ANNEKE VAN GIERSBERGEN : Mise à nue… (+ANNA MURPHY) – Dimanche 30 Mars 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –

FlyerAnneke87ecff7e5ac0Il est des soirs, des concerts, des sensations, d’impalpables sentiments qui restent en vous des jours et des semaines après la fin du show. Cette impression si particulière, plus d’un témoin privilégié présent ce soir à dû l’éprouver et doit encore la ressentir. S’il en est deux qui seront à jamais marqués par ce temps suspendu dans leurs vies, c’est bien Basile et Stéphanie. Lui avait juste envoyé un mail à Anneke, ne sachant si sa démarche allait aboutir. Elle ignorait bien-sûr tout de l’entreprise de son futur mari. Quand Anneke les convia sur scène aux alentours de 22h15 après quatre morceaux, Basile ne se démonta pas, pris son courage à bras le corps et ne trembla pas. Sous les vivas des 150 spectateurs, il franchi avec brio le pas pour concrétiser leur 7 années d’amour. Bien entendu, elle dit oui sous le regard attendri, ému et chaleureux d’Anneke, de ses musiciens et du public toulousain…

Stéphanie et Basile, pendant et après le show, avec ANNEKE

Stéphanie et Basile, pendant et après le show, avec ANNEKE

Ce bel épisode ne fut pas le seul témoignage de la bienveillance de la chanteuse dans un concert on ne peut plus singulier où l’émotion véhiculée en devenait presque palpable…

C’est à se demander ce qui cloche dans le positionnement de cet artiste majeure. Oui, la hollandaise est une très grande chanteuse dont le style est malheureusement un problème… Seuls les fidèles semblent s’y retrouver si l’on en juge par cette salle composée de fans de métal au sens large alors que l’artiste brille comme personne dans les interprétations intimistes qui chavirent les âmes et les transportent dans des abîmes inexplorées. La sensibilité qui se dégage de cette oeuvre n’a d’égale qu’une inspiration sans faille à tous les étages qui mérite une tout autre reconnaissance…ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (3)

ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (7)ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (18)Le départ d‘ANNEKE de son groupe phare THE GATHERING continue de faire des remous encore aujourd’hui. On a récemment appris que la formation batave se mettait en pause indéterminée, preuve qu’ils ne  sont jamais parvenus à se relever du départ de leur muse. Quant à cette dernière, si elle se concentre sur différents projets comme des collaborations avec Dany Cavannagh (Anathema) ou encore Devin Townsend (deux belles réussites), si ces duos sont toujours étonnants de complicité et d’implication ( ici remarquable avec Whithin Temptation, là magistrale avec November’s doom …) , c’est surtout  son projet solo, situé pop/rock qu’elle met en avant aujourd’hui. Si certaines orientations musicales déstabilisent un brin l’auditoire, la magie perdure quand la belle retrouve cet aspect  envoûtant et planant qui caractérisait  THE GATHERING.

Quoi qu’il en soit, malgré la concurrence d’un bikini sold out qui accueille Shaka Ponk ce soir, l’assistance demeure correcte au centre ville pour une artiste qui mérite certes de multiplier par dix, vingt ou trente le nombre de ses entrées. Contrairement à la gauche en ce soir d’élection, point de baffe à l’horizon pour cette ode à la caresse, à l’amour, à la compassion… S’il est une assurance, c’est que ce soir, ceux qui se sont abstenus ne sauront jamais à quel point la soirée fut belle et pure, portée par la voix magique et cristalline de la plus souriante et chaleureuse des interprètes…ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (23)

ANNA MURPHY Toulouse Photo JATA (3)En guise de  première partie, nous avons droit à un autre projet solo, celui d’une artiste bien connue de la scène pagan/folk métal en la personne d’Anna Murphy, membre du groupe suisse Eluveitie. Si elle officie ce soir dans un registre bien différent avec une musique oscillant entre trip hop, electro et rock, cette petite touche pagan perdure, la jeune chanteuse ne se séparant jamais de sa vielle à roue. C’est original,  quoique déstabilisant au départ. Anna, qui se montre pourtant souriante, apparaît quelque peu stressée. Elle n’est malheureusement pas  aidée par ses deux ingénieurs du son qui sont vraiment à coté de la plaque (le batteur quittera même à un moment son poste pour aller faire des réglages!). Malgré un son très moyen (on n’entend absolument pas la vielle), le charme finit par opérer à l’image de l’intense Cellar Darling ou du bleusy Loverlornia . D’ailleurs, le groupe gagne en assurance en fin de set avec des morceaux plus rock et le public se montre particulièrement chaleureux avec la jeune chanteuse.

ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (1)Désormais, la salle attend de pied ferme ANNEKE qui va faire une entrée fracassante avec le titre You will never change, tiré de son dernier album, le très réussi Drive. On enchaîne d’ailleurs sans plus attendre avec la chanson éponyme, bien rock elle aussi, particulièrement entraînante pour un public qui surfe sur la voix aiguë et soyeuse de la merveilleuse hollandaise. Nul doute que les titres les plus métal de l’artiste prennent une toute autre dimension en live à l’image de ce We want to be free au riff tournoyant jusqu’à l ‘ivresse et où le charisme naturel d’ANNEKE nous convie tous à l’accompagner à l’unisson d’une salle sous le charme.ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (14)

Sa joie de vivre, son désir de partager ses émotions avec nous sont telles que le communion n’a aucun mal à opérer. Chaque visage apparaît comme littéralement transporté.

Et si ces 90 minutes intenses se terminent par l’optimiste The best is yet to come, la nostalgie et le frisson qui se dégagent de l’oeuvre et de la personnalité de la belle ont atteint leur paroxysme lors de l’introduction, de la magique interprétation et des larmes finales du chef d’oeuvre absolu : My mother said. Elle vient juste d’apprendre la disparition du père d’un ami très proche et lui dédie le titre. Submergée, la voici qui tombe en larmes dans les bras de son batteur de mari dès les dernières notes de cette merveille composée à l’origine pour ses parents…

Même si la sensibilité de l’artiste est mise à rude épreuve et qu’elle mettra de longs instants avant de reprendre pied, son humour l’emportera, tel un contrepoids nécessaire à la fatalité :

…and finally I look like ALICE COOPER!

ANNEKE VAN GIERSBERGEN Toulouse Photo JATA  (8)Le Connexion Live constitue finalement l’écrin idéal à ses sublimes odes intimiste.  Bien plus petite que le Bikini, à l’acoustique moins parfaite s’il en est, la configuration de la salle contribue malgré tout à nous rapprocher de cette personne qu’on ne peut qu’aimer tant les instants qu’elle nous offre apparaissent divins. La voici qui nous propose de choisir entre deux titres de The Gathering : Broken Glass ou Leaves. Rien d’étonnant si les vivas de la foule se portent vers ce dernier tant la propension de la merveilleuse à nous émerveiller se conjugue avec la poésie qui lévite nos âmes.

Les fans de la première heure vont être vraiment comblés puisque deux autres titres de The Gathering leur seront offerts ce soir: Saturnine repris en chœur par le public (là aussi, un grand moment de la soirée) et le fabuleux Strange machines qui met le feu dans la salle.

Seul l’aérien, la planant, le frissonnant Wonder (essentiel s’il en est!) manquera à l’appel de cette soirée parfaite où Anneke ne pourra résister à l’envie de nous rencontrer dès sa sortie de scène et de se montrer là encore d’une exquise générosité.

On repart chavirés… Quelques jours plus tard, il est encore difficile de se départir du trouble exaltant éprouvé ce soir-là. Plus qu’un concert réussi, nous avons eu le privilège d’assister à un show spécial où la mise à nue d’une artiste n’a jamais été aussi palpable…

___________________

Chronique : Titi  (merci à Conan Akiro…)

Photos & mise en page : Titi 

Merci à toute l’équipe de SPM et à Fred en particulier!

___________________

LIEN VERS NOTRE CHRONIQUE D’ANNEKE AU BIKINI EN 2012 : Soyeuse mélopée…

LIEN VERS LE SITE D’ANNEKE

LES PHOTOS D’ANNEKE + LA SETLIST :

LES PHOTOS D’ ANNA MURPHY + LA SETLIST :

4 Réponses to “ANNEKE VAN GIERSBERGEN : Mise à nue… (+ANNA MURPHY) – Dimanche 30 Mars 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –”

  1. BastienTheViking Says:

    Très sympa, c’est totalement ça, on ne ressort pas indemne d’une si belle soirée,
    merci Titi, bises!

    J'aime

  2. Cette chronique nous fait bien ressentir le charme et le talent qui
    se sont dégagés de cette soirée. Le talent de l’écriture est toujours
    présent, c’est super!

    J'aime

  3. Magnifique ton live-report sur Anneke. Si je ne le fait pas apparaître sur mon mur FB c’est que presque personne n est au courant pour lae mariage et qu’ on voudrait leur dire avant qu’ ils le découvrent sur Internet. Dès que ce sera fait, je remettrai le lien vers ce superbe article. Merci mille fois t un chef!

    J'aime

  4. Emmanuel Robert Says:

    Bon, ça va : tu n’as pas été trop méchant avec Anna Murphy… Je ne blasterai pas ton ordinateur ! Je tiens à ajouter qu’il lui faut un sacré courage pour mener un side project aussi différent de ce qu’elle fait habituellement avec Eluveitie (un de mes groupes préférés d’ailleurs). Sa formation récente d’ingé son se ressent dans les arrangements très riches de son album fleuve pas toujours faciles à rendre sur scène (d’où entre autres sa galère pour enclencher son harmoniseur vocal TC-Helicon sur scène en pianotant dessus tout en chantant…) Malgré les problèmes techniques que tu évoques, j’ai trouvé le set bon… il nécessite peut-être encore un peu de rodage, surtout dans les morceaux plus péchus. Très agréablement surpris par Anneke que je ne connaissais pas bien. Et d’excellents musiciens dans les deux groupes… Une super soirée !
    Manu (Robert)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :