GHOST : Métal Pontifical! (+ DEAD SOUL) – Mardi 1er décembre 2015 – Toulouse, Le Bikini –

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (22)21h30, une odeur d’encens des plus appropriée vient nous taquiner les narines. Avant même l’apparition du Pape et de ses goules, nous voici conditionnés, prêts à assister à la grand messe satanique. Depuis déjà quelques minutes, des chants grégoriens sont subtilement distillés à travers les enceintes. Le son est faible mais il contribue à créer l’atmosphère adéquat, pas si malsaine que ça d’ailleurs.GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (33) Le public piaffe d’impatience. Nous sommes plus de 1300 dans une salle qui frôle le sold out. Certains se sont maquillés. Ça et là, nous avons croisé des papes, des prêtres, des bonnes sœurs. L’ambiance est bon enfant. Tous comptent passer un bon moment, participer à une fête un peu particulière….

DEAD SOUL Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (9)Nous sommes à la barrière, l’idéal pour communier…

DEAD SOUL a ouvert la soirée. Un concept un brin étrange: pas de section rythmique, deux gratteux, un chanteur que certains qualifieront de Zuchhero pour sa ressemblance avec le vocaliste caverneux italien. La comparaison s’arrête là. Ici, nous sommes davantage dans une ambiance rock blues. Rien d’original, le chant est clair et convainquant, contrairement au son des guitares. On frôle parfois l’atmosphère cajun. Nous filons vers la Louisiane mais rien ne ressort vraiment et l’ensemble s’avère redondant. Bref, agréable sans s’avérer marquant (regardez lost my way)… Adrien conclura ainsi : « J’étais dead, ça m’a saoulé!« …GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (23)

Toutes les attentions sont désormais tournées vers le métal épiscopal amené par son souverain pontifical : Papa Emeritus III, auto successeur de ses deux Papes satanistes antérieurs : lui même! En ce sens, le pied de nez est déjà original. Tout comme l’est un concept qui emprunte à nombre d’influences en les portant vers un paroxysme inédit. L’anonymat de Kiss durant une décennie étant ici décuplé par l’absence de patronyme des musiciens.

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (26)Des incantations en latin puis un light show rouge inquiétant laissent place à un backdrop en guise de vitrail blasphématoire. Nous voici plongé dans un univers parallèle. A ce titre, notre première crainte sera rapidement dissipée. Si les deux premiers titres (Spirit et From the pinnacle to the pit), issus du très bon nouvel album Meloria  nous font tranquillement entrer dans la danse, le ton est donné par les goules sans nom. Nous avions été déstabilisés au Hellfest 2013 par ces aubes sans visage résonnant telles des corps sans vie et sans expression. Il n’en sera rien ce soir. Très vite, nous ressentons une implication sans faille, une proximité étonnante et même mieux: une complicité frappante qui sera décuplée au fil des minutes.GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (21)

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (24)Dès l’entame du troisième morceau, Ritual, la magie opère. Nous voilà immergés dans une sorte de maelström ou riffs heavy côtoient ambiances pop, dérivés prog du meilleur cru (Spirit), rythmes groovy, fortes influences classic hard rock typé 70’s (Majesty) ou petites touches thrash des plus savoureuses (Mummy dust).

 Curieuse mixture, étonnant contraste avec le look. La magie opère toutefois non seulement d’un point de vue artistique (le projet s’avèrant cohérent) mais également du côté médiatique où le buzz suscité (couv’ de Rock Hard, live de la semaine sur Canal+ etc…) attire un public hétéroclite et déguisé dont une fan base métal qui n’aurait probablement pas été aussi nombreuse sans un positionnement aussi minutieux et intrigant du concept depuis ses débuts.GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (30)

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (29)Les premiers slammers font leur apparition sur la grand messe heavy/latine Con clavi con Dio/Per Aspera mais le phénomène reste marginal et pas très bien venu dans ce contexte. Le headbanging, par contre, reste de rigueur…

L’ambiance s’avère d’ailleurs excellente, tout comme le son, parfaitement rond et dosé. Deux nonnes offrent désormais du vin et des hosties aux fans situés dans les premiers rangs.

Le single Cirice résonnera pour le public mais surtout pour Sylvie comme LE très grand moment de la soirée. Non seulement notre frontman a abandonné sa tiare papale, mais il apparaît désormais en meneur de revue créant une étonnante mutation du métal pontifical vers le hard-rock baroque (pas de photos car nous ne sommes autorisés qu’aux trois premiers titres! Cliquez sur les liens videos!). Le voici qui s’approche, se pose à la lisière de deux univers. Il s’apprête à créer un lien  unique entre le royaume des ténèbres et le monde réel. Délicieuse attraction?  Peut-il être enclin à convertir une candide brebis? Insolite aparté s’il en est, le chanteur prend la main de ma compagne et la garde dans la sienne durant 30 précieuses secondes, lui entonnant, comme s’ils étaient seuls au monde, ce délicieux refrain (voir la video à 3’20). ‘I feel your presence amongst us You cannot hide in the darkness Can you hear the rumble? Can you hear the rumble that’s calling? … I can feel the thunder that’s breaking in your heart I can see through the scars inside you’ Moment gravé à jamais pour elle…

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (25)Si le troisième opus des suédois sera interprété dans sa quasi intégralité, les meilleurs titres des deux premiers opus ne seront pas oubliés (Body and bloodYear zero & outro ou Ghuleh/Zombie Queen et son atmosphère prog qui accélère crescendo).

N’y tenant plus, une jeune demoiselle me demande de la laisser passer lors de la somptueuse ballade He is. Elle n’est pas bien grande et brandit depuis le début du show un dessin du Pape, orné du logo du groupe. L’oauvre de la demoiselle ne m’obstruera pas la vue bien longtemps puisque notre Pape baroque, troisième du nom, apercevra l’offrande d’Aurélie et la remerciera lorsqu’elle lui offrira sa feuille.

GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (15)Nous sommes happés, conquis, séduits. Me voilà même indulgent envers les petits subterfuges qui nuisent parfois à l’authenticité de l’ensemble mais contribuent à embellir le set: voix doublées, triplées, cœurs samplés etc…

D’autant plus indulgent que d’autres merveilleux morceaux nous attendent dont l’autre très grand moment de la soirée: l’inattendu et iconoclaste Jigolo Har Megiddo. Trois apôtres du métal épiscopal assis sur les marches du palais accompagnent  à la guitare acoustique notre maître de cérémonie lors du merveilleux, naturel et épuré  Jigolo Har Megiddo. Nous voilà bluffés et sous le charme, définitivement renversés par la curieuse machine qui s’humanise à notre insu.GHOST Toulouse Le Bikini 1.12.2015 Photos Jata (27)

90 minutes ont filé comme l’éclair. On imagine que la bien nommée If you have Ghosts, la belle reprise  popy psychédélique de Roky Erickson & the Aliens introduite par le Pape comme une alternative par les esprits à la solitude sonne le glas de la soirée. Il n’en est rien…

‘Merci beaucoup Toulouse!’ Il fallait bien finir par une petite ode au fils du Malin.  Monstance Clock nous captera jusqu’au bout du set…‘Come together, together as a one… Come together for Lucifer’s son’. Les lights s’éteignent, les fantômes disparaissent et les samples résonnent encore des chœurs à la gloire du fils de Satan.

GHOST transcende les genres. A ce titre,  si son cirque visuel et son positionnement peuvent déstabiliser, ils suscitent indubitablement l’intérêt. Le groupe a déjà dépassé le stade de la curiosité. La messe est dite. Pas aussi noire que certains pourraient encore le penser… Envoûtante… Enivrante de délicieuses vibrations… positives!

____________________

Chronique et photos : Titi

Mise en page et traitement : SB

Merci à Olivier Garnier, à Replica Promotion et à l’équipe du Bikini.

_____________________

LES PHOTOS JATA DU CONCERT DE GHOST ET LA SET LIST:

LES PHOTOS DE DEAD SOUL :

14 Réponses to “GHOST : Métal Pontifical! (+ DEAD SOUL) – Mardi 1er décembre 2015 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Jean-Christophe Rouanet Says:

    Une fois encore merci pour la chronique ! @ bientôt !

    J'aime

  2. Ghost, c’était génial!

    J'aime

  3. Un des meilleurs concerts de cette année pour ma part. Un groupe atypique, voire presque unique, une musique variée et toujours subtile, un frontman d’une classe absolue, bref que du bon. Je me suis régalé et ta chronique retranscrit parfaitement cette soirée magnifique !

    J'aime

  4. Heavy metal music Says:

    Awesome ! very informative!

    J'aime

  5. Sympa de voir Ghost enfin dans une petite salle après des gros festivals. PEIII est un sacré déconneur!
    Superbe ambiance en tout cas et excellent show.

    J'aime

  6. Gregory Leruste Says:

    Très bonne review , bien détaillée , merci et à bientôt!!!

    J'aime

  7. Tristan Kotyne Says:

    super article et vraiment sympa les photos! j’aurais vraiment aimé les voir !

    J'aime

  8. Merci Titi

    J'aime

  9. un des très bons concerts de 2015 , superbe report come d’habitude

    J'aime

  10. Lynda Fortier Says:

    Toujours dans les bons coups Sylvie!

    J'aime

  11. Benjamin Wozniak Says:

    Bonjour !
    J’ai lu votre review du concert de Ghost, donc c’est pour ça que je vous contacte.
    Je me demandais si ça pogotte à ce concert, parce que pour Noël j’aimerais y emmener ma mère au concert de Lille, vu qu’elle a aimé le dernier album.
    Merci !

    J'aime

  12. Trés bien, et trés proche des quelques lignes que j’ai posté sur le forum HR80.
    L’impression d’avoir assisté à une sorte de « communion occulte » (je mets des guillemets car rien de bien dangereux dans tout ça), avec un groupe trés fort techniquement (comme tu le dis, les influences incroyablement variées sont parfaitement assimilées, et ça n’est pas donné au premier venu), et un Papa Emeritus III envoûtant de par son jeu de scéne et sa voix…
    Bref, un régal, ce concert !

    J'aime

  13. J ai entendu les éloges de ce concert mais la lecture de cette belle et poétique chronique confirme que ce concert était super. Sylvie a eu un moment privilégié qui restera un beau souvenir…..

    J'aime

  14. Une chronique très agréable à lire et des photos toutes plus superbes les unes que les autres ! Encore une fois du très bon travail!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :