TURISAS : Valentine’s Revenge (+ STARKILL) – Vendredi 14 février 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –


1452357_596413190424193_1706184871_n

turisas (1)Nous étions nombreux à nous trouver devant la mainstage 2 à Clisson lors du Hellfest 2011. En ce dimanche 19 juin, il est 11h40 quand le groupe investi enfin les lieux avec 10 minutes de retard sur l’horaire prévu. turisas (2)Autant dire que les quatre petites chansons délivrées ce jour-là et une prestation de vingt pauvres minutes auront eu maille à partir avec notre patience. Deux ans et demi plus tard, l’heure de la revanche a enfin sonné…

Toulouse ce soir se pare de rouge et noir. Comme d’habitude allez-vous penser mais point d’effet stadiste à l’horizon, les peaux de bête et autres peinture de guerre sont de sortie en ville pour célébrer à notre manière la plus belle des Saint Valentin.

turisas (3)Une fête des amoureux  à la sauce Viking sur fond de Dieu de la guerre finlandais où exploits héroïques  perdurent dans les champs de bataille  et les mers du Nord. turisas (14)Ce soir le théâtre de ces mythes scandinave se nomme le Connexion Live, un endroit où il est préférable de se trouver dans les premiers rangs si l’on veut vivre l’expérience comme il se doit mais où l’on risque de mourir prématurément lorsque l’on est pas préparé au combat. Car ce soir, c’est Battle métal! Des guerriers sillonnent la ville, souvent accompagnés par de belles amazones.

 Devant l’enceinte, des gens s’arrêtent, nous interrogent, demeurent circonspects. Ils nous sentent radieux mais déterminés. Nous aurons notre revanche!

turisas (8)Dans la salle, on se demande même si les (jolies) filles ne sont pas majoritaires tant elles investissent le premier rang. Trois cents belliqueux les encerclent mais le combat ne fait que commencer. Qui eu d’ailleurs cru que le premier round serait aussi endiablé. Servi par le jeune combo de Chicago STARKILL qui revient à Toulouse après sa presta convaincante en ouverture d’ Amorphis en novembre dernier. La très bonne impression ressentie ce soir là se confirme d’emblée tant l’énergie et le désir de convaincre n’ont d’égal que le talent de ces quatre jeunes artistes.  Devant un public déjà chaud bouillant, le groupe n’a aucun mal à enflammer la salle tant leur death mélodique est empli de références assumées (Amon Amarth,Children of Bodom, Iron Maiden…) et parfaitement maîtrisées . turisas (4)Le tout magnifié par une absolue fougue juvénile, une dextérité impressionnante … quelle tuerie mes amis! Mené par un frontman et guitariste de tout premier plan (Parker Jameson au son de guitare unique), les jeunes gens enchainent les titres enragés à un rythme effréné. Quand aux autres musiciens, ils sont tout aussi convaincants : un batteur énorme, véritable machine de guerre (Spencer Weidner), un autre guitariste (Charlie Federici) dont la guitare jumelle se marie à merveille avec celle du frontman et d’un bassiste excellent (Mike Buetch). Le public en tout cas est au comble du bonheur  . Servis par un son nickel chrome, les compos font mouche. Le combo nous offrira même une toute nouvelle chanson issue de son futur nouvel album avant de nous quitter sous les vivas…turisas (22)

turisas (31)Autant dire que le champ de bataille est déjà surchauffé quand les finlandais montre le bout de leurs peintures. Le temps de la revanche a alors sonné car même si TURISAS jouit toujours d’une grande popularité en nos terres (cinq dates dans l’hexagone pour cette tournée plus le Hellfest), on ne peut pas dire que le groupe ait été au top ces derniers temps. De nombreux changements de line up, un dernier album loin d’atteindre les sommets d’antan sans parler de cette fameuse date au Hellfest 2011 ont quelque peu écorné l’image du groupe.turisas (29)

Pour ce soir, cette tournée et la cuvée 2014, seule l’absence de la belle accordéoniste Netta Skog (partie en 2011 dont même l’instrument n’a bizarrement pas été remplacé) nous lésera. Pour le reste, la fun battle a bien eu lieu tant face à l’enchainement d’hymnes trépidents, de farandoles Vikings survitaminées, de vibrations épiques décoiffantes, le public n’aura eu de cesse de se déchirer, de se rentrer dedans, de slammer, de pogoter, de danser et se serrer. Oui, l’amour était de mise au Connexion, un amour viril, un rapprochement des corps moites et intense. Certes, nous sommes tous à l’étroit, tant les fans que les six membres du groupes sur la micro scène qui leur est dévolue mais les décharnements et autres réponses de la foule semblent enivrer  l’omniprésent violon de Olli Vänskä. turisas (19)

Le groupe est conquis. Comme le souligne Mathias Warlord Nygård, un concert où les peintures de guerre sont encore présente à la fin de la bataille n’est pas vraiment réussi.turisas (20) De celui-ci, il ne reste que les visages pales de combattants épuisés. Nous ne sommes alors qu’à une heure de set. Le dernier quart d’heure va tout dévaster entre l’épique Stand Up And Fight et l’hymne disco Rasputin réclamé à corps et à cris par le public. Le sol semble se dérober sous nos pieds, des chaussures volent, ça pogotte à tout va et la boule à facette du Connexion trouve là une belle opportunité de briller lors d’un concert Pagan!

Porté par un public en or (au sens propre puisque Olli Vänskä nous tombe dessus et chavire sur les bras d’une foule protectrice), TURISAS a conquis les cœurs et tient enfin sa douce revanche…turisas (27)

____________________________

Chronique : Titi

Photos : Sylvie

Merci à Fred et à toute l’équipe de SPM

____________________________

SET LIST :turisas (9)

LIENS :

NE MANQUEZ PAS CETTE VIDEO DE RASPUTIN EN CE 14 FEVRIER A TOULOUSE ! Merci à Julien…

Regardez ici les superbes photos de Julien.

LE SITE DE TURISAS

Une Réponse to “TURISAS : Valentine’s Revenge (+ STARKILL) – Vendredi 14 février 2014 – Toulouse, Le Connexion Live –”

  1. Ah mais non!!!! Énorme la photo du slam🙂
    Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :