OOMPH! : Le maître et l’élève… (+ UNZUCHT) – Dimanche 17 avril 2016 – Toulouse, Metronum –

OOMPH! Tour 2016OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (15)C’est l’éternelle histoire du maître et de l’élève. Celle, classique, ou ce dernier finit par dépasser son mentor… Oomph! s’avère en être la parfaite illustration. Impossible ou presque d’évoquer ces pionniers de la Neue Deutsche Härte sans se référer aux illustres Rammstein dont ils sont pourtant les inspirateurs.

Le gouffre en terme de popularité est désormais tel que peu de fans des germains, têtes d’affiche du prochain Hellfest, connaissent la petite histoire à l’origine du mythe. Quatre dates en France pour fêter 25 années d’une carrière prolifique, parsemée de succès … essentiellement en Allemagne.

Ici, ce soir, ce seront un peu moins de 400 personnes qui honoreront cette tournée anniversaire. On est loin des dizaines de milliers de fans drainés par leurs disciples. Et pourtant…

Dire que les absents ne savent pas la belle soirée qu’ils auront manqué est un euphémisme. Tout commence par une autre histoire de filiation. Tout aussi abscons que le nom de la tête d’affiche, celui de la première partie inspire avant tout la circonspection. Qui accompagne Oomph! durant cette tournée anniversaire illustrant leur douzième album, qui? Unzucht … A vos souhaits!UNZUCHT - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (15)

UNZUCHT - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (12)Totalement inconnus des gaulois, les teutons ne vont pas mettre longtemps à conquérir l’auditoire, très jeune. Au delà du patronyme, les premiers instants captivent un public servi par une ouverture de soirée calquée pour séduire les aficionados à la fibre electro/germano/indus aiguisée. Si les riffs tronçonnent à tout va, l’aspect mélodique des refrains propulsent la noirceur apparente du propos dans une dimension romantique inattendue comme en témoigne les excellents Unendlich ou encore Schweigen.UNZUCHT - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (19)

Surpris, captivé, le public réagit au quart de tour, happé par la proximité du charismatique leader Der Schulz qui ne cesse de se rapprocher de la foule, un pied sur la scène, l’autre délicatement posé sur les crash barriers entre les bras d’une demoiselle. Ultra sympathique, sourire quasi permanent, le leader et son groupe à l’unisson vont exploiter au mieux les 45 minutes qui leurs sont dévolues. Malgré un avant dernier titre bien trop pop qui s’apparente davantage à un célèbre concours annuel plutôt vilipendé en nos terres, les riffs du guitariste punk Daniel De Clercq ramènent vite le groupe à sa filiation initiale. Plaisir partagé tant la cohérence des compositions post hardcore malines à souhaits n’ont aucun mal à conquérir quelques emos et de nombreux nouveaux fans. Rendez-vous est prit pour un retour programmé en fin d’année!UNZUCHT - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (20)

La dernière venue de OOMPH! dans la ville rose, c’était il y a 9 ans au Havana café. Mon ami Christophe se demande encore où sont passés les fans de cette époque tant les ados abondent aujourd’hui. Pour ma part, j’ignorais en ce temps jusqu’à l’existence des allemands, à la popularité certes confidentielle en nos terres. J’allais donc enfin découvrir les inspirateurs de Rammstein, seul combo à mon sens qui a révolutionné le rock au sens large depuis le XXI siècle….ce n’est pas rien quand même!OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (26)OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (11)

Nous voici donc aux premières loges, immergés dès les  instants d’ouverture dans un univers mixant  l’indus et un rock saupoudré de gothique.

Ils sont sept sur scène, tous de noir vêtus mais seuls les deux guitaristes Crap et Flux ainsi que l’imparable chanteur Dero font réellement partie du groupe. Ce dernier attire tous les regards, capte toutes les énergies, transcende l’auditoire des les premiers instants. Les trois titres qui ouvrent la soirée nous propulsent dans un tourbillon jouissif et imparable :  si le single du dernier opus, Alles aus Liebe fait mouche en un quart de tour, comment ne pas sortir enivré du jouissif Labyrinth, délivrance absolue des corps et des cœurs, tube parmi les tubes au cours duquel Dero bouge tel un marcheur automate puis se mue en toupie pour notre plus grand bonheur! Happé, me voici davantage enclin à entrer dans le délire plutôt qu’à assurer mon report photo. Träumast du et ses nappes synthétiques s’avère implacable tant la rythmique épaisse rivalise avec de gros riffs et un refrain enivrant.OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (28)

OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (19)Le reste du set s’avérera tout aussi imparable à quelques exceptions près, l’entrain ne retombant que lorsque les six cordes se font plus discrètes ou disparaissent même parfois conférant une portée plus aérienne moins convaincante car trop synthétique mais heureusement plus rare. Retour au gros son chromé, à une musique certes martiale mais plus joviale que celle de leurs héritiers Rammstein, plus tranchants, plus voraces.OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (24)

Ceux qui les ont inspirés n’en demeurent pas moins des visionnaires, précurseurs ultra efficaces d’un innovant crossover stylistique servis par un maître de cérémonie qui éclipse ses six acolytes là où leurs disciples offrent à tous ces membres une réelle épaisseur sur scène, le tout porté par un décor et des effets qui ont conquis le monde. Ici, un joli light show et quelques jets de fumée suffisent.

OOMPH! - Toulouse Metronum 17. 4. 2016 Photos JATA (17)Mais peu importe tant Dero s’avère un frontman captivant et donne visage et corps à ces hits de dance métal bien foutus et entêtants. Déambulations martiales ou martelant un fut de batterie à sa disposition (c’est lui qui assure l’instrument en studio) l’Elvis de l’indus, rouflaquettes prolongées taillées au cordeau, donne de sa personne, tangue des bras, entraîne la foule et la rejoint lors d’un micro slam bienvenu. Les hits pleuvent, d’une efficacité imparable entre atmosphère semi gothique et electro rock puissant tels le délicieusement rétro Sandmann ou le tant attendu Augen auf qui fait sauter la foule comme un seul homme.

Les hostilités reprendront lors d’un rappel survolté démontrant s’il en est que le trio n’a rien perdu de sa rage légendaire. Dero apparaît grimé de sang, chapeauté haut de forme. Si Kleinstadt Boy, entraînant à souhaits, demeure anecdotique et dispensable, le show se termine en fanfare avec un Gott ist ein Popstarsorte de titre somme de l’univers de Oomph! qui détient la recette immédiate pour transcender une foule. N’y tenant plus, Flux se jette à son tour dans la pit non sans avoir prit soin d’assurer sa chute de nos mains protectrices.

Si l’élève a dépassé la maître, force est de constater que ce dernier a non seulement de beaux restes mais bien plus que cela : sa carrière le propulse telle une icone inébranlable, une source d’inspiration majeure pour bien des groupes de la nouvelle vague allemande. Ce soir l’inspirateur a démontré qu’il n’est pas prêt se s’arrêter de susciter des vocations et du plaisir…

______________________

Chronique, photos, mise en page: Titi

Traitement : SB

Merci à Clement de Base Prod, Roger et à Collectif Antistatic.

______________________

LES PHOTOS JATA DE OOMPH! ET LA SET LIST :

LES PHOTOS JATA DE UNZUCHT :

 

 

11 Réponses to “OOMPH! : Le maître et l’élève… (+ UNZUCHT) – Dimanche 17 avril 2016 – Toulouse, Metronum –”

  1. Agathiou Babe Says:

    Merci pour les commentaires et les photos, je les connais encore mieux maintenant !

    J'aime

  2. Titi, ton écrit est technique, fait du lien dans une culture, un univers musical et du coup donne du sens, et renvoie à des émotions ressenties. Belles photos. Beau boulot!

    J'aime

  3. Ghislaine AG Says:

    Très bon report !!! Très belles photos !!! M’autorisez vous à en publier une sur ma page (avec crédits + lien vers votre blog bien sûr ^^)

    J'aime

  4. Vu à Lyon en début de semaine… Je ne les avais pas vus depuis 10 ans, c’est toujours aussi jouissif ! Chronique très bien écrite et une ambiance finalement assez proche…

    J'aime

  5. Eva Krupka Says:

    Great concert review(though I had to translate it through google translater) . Thank you so much for it. Großartiger Konzertbericht Grande revue de concert, merci beaucoup.

    J'aime

  6. Shelby Mustang Says:

    Très bel article ! J’y étais et c’était vraiment cela !! Une magnifique prestation par des artistes extraordinaires !!

    J'aime

  7. Je n’y étais pas parceque je n’accroche pas trop au genre mais ta chronique est super!

    J'aime

  8. Belle chronique qui rend hommage au groupe que personnellement je n’ai jamais suivi. Mais bon j’approche des 900 groupes dans ma collection c’est déjà pas mal !

    J'aime

  9. Une nouvelle fois la chronique est très intéressante et retranscrit très bien le plaisir ressenti…

    J'aime

  10. J’aime beaucoup, ça retranscrit très bien ce que l’on a pu ressentir au concert!
    J’étais pas au courant pour le lien avec Rammstein, c’est cool de découvrir ça.

    J'aime

  11. Olivier Marin Says:

    Merci bcp pour ce superbe report !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :