Archive pour CONNEXION LIVE

HELLFEST 2017 – LES AMBIANCES –

Posted in HELLFEST 2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Voici les photos d’ambiance + portraits + site et de la J A T A Team & friends  du jeudi 15, vendredi 16, samedi 17 et vendredi 18 juin 2017 au Hellfest.

C’est une série de 179 photos …

Crédit et copyright pour JATA : Tweety, Thierry Lanfrit, Seb, Valérie & Sylvie.

Publicités

DGM (& MAX PIE) : High level! – Vendredi 26 mai 2017 – Toulouse, Connexion Live –

Posted in DGM / MAX PIE Toulouse 26.5.2017 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 mai 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Parfois, une soirée dont on attendait peu se transforme en pépite. Un groupe dont on ignorait tout ou presque vous cueille comme rarement et vous transporte si loin que le firmament de l’extase auditive vient vous taquiner les écoutilles. Vous l’aurez compris, les transalpins de DGM (neuf albums et une longue carrière derrière eux!) ont livré en ce chaud vendredi soir un concert mémorable, intense et prenant nous offrant tous les ingrédients que nous n’osions même pas  espérer : des compos imparables, un son parfait, une interprétation sans faille, des solis et une rythmique renversante,  le tout amené avec maestria par un frontman d’exception : Mark Basile, impressionnant tout autant par son attitude proche et amicale que par sa justesse vocale imparable…

Si l’on ajoute à cela une première partie de très très bonne facture assurée par les belges de MAX PIE, nous ne formulerons qu’un seul véritable regret : la date de cet événement qui explique sans doute que seule une petite centaine de fans ait répondu à l’appel d’un concert qui en aurait mérité le triple au minimum….

Une excuse pour finir, celle d’être arrivé trop tard pour assister au set de INEPSYS. Merci à eux, quoi qu’il en soit, de nous avoir offert une si belle soirée durant laquelle DGM a bravé le couvre feu, nous offrant à la demande générale, un titre supplémentaire pour quelques minutes de plaisir en plus… Comme quoi le très haut niveau musical se cache souvent dans des groupes peu médiatisés capable de distiller un plaisir bien plus intense que nombre de tête d’affiches prestigieuses…

Pour revivre ce concert, précipitez vous sur les vidéos de Denis (Metalden) dont voici l’impressionnant titre d’ouverture du concert : The secret part 1 & 2.

_____________

Mini chronique et photos : Tweety

Merci à Hangover Association et particulièrement à Romain Castel ! Un grand merci aux trois groupes pour leur talent et leur disponibilité! 

_____________

LES PHOTOS JATA DE DGM :

LES PHOTOS JATA DE MAX PIE :

PETER VON POEHL : Photos Report – Mercredi 17 mai 2017 – Toulouse, Connexion Live –

Posted in PETER VON POEHL Toulouse 17.5.2017, Vie du site with tags , , , , , , , , , , , on 17 mai 2017 by JATA LIVE EXPERIENCES

Il flotte comme un air de retrouvailles. Même lieu, même ville, scène identique. Les musiciens qui l’accompagnent sont plus nombreux, trois désormais. Cela conférera une intensité supplémentaire aux chefs d’œuvres que nous connaissons ainsi qu’aux nouveaux, illustrant le nouvel opus de PETER VON POEHLSympathetic Magic.  Comme il y a quatre ans, nous voilà immergés, le temps d’une soirée dans cetunivers cristallin ou la dentelle se juxtapose avec magie dans un flot de mélancolie mais aussi d’humour, de délicatesse et de plaisir. Merci à cet artiste bien trop inconsidéré de nous proposer au fil du temps ses vibrations, soyeuses, divines, essentielles….

Lire ici : PETER VON POEHL : La caresse d ‘un ange…

LES PHOTOS JATA DE PETER VON POEHL :

_______________

Photos et texte d’intro : Tweety.

Merci à Topophone Productions et à Justine du Connexion Live.

________________

GOD IS AN ASTRONAUT : Vrombrissants! – Lundi 27 Avril 2015 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 with tags , , , , , , , , , , , , , on 27 avril 2015 by JATA LIVE EXPERIENCES

GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (22)Une première vrombissante en ce lundi soir au Connexion Live! Les quatre irlandais de GOD IS AN ASTRONAUT se souviendront longtemps de l’accueil exceptionnel que leur a réservé le public toulousain pour leurs débuts dans la ville rose.GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (6)

La salle du centre ville affiche quasi complet,  quelques dizaines des 300 spectateurs n’hésitant pas à vivre le concert intensément, multipliant les pogos et autres slams. C’est d’autant plus étonnant que le quatuor se situe à 90% dans une sphère instrumentale, proposant un métal psychédélique inspiré à souhaits aux multiples variations et aux ambiances tantôt envoûtantes, planantes ou survoltées…GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (1)

GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (25)Doté du meilleur son jamais vu en ces lieux (ajout d’un double caisson de basse sous la scène, double console dernier cri), le public a pu se délecter d’une prestation de très haut vol et apprécier les nombreuses sensations sonores aussi subtiles qu’intenses offertes par quatre jeunes musiciens surdoués. Parmi eux, comment ne pas mentionner Jamie Dean : charismatique à souhaits, il jongle entre claviers et guitare, introduit chaque titre et n’hésite pas à sauter dans le pit afin d’enflammer la foule de riffs acérés. Pour qui ne connait par le groupe, il apparaît tel un leader naturel. Paradoxal lorsque l’on sait que le groupe était à la base un trio formé depuis 2002 par les jumeaux Kinsella (sortes de Pollux aux visages recouverts de tifs) et le batteur Noel Healy. Ce n’est qu’en 2010, que Jamie rejoint la troupe et participe aux deux derniers albums en date, leur conférant, comme en atteste ce concert une impulsion scénique et sonore indiscutables.GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (19)

GOD IS AN ASTRONAUT Toulouse 27.4.2015 Photos JATA (12)

Ce soir, le groupe nous aura offert quelques aperçus convaincants de sa future offrande discographique. Les fans ne seront pas déçus quand l’album sortira d’ici peu.  tant les nouveaux titres se sont avérés prenants, captivants, innovants.

Au bout de 90 minutes vallonées de sensations et d’émotions intenses, nous ressortons de cette expérience live avec le sentiment d’avoir assisté à une prestation de très haute volée. Si l’on ajoute à cela la disponibilité immédiate et la simplicité des musiciens après le set, nous pouvons à notre tour vrombrir de bonheur…

_____________

Photos : Sylvie – Mini chronique : Titi

Merci à Wilo et à THS!

_____________

LES PHOTOS DU CONCERT TOULOUSAIN :

ARENA : Prog’ Night – ( & WEEND’ Ô) – Mercredi 22 Avril 2015 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in ARENA / WEEND' Ô Toulouse 22.4.2015 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 23 avril 2015 by JATA LIVE EXPERIENCES

11050318_824018711005608_6291321429053541108_oS’il était écrit que toutes nos chroniques de l’année 2015 pouvaient avoir le même titre, cela ne m’amuserait qu’un temps…

La dernière se nommait Ubiquité ( pas moins de 3 tournées se chevauchaient : RAISED FIST, HIRAX et MOONSPELL / SEPTIC FLESH!),  un pouvoir que bien des fans de musique basés dans la région toulousaine n’auraient pas refusé ce soir non plus.

ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (17)Je m’étais pourtant réjouis de découvrir ARENA (un merveilleux groupe de prog), enfin à Toulouse. C’est tellement rare que ce sont des soirées qui s’apprécient. C’était sans compter sur une nouvelle double programmation  quand les excellents RIVAL SONS annonçaient leur venue au Bikini! Le prog’ d’un côté, le hard blues de l’autre, cruel dilemme, d’autant plus que les groupes d’ouvertures s’avéraient à leur tour particulièrement alléchants.

J’optais pour la rareté et la découverte à défaut du prestige. Il sera peut être plus facile de revoir les américains de Long Beach, leur avenir s’annonçant radieux. Le public toulousain en décida bien sûr autrement. Plus de 800 personnes se rendaient ce soir au Bikini tandis que 140 fans de néo-prog investissaient le Connexion.WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (9)

WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (8)Peu de têtes connues au centre ville. Ça fait même très bizarre de ne rencontrer que quatre connaissances. Il y a là des familles et des amoureux du genre venus de (très) loin. Le plus rageant dans l’histoire, c’est que la date du centre ville aurait probablement attiré plus d’une centaine d’aficionados  supplémentaires sans la juxtaposition de celle du Bikini. C’est ainsi….WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (4)

Quoi qu’il en soit, la petite salle du Connexion ne sonne pas creux, ce qui est déjà fort appréciable. Nous sommes fins prêts pour accueillir comme il se doit les quatre agenais de WEEND’Ô….WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (10)

WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (5)Si leur néo-prog’ est évidemment très adapté à cette ouverture, certains passages techniques nous font immédiatement penser à un certain DREAM THEATER, toutes proportions gardées.WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (7) Difficile de pénétrer cet univers musical intense mais le groupe réussit la gageure d’happer l’auditoire grâce à sa technique sans faille, une belle cohésion d’ensemble et des compos soignées. Peu importe si nos tisseurs de notes se veulent (très) discrets, ils permettent de capturer l’essence de la personnalité de leur chanteuse claviériste au chaleureux accent méridional (entre les titres, précisons le!), la belle Laëtitia

WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (14)Ce qui frappe minute après minute, c’est la délivrance qui est sienne, comme si l’évidence viscérale de se retrouver sur scène lui offrait enfin cet oxygène qu’une frustration d’un an de manque lui avait ôté. Si nous sommes peu habitués à des voix féminines dans le rock progressif en général, hormis la sublime, unique et magique ANNEKE VAN GIESBERGEN (lire ici : Mise à nue…), à laquelle nous pensons parfois ce soir, Laëtitia nous ouvre son cœur et déploie sa rage tel le lierre grimpant le long de son bras gauche et qui trouve un prolongement dans les attitudes habitées délivrées par la chanteuse telles les offrandes des instants qu’elle offre à un public attentif et captivé. WEEND'Ô Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (3) Si son look très gothique contribue à la mettre en valeur (il se démarque nettement de celui des autres musiciens dont on sent que le guitariste, un certain Terence, assume très probablement le leadership du groupe ou du moins l’empreinte sonore cruciale à ce style), on la sent plus à l’aise, en voix rageuse ou éthérée, quasi fascinante au fil de titres qui allient dextérité, mélodie et puissance (Experience). Malheureusement, le set ne dure que 45 petites minutes. Nous aurions adoré par exemple que la sublime You need to be Yourself soit délivrée dans son épure version acoustique qui n’est pas sans rappeler le timbre de la délicieuse Amy Lee. Quoi qu’il en soit, le set se conclue de la manière la plus originale avec un duo basse/batterie imparable, Nath et Mat affichant une maîtrise et un équilibre total sur le stimulant et ébouriffant Deadline. Une découverte dont on suivra l’évolution avec un intérêt tout particulier!

 ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (15)Certains diront que c’était bien au Connexion qu’il fallait être ce soir tant la soirée va s’avérer mémorable. Je reçois pourtant des textos provenant du Bikini. Il est 22h04, le concert de Rival Sons s’achève. C’était sublime… Ironie du sort, au centre ville, Arena entre en scène à 22h06.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le set débute sur les chapeaux de roues avec un enchaînement monstrueux : The demon strikes, véritable tuerie symphonico-progressive, ouvre  le tout nouvel album  distribué en France par Built by France (disponible également au merchandising ce soir!) et Rapture, excellent morceau du très inégal 7th degree of separation  sorti en 2011.ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (2)

ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (12)Malgré le charisme naturel du sympathique chanteur chevelu Paul Manzi, absolument parfait tout au long du voyage que  les britanniques vont nous offrir, l’attention retombe un brin avec Double vision et Crack in the ice  de l’album plus calme  The visitor . La suite, toutefois, marquera les esprits.  Pas de bon concert prog’ sans un vrai morceau à rallonge. ARENA nous délivre ainsi le gigantesque Moviedrome, titre à tiroirs de l’album  Immortal ? . Les vingt minutes  passent comme une lettre à la poste. Nous voici  transportés à travers les étoiles, les musiciens se distillent sous leur art, s’effacent face aux sons, transcendent chaque parcelle de leur création. La seconde partie du morceau s’avère un pur enchantement…ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (20)

Encore sous le choc, nous voici tour à tour envoûtés puis abasourdis, propulsés au firmament de la mélancolie par la somptueuse balade  How did it come to this ?  tirée du dernier album. Appelée à devenir un classique aussi bien pour les fans que pour un plus large public, si seulement une radio avait enfin une petite once d’imagination pour sa grille! Un moment inoubliable où les aiguilles cessent de tourner. Sublime prouesse délivrée par l’excellent Paul Manzi! Arrivé en 2011, son aisance naturelle et sa sympathie immédiate se juxtaposent avec un organe très juste et enveloppant. C’est peu dire qu’il passe avec brio l’épreuve du live. Quelle justesse et quel lyrisme ! Parfaitement à l’aise au sein du groupe, sa voix se situe dans la grande tradition des timbres veloutés médium-aigus des grands chanteurs de groupes progressifs, école lancée à la fin des années 60 par un certain Peter Gabriel (GENESIS) et perpétuée par les Fish (MARILLION), Peter Nicholls (IQ), Nick Barrett (PENDRAGON) puis par les chanteurs d’ARENA auxquels il a succédé : John Carson, Paul Wrightson et Rob Sowden, tous très bons. Le groupe a l’art de bien choisir ses frontmen!ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (10)

ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (21)Pour ce qui est des musiciens, la complémentarité est évidemment totale entre Mick Pointer co-fondateur de MARILLION et d’ARENA, Clive Nolan, le véritable leader-compositeur-fondateur d’ARENA et de PENDRAGON, et John Mitchell (IT-BITES etc…), le guitariste certes peu souriant, mais  bondé de feeling et parfaitement dans son trip. Le tout nouveau bassiste Kylan Amos, Borsalino de rigueur, s’avère  lui aussi, parfaitement dans le tempo.ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (24)

D’autres grands moments vont encore se succéder avec des classiques comme Salamander, City of Lanterns  ou Hanging tree. Le clavier de Nolan virevolte, tourne sur lui même, des projections illustrent les chansons, renforçant par le visuel l’empreinte des mélodies.

Paradoxalement, le titre éponyme du dernier album The unquiet sky  divise les fans et déstabilise certains afficionados, impression confirmée à l’issue de plusieurs écoutes de ce même album depuis. Ce titre semble susciter les passions dans un sens ou dans l’autre. Étonnant… A noter aussi qu’aucun morceau de l’excellent Pepper’s ghost  (sublime album datant de 2005) ne fait partie de la setlist. Il est vrai que leur discographie est tellement riche…ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (25)

ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (22)Le concert se terminera curieusement sur une note très festive avec une interprétation surprenante du Crying for help – part VII  qui, sur la version studio de l’album  Pride  (1996) était chantée claviers-voix par le chanteur de l’époque Paul Wrightson. Ce soir, c’est une version très rock’n’roll qui nous est proposée. Clive Nolan lâchera même son clavier pour venir se mêler aux autres membres du groupe au milieu de la scène.ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (16)

Là aussi, fidèles à la tradition du rock progressif, ARENA s’est attelé au difficile exercice du morceau à épisodes qu’on retrouve d’album en album à la manière d’un RUSH (série des Fear) ou KING CRIMSON (série des Larks’ tongues in aspic  avec près de 30 ans entre le part I et le part IV). Pour ARENA, le morceau Crying for help  est décliné en pas moins de 8 épisodes tout au long des deux premiers albums  Song from the lion’s cage  et  Pride .

Malheureusement, une pièce maîtresse, majeure, va manquer à l’appel. Faute de temps, elle est rayée de noir sur la set list,  et devait conclure le set. Difficile néanmoins de comprendre pourquoi le chef d’oeuvre Solomon a été sacrifié. La conclusion n’en aurait été que plus forte, l’empreinte dans nos âmes encore plus marquée…ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (26)

ARENA Toulouse 22.4.2015 Photos JATA (27)Le temps de remercier le public, à la moyenne d’âge fort respectable, de se faire amener un gâteau anniversaire par Dom, Philippe  (les énergiques et complémentaires organisateurs de la soirée) et Laëtitia (la charmante chanteuse de WEEND’O) afin de célébrer les vingt ans du groupe et Arena nous quitte après 1h40 d’un concert qu’on a vu passer en un clin d’œil. Nous ne pouvons que nous incliner devant la passion et le talent au service d’un style dont la technique n’a d’égale que l’intensité émotionnelle.

La soirée se concluera avec les orgas, les groupes, leur crew par un accueil backstage des plus chaleureux à l’ambiance familiale… telle une cerise sur le gâteau…d’anniversaire.

HELLFEST 2012 SAMEDI JATA

__________________

Chronique : Titi & Mikky

Photos : Titi & Sylvie

Un grand merci  à Genezia et Zic Passion, à Leatitia, à Capitaine Dom, à Philippe Brocas, à Valérie et à Pierre Briand.

__________________

LES PHOTOS ET LA SET LIST DE ARENA :

LES PHOTOS ET LA SET LIST DE WEEND’ Ô :

TAGADA JONES : Shaker de consciences… – Vendredi 19 Décembre 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 20 décembre 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

1416481134_Bandeau_fb_Tagada_jonesTAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (19)Allez savoir pourquoi, aussi étonnant que cela puisse paraître, votre serviteur (qui accumule pourtant les concerts) n’avait jamais prêté attention à TAGADA JONES. Ce nom étrange peut être, qui n’évoquait qu’une fraise rouge importée des States dans mon esprit trop étroit…

Aussi incroyable que cela m’apparaisse aujourd’hui, je n’avais même pas coché le créneau de leur prestation au Hellfest que nous avions alors allègrement zappé sur la Warzone, mon petit groupe et moi, lors de la précédente édition du festival.

Le choc n’est intervenu que deux mois plus tard, lors de l’Xtrême Fest. En cet inattendu dimanche 3 août, j’eus deux coups de cœur immédiats : TAGADA JONES qui conféra une ambiance des plus festives non dénuée de sens à la journée puis Raised Fist, tel un coup de poing en pleine face…

Nous y voici, le dernier concert de cette folle année 2014 s’ouvre à nous. Quel plaisir par conséquent de clôturer une année absolument sidérante par une bonne dose de punk rock à la française, revendicative et subversive à souhaits avec cette presta de TAGADA JONES en tête d’affiche!

fgtpap

Tandis que la salle du centre ville se remplit tranquillement, nous voici propulsé dans un univers atypique voir anachronique. Francky goes to Pointe-à-Pitre distille un zouc rock  qui, à défaut de s’avérer endiablé, a le mérite de reposer l’auditoire avant le combat qui suivra dans le pit. Colliers à fleurs de type hawaïen, palmiers et perroquet gonflables, le groupe sans chanteur nous propose un décalage total et une introduction tranquille à la soirée.

TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (6)Alors que nous commencions à nous interroger sur l’assistance, nous voici rassurés et surpris d’avoir toutes les peines du monde à rejoindre les premiers rangs. La foule s’est en effet compactifiée en un temps record. Si la salle n’affiche pas complet, le public a répondu une nouvelle fois présent en masse.TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (8)

Je retrouve vite ce qui m’avait frappé lors de l’Xtrême fest : cette proximité du groupe et de la foule, une étonnante propension des musiciens à distiller des messages politiques forts et sensés sur les dérives d’une société en perdition, le tout servi par un punk rock habité teinté d’une bonne dose de métal dévastateur qui ne se départit jamais d’un réel esprit de fête et de partage.

Autour de moi, les crêtes sont légions, elles s’inscrivent dans le paysage de visages enjoués sous toutes les longueurs et les couleurs. Cheveux longs, cranes rasés, tout ce beau monde va s’entremêler sur les accords dévastateurs des bretons qui ne nous laisseront aucun répit pour nous remettre de chacune des déflagrations propulsées avec une ardente conviction. TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (10)L’ultra efficace De l’amour & du sang ouvre le bal des pogos. Issu de Dissident, dernier brûlot du groupe, fascinant d’efficacité, nous voici propulsés dans un tourbillon de refrains entêtants à reprendre en cœur. Anticapitalisme, dictature des médias et des apparences (Dissident), mondialisation, le règne du fric et du pouvoir ne cesse d’être évoqué, dénoncé, méprisé par ceux dont l’impulsion anarchique se veut salvatrice.TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (13)

Cet univers mondialisé va trop vite pour finalement tourner en rond, la société de consommation ne fait que creuser le fossé. L’appel à réagir est lancé dont seuls les « La la la  » euphorisants résonnent parfois comme les complaintes jouissives et inconscientes des espoirs vains de l’éternel enfant qui sommeille en nous. Ces envolées d’allégresse demeurent un parfait contrepoids à la voix rauque et enragée d’un Niko par ailleurs souriant et enjoué dès qu’il s’adresse à la foule. La zique reste brute de  décoffrage. Sans fioriture, les riffs tronçonnent dans le lard tandis que la rythmique demeure imparablement efficace, d’une exquise rondeur.TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (4)

L’appel à la résistance est lancé (Instinct sauvage). Le début du show ne fait pas dans la dentelle (Le chaos) avec une part importante donnée à ce dernier opus (7 titres) tout simplement phénoménal où le message s’avère on ne peut plus clair servi par ce punk rock métal détonant qui chatouille les sensibilités (comme en témoigne l’épique et venimeux Vendetta qui a le mérite d’ouvrir le débat sur l’autodéfense). TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (3)L’agression des tympans sera tellement virulente que la chaleur devient vite intenable tant les corps se propulsent les uns sur les autres. Mes bras me protègent de la chute, je me retrouve régulièrement semi allongé sur scène. La moiteur est telle que des flaques de sueurs jonchent le sol. Ça slamme à tout va mais l’ambiance reste des plus festives, juste contrepartie au venin disséminé par les anciens titres à travers des textes crus, courageux, sensés, essentiels (Cargo, Descente aux enfers, Le feu aux poudres). L’esprit de fête se ressent à travers les attitudes (le parfait respect pour ce jeune punk handicapé situé au premier rang sur la gauche) mais aussi à travers cette propension à enjouer l’auditoire (Zéro de conduite) sans que le message ne soit édulcoré pour autant. La bonne humeur est de mise, le poing toujours levé!TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (19)

Bien que moins catalogué métal mais véritable successeur du Trust des débuts, ce concentré d’énergie déboule sur la foule telle une perpétuelle surprise qui se bonifie avec le temps. Il distille la puissance du hardcore et la mélodie du rock’n roll. Si La traque lorgne davantage vers un Mass Hystéria de bonne facture, le punk rock indé reprends vite le dessus avec une motivation sans faille (Les nerfs à vif). TAGADA JONES Toulouse 19.12.2014 Photos JATA (30)Niko ne faiblit jamais, il est parfaitement secondé par Waner, Stef et Job qui en plus de s’avérer efficaces vivent à fond le moment. Déchaîné, le bassiste n’hésitera pas à slammer sur la foule qui pogotte comme un seul homme.

Les mosh ne faibliront guère quand l’assaut sera donné avec les derniers titres : Osmose 99 en hommage à Parabellum et particulièrement à Schultz, décédé en septembre ou encore l’explosif Superpunk où des centaines d’âmes hurlent à l’unisson : J’en ai rien à branler!
La fuerie ne faiblira pas avec les deux derniers titres : Jouer avec le feu, leur reprise hommage aux Shériff, de quoi alimenter de nouvelles vociférations révoltées puis l’intense et engagé Karim & Juliette, symbole d’un punk métallisé qui pointe du doigt certaines dérives sociétales sur fond d’une couleur que la jet-set et les dirigeants rêvent d’avoir à Cannes au printemps … La la la la la…

Parfois cynique,  addictif à souhaits, difficile de se départir de cette énergie, de cet esprit, de l’entrain qui nous ouvrent la voie vers les fêtes de fin d’année en nous offrant avec générosité, dans le shaker des consciences, une parfaite ode à la liberté…

____________________

Chronique et photos : Titi

Merci à Tagada Jones, à Jerkov et à Mina en particulier

____________________

La vidéo DE CARGO à Toulouse filmée par Fred Moocher

La vidéo du FINAL à Toulouse filmée par Fred Moocher

LES PHOTOS JATA DE TAGADA JONES ET LA SET LIST:

TROLLFEST : Pittoresque poilade! (+ FINSTERFORST + CRYPTIC FOREST) – Mercredi 23 Avril 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

Posted in TROLLFEST/ FINSTERFORST Toulouse 23.4.2014 with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2014 by JATA LIVE EXPERIENCES

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (2)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Les ambiances festives et délirantes, on le sait, demeurent l’apanage du Pagan métal. Si  la propension du style à  donner la banane aux plus farouches des Vikings est incontestable, nous allons assister ce soir à un moment rare de poilade des plus délectables et tout simplement inoubliable. Aucun chroniqueur ne pourra éviter d’en parler, aucun spectateur ne pourra s’empêcher d’en faire l’écho autour de lui : dans tous les esprits, un morceau, un seul, résonnera tel le leit motiv de la soirée: Papayou! Long live Carlos!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (12)

Un peu plus tôt dans la soirée, nous revoici repartis vers de nouvelles aventures live! C’est vraiment l’avalanche pour les concerts sur Toulouse depuis quelque temps. Il faut dire que la multiplication des salles et des associations de passionnés font du bien à la scène de notre ville, désormais l’une des plus prolixes de l’hexagone. Pour ce mercredi soir,  l’affiche du Connexion Live nous offre trois groupes de folk/pagan métal, un genre très en vogue en ce moment. Même si ce soir, ce n’est pas franchement la grande foule (un peu plus de 150 fans sont de la fête), difficile parfois de suivre le rythme éffréné des rendez-vous de plus en plus nombreux. D’autant plus que la veille, WITHIN TEMPTATION et DELAIN ont rassemblé au Phare  près de 3000 personnes. Manque de chance, il y a même à 300 mètres de là  une autre soirée métal à la Dynamo qui accueille NORMA JEAN et trois autres groupes! De plus, les formations que nous allons voir ce soir sont bien moins connues que les poids lourds du genre comme FINNTROLL ou ENSIFERUM….Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (9)

Pourtant, cette affiche ne manque pas d’intérêt! Place donc à CRYPTIC FOREST, groupe de pagan/black qui nous vient d’Allemagne, plus précisément près de la frontière suisse, dans une région montagneuse et boisée, la Foret Noire. Et ça se ressent dans leur musique, à la fois sombre et épique (Ecoutez Tale of frozen tears). Curieuse impression pour débuter la soirée, d’être aspiré en plein hiver dans les froides forets européennes. Le groupe est bien en place et son black métal tient vraiment la route. Le public apprécie même si bien des fans ne sont pas encore arrivés à l’heure de ce premier set. Quoi qu’il en soit, la formation demeure intéressante et prometteuse. Fera t-elle son trou dans le genre à l’avenir ? A suivre!

Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (6)Finsterforst Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (13)Beaucoup de délectaient de la venue de FINSTERFORST, issu de la même région que le groupe précédent mais dont le statut et la réputation s’avère culte chez les connaisseurs. Plusieurs membres font d’ailleurs partie des deux formations. Si l’aspect  pagan/black de leur musique est toujours présent (Nichts als asche), les allemands se démaquent vite  avec un coté folk plus prononcé. Un accordéoniste est d’ailleurs présent sur scène. Les morceaux sont complexes et très longs (souvent plus de 10 minutes par titre) mais on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le public, jusque là plutôt calme, s’enflamme enfin… Ce groupe va mettre une ambiance de feu et les 150 personnes vont se dépenser comme s’ils avaient été 1500, ravis de profiter de l’instant. Les bonnes habitudes des concerts folk pagan resurgissent alors comme par magie: certains s’entraîneraient-ils pour l’affrontement Oxford vs Cambridge? Les rames imaginaires sont de sortie. On se croirait dans la cité bayonnaise à travers ce joyeux paquito improvisé.  FINSTERSFORST a vraiment fait forte impression. Espérons qu’ils obtiendront plus de reconnaissance populaire car ils le méritent vraiment!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (7)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (18)Avec  TROLLFEST, nous allons changer de registre mais aussi d’humeur. Nettement moins ambitieux musicalement que la plupart des groupes pagan, aussi festif soient-ils, les 7 norvégiens disposent d’un atout majeur: une propension au délire à nulle autre pareille, que ce soit dans les attitudes, les déguisements ou simplement les faces naturelles de certains de ses membres. On se souvient encore, sourire aux lèvres, de l’inénarrable chanteur Trollmannen qui nous avait plié en deux en ouverture de KORPIKLAANI (lire ici), investissant la scène tel un tronc végétal!Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (26)

Niveau originalité, ambiance et bonne humeur, c’est peu dire que le Trollspråk du groupe (langue qui mélange allemand et norvégien) est parfaitement assorti à ce quasi Ska métal digne de GOGOL BORDELLO. On navigue entre délire, n’importe quoi, intensité mais aussi imagination comme ces trois batteries (une grosse, deux petites). Le groupe investit les lieux avec fausses barbes et blouses de médecin.

Et puis,  notre charismatique chanteur nous dévoila une jolie chemise à fleurs….

Le délire s’empare alors d’un fan, des ses amis et du Connexion tout entier!

– PAPAYOU, PAPAYOU!!!

Entre chaque titre, ça repart. Tout le monde s’y met. Le groupe semble pris à son propre piège! Il ne capte rien mais il en faut plus que cela pour le déstabiliser… Ils ne se doutent pas que nous aurions pu choisir Tirelipinpon sur le Chiwawa ou encore Tout nu et tout bronzé! (Ma  »Carlos culture » n’a décidément pas de limite!)Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (25)

Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (32)Circonspect, le groupe  rentre malgré tout dans le délire, un fou rire s’emparant du  bassiste qui le communique à ses comparses. Niveau musique, malgré un son qui ne nous permet pas d’entendre notre ami accordéoniste, on reçoit avec plaisir ce qui nous est offert. En live, ça passe sans soucis malgré une redondance certaine. Toxic, la reprise de Britney Spears demeure des plus jouissives, tandis que Trollmannen dégaine une machine à propulser de la vodka dans le gosier des fans qui se précipitent pour capter l’offrande de cette communion inattendue. Braveheart et pogos se succèdent au son des dernières compos déjantées des sept samouraïs nordiques (Kaptein Kaos). Les guitaristes slamment au dessus de nos têtes tels des héros hissés au firmament. Trollfest Toulouse 23.4.2014 Photo JATA (29)Le rappel aux costumes plus délirants encore (Jésus, un gaulois, un romain, un dinosaure etc…) La soirée se terminera par un joyeux souk avec une partie du public investissant la scène. On imagine à peine la folie qui va s’emparer du Hellfest le 21 juin prochain (merde, il y a Buckcherry en même temps!) …

Fin de soirée et inspiration géniale de l’ingé son (ou de je ne sais qui….) : Papayou résonne dans les enceintes….

Trollmannen revient ranger son micro. Je l’interpelle :

 – C’mon, c’mon….

Il arrive.

-This is Papayou!

– Really ?

 Il se retourne vers le gratteux…. Hey, this is Papayou song! Banane générale….

Une p’tite version du classique de Carlos version métal-ska-pagan lors de leur prochaine tournée ?  Oh que Oui Rosalie!

_______________

Chronique : Titi & Conan Akiro

Photos : Titi

Merci à toute l’équipe de  SPM !

_______________

Avez vous déjà vu une set list qui témoigne d’autant d’implication ?SET LIST TROLLFEST TOULOUSE

LES PHOTOS DE TROLLFEST :

LES PHOTOS DE FINSTERFORST :

%d blogueurs aiment cette page :