BETH HART : Un woodstock imaginaire… (+MARUSHKA) – Mardi 19 mars 2014 – Toulouse, Le Bikini –

BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (17)On ne sait plus si elle est blonde, rousse, brune ou châtain.  On se plait à ignorer son âge, à quelle génération elle appartient. Une dose d’intemporalité s’apprête à emplir chaque recoin du Bikini, à recouvrir chacune des âmes présentes dans la salle. Si elle apparaît brune, toute de noir vêtue, perchée sur de hauts talons, ce n’est que pour mieux prendre le contre-pied des offrandes qu’elle va nous offrir quatre vingt dix minutes durant.BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (7)
Comme un hommage à la longévité incarnée en la personne de Tina Turner, Beth Hart ouvrira son show par un Nutbush City Limits survolté tel l’exutoire du temps passé en coulisses durant les trente minutes offertes par la folk inspirée de Marushka, guest  de la soirée.
Décoiffante entrée en matière où la californienne démontre d’emblée que sa phénoménale puissance vocale ébouriffante l’érige en digne héritière de la tigresse Tina.
Beth apparaît comme libérée. Sortie de sa cage, la voici qui arpente enfin son espace naturel. Sur scène, elle nous transporte dans son univers typé sixties voir seventies, aux sources du blues, à la frontières du gospel où les riffs rock’n roll, parfois métal ne sont jamais trop loin (Well, well). Pour le meilleur, elle nous délivre toutes ses influences, elle qui a été proche de Slash, Deep Purple, Mike Tramp ou Joe Bonamassa.Les lights se font bleu comme pour soutenir ce regard magnétique qui n’a d’égal que son timbre éraillé, vibrant à l’infini dans les entrailles du Bikini et suscitant le frisson général d’un public médusé, blême tant les nuances apparaissent divines.
BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (18)Avec cœur, BETH HART visite les octaves de son organe avec la plus insolente des facilités mais ne les déploie jamais sans les assortir d’une émotion qui ne se départit pas de l’empreinte des plus grandes. Si l’on peut parfois songer à Anastacia (Delicious Surprise) c’est plutôt du coté de Billie Holiday, Aretha Franklin, Etta james et surtout Janis Joplin qu’il convient de lorgner (Trouble).
BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (22)
Proche des 800 spectateurs l’honorant ce soir de leur présence, elle distille le contraste de la fébrilité de celle qui revient de loin, qui a prit des coups. Son piano ne peut pas être disposé plus près de la foule. Elle maîtrise l’instrument à la perfection tout en dégageant une force phénoménale. Sa voix rauque devient soyeuse, profonde, sublimement nuancée. Si la ballade L.A song chavire les cœurs, la californienne enchaîne avec un humour ravageur sur une complainte évoquant les odeurs de pieds de son producteur de mari, Scott…De quoi provoquer l’hilarité générale et détendre à bon escient une atmosphère jusqu’alors exclusivement respectueuse et admirative.
Ses modulations éraillées sont telles (elle se plait à improviser avec son groupe la reprise du quasi cajun Chocolate Jesus de Tom Waits non mentionnée dans la set list), ce grain acidulé apparaît si profondément pénétrant (I’d rather go blind) qu’on en oublie l’osmose qui la lie à ses quatre musiciens. Ils savent la jouer discrète mais complicité policée et  sonorités hétéroclites se marient à merveille avec le tempérament et la richesse des vibrations extraordinaires d’une chanteuse riche dont les tumultueuses expériences semblent avoir enrichi les couleurs de cet incroyable timbre râpeux et son pouvoir de fascination sur l’auditoire.
BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (25)Le ton devient parfois plus léger tel ce Bang Bang Boom Boom, tube dansant de son dernier opus auquel elle donne une lumière jazzy. Le temps passe trop vite. 78 minutes, fin de set avant rappel. Heureusement quatre titres suivront, dont l’indispensable et enivrant Better Manpour nous replonger durant un petit quart d’heure supplémentaire dans les tréfonds de ses expériences, ces blues incarnés et autres ballades saisissantes où la brune d’un soir se relève sur des riffs désincarnés, renaît d’un Woodstock imaginaire d’où son âme a dû jaillir avant même sa naissance pour éclore au delà des modes et nous offrir la plus vibrante des performeuses.BETH HART Toulouse Le Bikini 19.3.2014 Pict JATA (2)

____________________

Chronique et Photos : Titi.

Merci à Camille de Bleu Citron et à l’équipe du Bikini.

_____________________

LIEN : Le site de BETH HART

PHOTOS DE BETH HART :

 

PHOTOS DE MARUSHKA :

 

6 Réponses to “BETH HART : Un woodstock imaginaire… (+MARUSHKA) – Mardi 19 mars 2014 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. BOUZIGHEAD Says:

    superbe résumé d un concert franchement renversant …..les absents ont toujours tort , mais cette fois ci plus que les autres ………..grande artiste , bien entourée , d une humilité et d une fraicheur dont beaucoup peuvent
    s inspirer …..BETH tu reviens quand tu veux

    J'aime

  2. j’ai découvert Beth sur le net… l’ai vue en live pour la première fois il y aura bientôt deux ans alors qu’elle se produisait en première partie de soirée à l’occasion d’un festival de blues, et depuis je suis un inconditionnel!

     » am i the one  » enregistré au Paradisio » , i’d rather go blind » au kennedy center honors, i’ll take care of you avec le grand Joe Bonamassa et thru the window of my mind…sont peut être les 4 titres que je conseillerais à qui voudrait découvrir l’étendue du talent de cette artiste… dont la quasi totalité du répertoire est de mon point de vue magique.

    J'aime

  3. Nous l’avons écoutée sur le net et elle a un grand talent effectivement….. Le concert a été, comme toujours, très bien décrit avec beaucoup de talent…..

    J'aime

    • 1er concert de l’année pour moi (ça aurait pu être le 3e ou 4e… ). Donc cette date était attendue, sans dissiper les regrets de ne pas l’avoir vue sur la tournée 2013. Mais mieux vaut tard que jamais pour la découvrir en vraie. Encore une fois, l’heure annoncée n’est pas la bonne, ça en devient pénible. Au moins je me suis pas cassé la tête pour me garer ni empressé de faire la queue ce coup-ci. Je m’attendais pas à voir un public plus âgé que l’artiste aussi nombreux. La cause à l’affiche très rétro de la pin-up? Parce que c’était une Beth très pin-up que j’ai découvert après une Marushka au son de guitare tellement folk que j’ai cru qu’elle était désaccordée. Bonne voix et très très bon français mais bon, j’ai pas pu m’empêcher de penser qu’à un an près je voyais le grand Mike Tramp à Toulouse! D’où mes regrets pour 2013.
      Beth donc: bellissime, endiablée parfois, grande voix et grande prestance, sa réputation n’est vraiment pas usurpée. On est un peu loin du blues rock sur vitaminé que j’espérais pendant 2h mais bon, vu le public alentour, je dois pas être le coeur de cible de ses fans. Aussi j’ai eu l’impression que le well well était presque que pour moi et ceux des avants-poste. Références RNB et rock fifties expliquent maintenant son affiche; mais le côté woodstock évoqué est bien présent aussi. Il aura fallu que les grandusses viennent se poster devant moi pendant son passage clavier pour gâcher un peu cette soirée musicale éclectique mais trop courte.
      Merci à Beth. Vu la coquette pin-up brune. Reste à voir toutes les autres Beth. Il m’a semblé que le son n »était pas fort pourtant je n’ai pas entendu le fameux « Jatta sifflet ». Peut-être je deviens sourd?

      J'aime

  4. Hello just wanted to give you a quick heads up.
    The text in your article seem to be running off the screen in Firefox.

    I’m not sure if this is a formatting issue or something to do with web browser compatibility but I figured I’d post to let you know.
    The design and style look great though!
    Hope you get the problem resolved soon. Kudos

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :