAMNATIONS DAY) – Mardi 14 Octobre 2014 – Toulouse, Le Bikini –

Posted in ACCEPT Toulouse 14.10.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

1912268_669046856494159_8861732015970689084_n (1)Dans la déferlante des concerts toulousains de cette rentrée 2014, alors qu’il flotte en nos esprits le doux parfum de la caresse ANATHEMA disséminée hier sur nos âmes (lire ici), comment enchaîner sur du pur, du vrai, du heavy métal brut de chez brut?

ACCEPT after show in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (3)Facilement en fait tant le bonheur et l’enthousiasme de partager cet instant entre amis est communicatif. De mémoire, jamais auparavant en ces lieux nous n’avions été aussi nombreux niveau métal friends, close friends, family, et autres connaissances plus ou moins proches. Dès notre arrivée, ça sent bon l’ambiance d’antan sur le parking quasi bondé : portes ouvertes, musique dans les caisses, bière et saucisson. Nous voici revenus à la meilleure époque des 80’s… Et en mieux s’il vous plait! La plupart des gens qui me sont chers ont répondu présents, un bonheur qui n’a pas de prix… Si l’on ajoute que l’été refuse de tirer sa révérence et que nous allons pénétrer dans le joyau des salles toulousaines, nous voici calés aux premières loges, disposés à encaisser une déferlante d’uppercuts en pleine face.

ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (14)Qui, en ce début du XXIème siècle, aurait pu parier sur un  retour aussi tonitruant pour ce combo phare de la scène heavy allemande. Le groupe a connu tant de turbulences que beaucoup ont cru que la carrière d’ACCEPT était terminée… Surtout quand Udo Dirkschneider, leur chanteur emblématique a annoncé qu’il quittait le navire définitivement! C’était sans compter sur la motivation du guitariste Wolf Hoffmann.

On peut dire que ce dernier a de la suite dans les idées: non seulement le groupe s’est sérieusement remis au travail, composant des titres devenant aussitôt des classiques mais, en engageant un nouveau chanteur, Mark Tornillo, il a retrouvé illico une inespérée nouvelle jeunesse!

ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (5)

En sortant 3 albums depuis 2005 dont la plupart des titres sont des hymnes en puissance, les allemands sont en train de mettre tout le monde d’accord, devenant le rouleau compresseur que n’est plus vraiment Judas Priest. Si l’on ajoute à cela des tournées mondiales qui marquent les esprits (dont une excellente prestation au Hellfest 2013), on constate que le groupe a désormais plus de ressources que jamais.DAMNATIONS DAY  Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (1)

Les fans trépignent, on sent l »impatience des 900 métalleux réunis en ce lieu culte des nuits toulousaines. Devant la salle, pas de bousculade pour autant, l’énergie sera conservée pour le show. Les potes de l’asso toulousaine SPM qui organise le concert  affichent des mines bien fatiguées mais ravies. Ils sont sur le pont depuis sept heures du matin pour aider à décharger tout le matos et le merchandising du groupe qui s’avère conséquent.

DAMNATIONS DAY  Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (7)En conséquent, les membres du groupe DAMNATION DAY qui assurent la première partie ont bien peu de place pour bouger sur scène. Les Australiens semblent ravis de l’opportunité d’ouvrir pour ACCEPT. Formés en 2005, les quatre musiciens proposent un  Heavy métal tel qu’il se faisait dans les années 80. Pas glam pour un sou, on pense tout de suite à Queensryche ou à Crimson Glory tant l’aspect prog’ est lisible. De façon surprenante, beaucoup m’ont avoué avoir été irrités par les cris aigus du chanteur. Les potes situés plus loin semblent avoir un peu de mal à rentrer dans le set tandis que les premiers rangs apprécieront ces trente minutes efficaces et inspirées. Il  manque certes encore un petit quelque chose au groupe pour se démarquer dans ce style qui a vu déjà passer tant d’ artistes de légende mais écoutez L’excellent Invisible, the dead pour plonger dans cet univers qui, pour ma part, m’a séduit.

ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (24)Trente minute de pause. Il est 21 heures. L’atmosphère devient vite moite, la fièvre monte et quelques T.Shirts tombent déjà. Un des grands hymnes du hard rock des années 70 retentit alors : Long live rock’n roll de Rainbow. Une bête de guerre s’apprête à surgir. Sans intro, ACCEPT déboule sur scène sur le morceau d’ouverture de leur nouvel album: Blind Rage. Stampede s’impose comme une évidence tant les corps s’entrechoquent devant le rouleau compresseur. Dés cette entrée en matière, le groupe met tout le monde d’accord et affiche un allant ébouriffant, une fougue dont bien des jeunes groupes devraient s’inspirer.ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (29)

C’est désormais parti pour 116 minutes d’une énergie dévastatrice et ininterrompue. Aucun temps mort, pas de place pour les balades ou des solos de batterie interminables. Ce ne sera qu’un déferlement de hits. Le son est juste incroyable, parfaitement dosé. Le décor,  traditionnel s’il en est est parfaitement ajusté avec ses rangées d’enceintes lumineuses. Le light show est au diapason. Nous sautons, bondissons, hurlons, scandons les imparables refrains. Sourires, regards complices entre amis  ou inconnus, fougue partagée avec ses meilleurs potes, c’est juste l’éclate!

ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (15)Quant au groupe, pas de doute, il est ravi d’être là, de sortir des disques en cette période tourmentée, de proposer une immense tournée, d’attirer des foules abondantes.  Et il le montre! Les gars s’approchent, prennent la pose, débordent d’attitudes généreuses aux exaltations communicatives. Seul le guitariste Herman Frank semble impassible sous sa casquette. Heureusement, les quatre autres nous inondent d’une implication qui n’a d’égale que leur talentueuse puissance parsemée de riffs incisifs. C’est peu dire que le chanteur Mark Tornillo fait complètement oublier Udo avec ses faux airs d’un certain Brian Johnson. Une torrent de caillasses déferle de sa luette. Hallucinant : Il tient le cap durant deux heures sans manifester le moindre effort! Quant à Wolf Hoffmann, l’autre Monsieur Propre du Hard Rock (avec Ralf Sheepers de Primal Fear), il est toujours aussi impressionnant de vélocité. Beaucoup m’ont dit ce soir qu’il avait été leur premier héro musical et qu’il leur avait donné envie de jouer de la guitare. Si l’on s’en réfère à ce que l’on entend ce soir, rien d’étonnant à cela!ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (7)

 ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (12)Le bonus des allemands, c’est que les classiques ne sont pas que des anciens titres, tant le public semble en tout cas apprécier les morceaux « dernière époque » du combo. Comment résister à des titres comme Hellfire ou Stalingrad, sans nul doute l’un des meilleurs hymnes heavy de ces dernières années, tout comme le sont Restless and wild, Pandemic ou l’addictif Losers and Winners.

Mais d’ou vient cette capacité à transcender la foule sans utiliser les gimmicks habituels? La magie repose au sein même des compos et de ces divins breaks repris en cœur souvent issus du répertoire classique (Tchaikovsky, Ravel etc…). La foule se délecte alors de scander ces irrésistibles onomatopées.

ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (3)Les moments de gloire se succèdent: No Shelter propulsent Wolf et le bassiste Peter Baltes dans un duel endiablé et jouissif, parfaite alternative aux solos poussifs.

Quant-à la dernière ligne droite, woahouu, elle est terrible… Pensez donc :  Fast as a Shark, Metal heart, Teutonic Terror et l’indispensable Balls to the Wall pour finir d’être renversés.ACCEPT Live in Toulouse, Le Bikini 15.10.2014 (13)

Ce fut sans nul doute un des grands concerts de l’année. Je tente de réunir ma tribu, on y arrive presque, nous posons par dizaines devant la scène mais il faut déjà presser le pas pour ne pas manquer de rencontrer le groupe. Direction le patio où Peter signe et pose, rapidement rejoint par le batteur Stefan Scwarzmann. Les gens attendent leur tour, respectueux. Soudain, ovation générale : Wolf en personne vient nous rencontrer. Toujours aussi généreux et souriant, il passera de longues minutes avec les fans. Les potes se succèdent devant l’objectif, ravis de l’aubaine.

Respectueux de son public, ravi de son insolente résurrection, Accept a démontré ce soir que le rouleau compresseur a su conjuguer à la perfection un exécution ciselée teintée de passion et de respect. Chapeau bas messieurs!MONTAGE AFTER SHOW ACCEPT TOULOUSE 2014

_____________________

Chronique : Titi & Conan Akiro

Photos : Sylvie

Merci à Fred et à l’équipe de SPM et du Bikini

_____________________

ACCEPT, LES PHOTOS DU CONCERT ET LA SET LIST :

DAMNATIONS DAY, LES PHOTOS DU CONCERT :

%d blogueurs aiment cette page :