STEEL PANTHER : Le grand Ecart… (+SLEEKSTAIN) – Lundi 10 mars 2014 – Toulouse, Le Bikini –


STEEL PANTHER Toulouse by JATA

STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (46)Enchaîner un concert de brutal death tel que Benighted (lire la chronique ici) avec le glam rock de STEEL PANTHER, on peut appeler ça le grand écart. Le grand écart, c’est aussi la figure de style qui caractérise un certain David Lee Roth, leader ô combien charismatique de Van HalenSTEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (37)
La plupart d’entre vous ignorent sans doute que Michael Starr, chanteur de Steel Panther était une sorte de clone de Diamond Dave. Il officiait alors au sein d’Atomic Punks, tribute band sidérant de la bande d’ Eddie Van Halen. C’était l’été 1996. J’étais alors à Los Angeles où le set du groupe m’avait éblouï. C’était une autre époque. Nous naviguions entre le Roxy, Le Troubadour et d’autres clubs moins huppés proche d’Hollywood boulevard.  Le groupe se produisait à côté du Rainbow. Tous les soirs, Lemmy enchaînait les parties de pac-man juste au dessus du club où les filles se trémoussaient sur les hits de Mötley Crüe, Bon Jovi, Kiss, Ratt ou Cinderella. Le grunge était passé par là mais n’avait semble t-il eu que peu d’emprise à Hollywood où le Classic Hair Métal vivait encore des jours heureux…
Aujourd’hui, le temps d’une journée, Toulouse ressemble un peu à L.A.  23 degrés en plein hiver, un soleil radieux illumine les abords de la Garonne et confère au strass des fanthers encore plus de brillance. Elles déboulent de partout, de tout le grand Sud mais aussi de Suisse ou de Russie. Le gloss est de rigueur. Les couleurs aussi, rose et orange surtout, du genre bien flashy. Les mecs ne sont d’ailleurs pas en reste. Les perruques sont partout, de tous les styles, de toutes les teintes. Ce soir, ils ont  sorti les bandanas. Une fois n’est pas coutume, je ne suis ce soir pas le seul à arborer le tissu noué autour de la tête. Mais le mien reste sobre et noir. Au dessous de la taille, le lycra est de rigueur. On a ressorti les spandex moules burnes (et moules chattes). Des teintés, des zébrés, welcome to glam land!STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (10)
Dès  le début de l’après midi, les fans de la panthère d’acier semblent se délecter d’une parfaite parcelle de bonheur au sein des vacances scolaires. Certains ont acheté des pass VIP qui leur permettent de poser avec leurs stars et de vivre l’expérience autrement, intensément.
Jennifer lors des ces meet and greet, à Toulouse et le lendemain, à Paris...

Jennifer lors des ses meet and greet, à Toulouse et le lendemain, à Paris…

Le grand écart, c’est aussi de passer de la mainstage 1 du Hellfest où le groupe a marqué les esprits en 2012 (voir ici)  aux deux enceintes certes prestigieuses mais à taille humaine (Le Bikini et Le Bataclan) de cette tournée française. Deux escales hexagonales de leur tournée européenne qui débutent ce soir en notre contrée et dont nous nous délectons tant nous prenons le chemin du concert avec une banane absolue.
SLEEKSTAIN Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA   (4)Place à l’auto dérision, au second degré, au fun à tous les étages et à un univers peuplé de belles filles et de NICHONS!!!!SLEEKSTAIN Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA   (2)
Ce sont les Hauts Savoyards de SLEEKSTAIN qui ouvrent le bal avec leur sleeze rock bien ciselé et qui met immédiatement le public dans l’ambiance festive de la soirée. Les compos sont efficaces à l’image du single Call me God  qui a le don de faire remuer à l’unisson les cervicales des quelques 750 personnes présentes… Malheureusement, malgré une implication sans faille, les compos de leur premier et unique album Hard dont ils assurent la promo depuis presque un an (après avoir assuré la première partie de Crashdïet sur nombre de dates) peine à entraîner le public dans un délire qu’ils ne maîtrisent pas…La faute à un light show au delà de l’imaginable. Comment le chanteur Riff Raff (qui semble posséder un sens du déplacement et une présence certaine) peut-il communiquer dans ces conditions? Du jamais vu au Bikini… Le son reste correct, la salle se chauffe petit à petit au son de riffs bien rock’n roll livrés par le très convainquant Rob à la six cordes. Seul Shoot un dernier titre plus ambitieux extraira le combo de rythmes binaires et délivrera une jolie conclusion à un premier acte des plus corrects malgré une inexplicable mise en ombre…STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (3)
STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (12)Mais de l’ombre à la lumière, seul un espace temps de trente minutes parfumé à la bière suffit. J’en profite pour soulever quelques enthousiasmes dans le public avec d’autres potes photographes. Les fans sont venus pour  montrer leurs apparats qu’ils déploient avec délectation. On se régale de retrouver ainsi une ambiance très 80’s dont seuls quelques mastodontes assurent habituellement l’héritage. Le plaisir du déguisement, de faire partie intégrante du cérémonial prend ainsi toute son ampleur comme lors d’un show de KISS.  Ce climat torride interactif est une autre sorte de grand écart entre les festivals et la salle où la dévotion et l’implication de tout le public est telle que l’ensemble des protagonistes se sent invité dans ce tourbillon éroticométal ou sexdeliraddict.STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (30)
C’est peu dire que la tournée porte bien son nom : Spreading the disease. Une maladie qui semble se propager avant que le rideau ne dévoile une belle architecture scénique alors que The number of the beast résonne dans les enceintes. Nos héros sont  regroupés autour de la batterie qui surplombe le bel espace où deux escaliers sont surplombés de faux Marshall. Le vice est même poussé jusqu’à imprimer d’autres enceintes sur la draperie qui nappe le drum-kit! Tout ceci colle parfaitement au concept et contribue d’emblée à instaurer la bonne humeur qui sied à ce type de soirée trop rare dans la plupart des vies des fans hexagonnaux! 
STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (44)Nous voici donc propulsé dans l’univers de la panthère d’acier, dans cet espace rare où nous sommes là afin de  saluer l’hommage alors que les absents et quelques présents fustigent la parodie mystificatrice.
Que ceux qui cherchent l’originalité musicale passent leur chemin. STEEL PANTHER n’est que la somme de toutes ces influences allant du Crüe à Wasp en passant par Def Lep, Bon Jovi, Cinderella, ou autres Poison et Warrant. Ils reprennent tous les codes des mastodontes du métal, que ce soit dans les riffs, les mélodies, les thèmes (enfin, un seul thème chez eux!) ou les attitudes. On y retrouve tout ce qu’on a aimé par le passé, tout ce que l’on transmet aux très jeunes fans qui nous accompagnent désormais, tout ce que l’on n’a pas connu ou si peu et que l’on redécouvre grâce à ce groupe si spécial pour lequel deux albums (le troisième sort dans quelques jours) ont suffi à  forger une réputation internationale. Et si celle-ci n’est pas seulement due à ses harmonies, force est de reconnaître que la bande son de la somme de tous les films pornos imaginés par les esprits les plus fertiles en matière de luxure regorge profondément de pépites plus tubesques les unes que les autres…STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (27)
Débuter avec Eyes of a Panther puis enchaîner avec Tomorrow Night et Asian Hooker démontre la propension du combo à impliquer le public sur chaque refrain, lequel scandera chacun des hymnes à gorge déployée avec un entrain communicatif  propice à ériger le terme de Métal Party au rang des subtantifs de Steel Panther.
STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (40)Le bémol pour certains et le grand kiff pour les autres, c’est le carnaval de mots très colorés auquel se livre le groupe entre les titres. Si Stix Zadinia reste comme à l’écart derrière ses fûts, Satchel et Michael Starr n ‘en finissent plus de déblatérer sexe, cul, boobies. Les girls du soir n’attendent que ça et déploient leurs poitrines à tout va. Tout les regards convergent vers ces demoiselles hissées sur quelques mâles épaules le temps d’ exhibitions synonymes de quelques secondes de gloire pour ces nymphettes encore presque pubères pour la plupart. D’aucuns évoquerons un nivellement par le bas, il s’agissait juste de ne pas se tromper de destination.STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (21)
Nous y sommes et nous nous en délectons. D’autant plus que le petit  jeu du trio est parfaitement rodé,  Lexxi Foxxx servant de souffre douleur au duo. En grande folle du métal, telle une précieuse ridicule blonde dont la propension de la  coiffe à changer d’axe n’à d’égal que celle du personnage à paraître heurté par les vannes lancées par ses deux camarades, le bassiste nous fait son numéro avec brio et talent.
Du coup, entre le second et le troisième titre, c’est pas moins de 10 minutes de ‘mise au point’ sexuelle qui nous sont proposées. Une aubaine pour les photographes du pit! Notre temps est pour ainsi dire doublé… Si certains non anglophones peuvent se sentir exclus, Satchel déploie toutefois du creux de sa main quelques anti-sèches utiles dans la langue de Molière : ‘Montrez nous vos nichons!…’ ‘Qui veut lécher mes testicules?’ … Vous avez dit nivellement par le bas? Passez outre…
Le reste du show est à l’unisson : Sex and Rock’n roll distillés avec maestria, technicité mais aussi quelques overdubs de ci de là, voix rajoutées, échos, cœurs suspects et autres samples. Mais peu importe, le talent des californiens est indiscutable comme en témoigne les solos inspirés de Satchel et l’organe sans faille de la star Starr.
Outre une set list orgiaque ou grande place est donnée à l’excellent premier opus Feel the Steel, deux moments resteront dans les mémoires. Celui classique ou une vingtaine de poupées investissent la scène pour trois titres chauds bouillants où chacune pourra se déhancher avec timidité et pudeur ou bien déployer une belle dose d’exhibitionnisme avec en point d’orgue de  p’tits shows lesbiens improvisés dont l’un s’avère muy caliente. Lick my Russian pussy on stage…STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (52)
Second moment donc, lorsque Satchel distille ses conseils sur l’épilation du pubis, sans quoi la gent masculine est propice à avaler toutes sortes de poils pour vite ressembler à un … ZZ TOP! Hilarant surtout que le groupe enchaîne sur une pure improvisation du cultissime La Grange, comme quoi tout n’est pas si millimétré dans l’univers de nos panthères d’acier!STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (41)
Des chansons inédites (trop mid-tempo à mon sens),  on retiendra la tellement évocatrice Glory Hole « (« I don’t wanna know who’s sucking my cock tonight … I’m going to the Gloryhole tonight…« ) mais on regrettera que la folle Party de 90 minutes ne nous ait pas offert au moins les trois indispensables que sont Fat Girl et If you really love me et surtout le speedy Supersonic Sex Machine!
Quoi qu’il en soit, les désormais mythiques 17 girls in a row et  Party All Day (Merci Bon Jovi, merci Kiss!) finiront par nous scotcher les neurones tant l’implication générale à disséminer ces refrains à l’unisson est jouissive. STEEL PANTHER Toulouse Le Bikini 10 mars 2014 Photo JATA  (15)
 
Il est 1 heure trente du mat. Il fait toujours bon. Sur le parking, nous ne sommes plus que quelques uns à échanger nos impressions sur le moment de pur plaisir que nos venons de vivre. Quelques plantureuses créatures ressortent du backstage. Après leur petites démonstrations scéniques, certaines se sont fait inviter à l’after show. La plupart sont déçues, elles n’ont même pas aperçu le groupe. Seule la belle brune Russe ressort avec une mine satisfaite
qui en dit long. Ce n’est pas tous les soirs que vos idoles vous convient au … grand écart …
 

___________________

Chronique, photos, mise en page: Titi.

Merci à Olivier Garnier et à l’équipe du Bikini.

___________________

LES PHOTOS DE STEEL PANTHER et des FANTHERS :

19 Réponses to “STEEL PANTHER : Le grand Ecart… (+SLEEKSTAIN) – Lundi 10 mars 2014 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Super Album photos comme d’hab Thierry …. merci !!!

    J'aime

  2. super report Thierry …. super photos ; pour ma part, j’ai bien aimé SLEEKSTAIN j’ai revu avec plaisir Charly – (Riff Raff) … par contre, déçue par la prestation de STEEL PANTHER … pour moi, juste moyen ….

    J'aime

  3. Excellent report Titi ! tu as tout dit !

    J'aime

  4. Concert rigolo, sympa sans trop de prétention ou on passe un bon moment, tu l’as bien résumé. Je trouve ça sympa de multiplier les sketchs à la con et autres discutions entre les morceaux, leurs marques de fabrique. C’est aussi ça le live, ça fait que renforcer leurs morceaux

    J'aime

  5. De toute manière avec Steel Panther il n’a pas cinquante solutions: soit on prend ça au 50ème degrès et on adore pour le délire que cela implique mais aussi pour la qualité indéniable de leur musique dans le style qu’ils représentent, soit on le prend au 1er degrès et on pense que c’est de la merde en faisant son vieux réactionnaire défenseur des valeurs du « vrai » métal. Pour ma part mon camp est bien choisi depuis mon premier visionage du clip « Death to all but metal ». De plus, dans un monde hard rock/métal où les thèmes dépressifs voire suicidaires sont réguliers, un peu de délire sexuel à deux balles ça ne peut que faire du bien à la morosité ambiante. Le tout est de ne pas en faire une religion et de se rappeller que ces musiciens sont aussi des acteurs. Je ne suis pas persuadé que Michael Starr ait véritablement profité de la chatte bien épilée de la plantureuse russe du 1e rang quand on sait qu’il est marié et que Jocelyn l’attend en Californie avec l’enfant qu’il ont en commun… Mais laisser les fans fantasmer et s’imaginer à sa place avec leur engin entre les lèvres pulpeuses (du haut ou du bas c’est vous qui voyez) de cette splendide créature, qui de plus s’est allègrement trémoussée devant eux pendant le concert, permet de renforcer la légende du groupe.

    J'aime

  6. Stay "Metal" Fan Says:

    Du rock ‘n’ roll et des nichons , perso c’est ma recette du bonheur donc bonne soirée . C’est du pur r n r circus . On regrettera que trop de bla-bla tue le bla-bla et que ils auraient pue faire , à parler autant , une 1/2 de show en plus …

    TITI you rock !!!

    Stay « tsytsies » Fan

    J'aime

  7. Iron Cobra Says:

    Excellent!

    J'aime

  8. J’aime vraiment pas Steel Panther, mais ta chronique est bien!

    J'aime

  9. Flo Latour Says:

    Thanx for the report Titi !

    J'aime

  10. Chris Liglet Says:

    Ils etaient super avant.. je les ai vu des dizaines de fois quand ils avaient Le nom Metal school … Ils faisaient des reprises super et les stars dhollywood montaient sur scene et jammaient avec eux…maintenant c est nul je trouve..ils sont marrants mais leurs chansons sont assez nazes…

    J'aime

  11. Superbe, c’est comme si j’ y étais merci beaucoup !!

    J'aime

  12. Superbe chronique, bien imagée et… haute en couleurs! J’aurai adoré être la.

    J'aime

  13. Oui très bon concert et très bon report merci Titi.

    J'aime

  14. Gilles Hermerel Says:

    Sympa la chronique de Steel Panther, ils sont toujours autant barrés. D’ailleurs mate ça , c’est excellent http://youtu.be/AczIYDZqOCw

    J'aime

  15. Jennifer Buat Says:

    Ta chronique est top! Merci bcp pour la photo!

    J'aime

  16. BOUZIGHEAD Says:

    superbe chronique , belle photos comme d hab meme si cela ne me fera pas changer d avis sur ce
    ……..groupe ou tribute band pour ma part je ne sais pas

    J'aime

  17. « Je n’y étais pas et j’ai donc raté l’événement » comme dirait Titi, mais avec ton reportage passionné et la ferveur qui te caractérise quand tu aimes quelque chose (ça se sent !) plus les belles photos pour compléter le tout, on peut dire que j’y étais presque !🙂

    J'aime

  18. Bonne chronique,comme d’hab et je suis entièrement d’accord avec Adrien,pour ceux qui n’ont pas su apprécier ce bon moment,dommage !!!

    J'aime

  19. Super review, très détaillée et complète. Ca me fait revivre cette folle soirée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :