Archive for the KATERINE Toulouse 3.12.2010 Category

KATERINE : Ovniesque ! – Toulouse, Le Bikini – Vendredi 3 Décembre 2010 –

Posted in KATERINE Toulouse 3.12.2010 with tags , , , on 4 décembre 2010 by JATA LIVE EXPERIENCES

Usurpateur ou génie ? Choisi ton camp car ici, point de vote blanc ! KATERINE, l’ovni de la chanson française s’est posé devant nos yeux incrédules et éberlués sur la scène d’un Bikini complet depuis des lustres en ce vendredi de décembre…

KATERINE, au coeur de l'amour ...

Déjà 10 albums mais seulement populaire depuis ‘ Robots après tout’, l’avant dernier, il y a déjà 5 ans, le chanteur à la voix de crécelle a décidé d’aller encore plus loin … Dans le n’importe quoi ? La provoc’ gratuite ? Le délire absolu ? C’est plus précisément une dénonciation par l’absurde des dérives du monde qui nous entoure qui nous est proposée.

Pour évoquer le précipice qui nous fait face, rien de tel que la farce, la restriction des phrases donnant plus de poids à des mots brefs, simples et rares dans des pamphlets musicaux souvent courts dont la portée réelle n’est accessible qu’aux initiés du ton Katerine. Tout le génie émane de la double portée des morceaux, simples prétextes au fun absolu quand vous les appréciez au premier degré. Certes le fun, le délire, le premier degré sont omniprésents comme en témoignent ces bananes jetées par dizaines  sur scène. Il y en a même en plastique brandies ça et là par la foule. Le nouveau single a fait son petit effet. Mais ce titre ne condamne t-il pas avant tout les restrictions de libertés permanentes dans notre société ? Même si certaines bananes sont propulsées sur lui ( en espérant qu’il y ait davantage de maladroits que de c…s ), l’ambiance est bon enfant, chaleureuse et nos voisins vêtus d’un sous pull rose et d’un short moulant argenté se régalent. Il y a pas mal d’enfants. Les gros mots sont autorisés, ils peuvent être scandés sans réprimande ! Ce soir, tout est permis .

100% V.I.P !

100% V.I.P !

Jimmy ne réalisera que plus tard que ce délire visuel et sonore se veut plus profond qu’il n’ y parait. Comment ne pas reconnaitre l’originalité saisissante du concept dans lequel on entre (ou pas …).  Si l’on adhère, libre à l’un ou l’autre de le vivre superficiellement. Chacun trouvera de quoi se marrer. Et ce fut le cas. Les fringues, l’adéquation des musiciens, les chorégraphies des deux choristes, le strip de Katerine, calbute imitation jean et chaussettes longues roses. 90 minutes assez éberluantes …

J'adoooore ....

Or, il y a autre chose d’unique dans cette mise en reflet par l’absurde de nos propres comportements et des dérives humaines en tout genre. ‘Bonjour je suis la Reine d’ Angleterre et je vous chie à la raie ‘ ( avec l’accent puis en V.O  ) ne résume t-elle pas la condescendance avec laquelle nos dirigeants méprisent le bas peuple que nous sommes … « Marine Le Pen, non non, je le crois pas … », ne vous fiez pas aux apparences !!! ‘ Tu parles, bla, bla, bla ‘ où le minimalisme des mots évoque certaines incessantes et vaines déblatérations. Katerine serait il le premier artiste contemporain ( au sens littéral du terme ) de la chanson française ? Il ne se gène pas pour évoquer à sa manière la Hype : ‘ 100 % V.I.P ‘, les dérives de la  société de consommation : ‘Poulet N° 728120’, une nation qui galvaude ses préceptes les plus fondamentaux : ‘Liberté  mon cul, égalité mon cul, fraternité mon cul’, la chanson a dimension multiple en deux seuls mots chantés sur une même tonalité et qui en disent davantage que nombre de discours : ‘Juifs, Arabes’ ou encore la dépendance absolue en l’état matériel, condamnation de l’ampleur excessive prise par le High tech dans nos vies : ‘Telephone’…. Et que dire de l’étonnante ‘Excuse moi’ où les pensées les plus obscures, les plus inavouables, celles enfuies lors de moments particuliers sont divulguées avec une absence de pudeur qui suscite le respect tant cette intériorité révélée nous ramène vers nous mêmes. Quand il nous convie dans les tréfonds de ses pensées les plus inavouables, on est plus d’un à être surpris de se retrouver en territoire connu. Et puis, il y a tant d’autres thèmes, tellement d’observations merveilleusement servies par un minimalisme mettant en exergue les absurdités, les énervements du quotidien où nous projetant en pleine face certains dangers à fuir, le tout saupoudré de bonne humeur communicative, ce qui constitue un tour de force. Fascinant personnage !

Et la musique dans tout cela ? Pauvre ? Parfois oui, c’est voulu … Écoutez quand même la stupéfiante ‘Musique d’ordinateur’ qui débute par les quatre notes que l’on subi tous quand Windows nous dit ‘ à la prochaine…’ Ce que Katerine nous offre avec si peu frôle le génie, on se ballade en plein trip seventies croisant Pink Floyd, Lynyrd Skynyrd ou Grand Funk Railroard qui auraient décidé de nous pondre une complainte minimaliste contre l ‘évolution des systèmes. Stupéfiant …

Jimmy & Philippe ... L'un des deux ira au hellfest ...

La patience … Peut être nous sortira-t-il une chanson, un jour, sur cette vertu dont il a fallu faire preuve avant de le rencontrer. Car eux dinent après le concert contrairement aux autres artistes, c’est logique ! Nous étions alors déjà le lendemain . Inutile alors de lui demander ce que tous les spectateurs se répètent désormais à l’infini :

‘Comment tu t’appelles ?’

– ‘Philippe !’

Une famille Katerinisée .... Un Philippe métallisé !

EXCLUSIF … CE SHOW EN 23 MINUTES vu du premier rang en 2 vidéos compils !!!

PARTIE 1 SUR 2

PARTIE 2 SUR 2

Un autre angle, diffèrent du mien …

Set list …

Beaucoup de titres ....

%d blogueurs aiment cette page :