KORPIKLAANI ( & METSATÖLL ) : Résidence secondaire – Lundi 11 février 2013 – Toulouse, Le Bikini –

Korpiklaani2013-726x1024Il pleut des cordes sur la ville rose. A tel point que ma course vers le guichet s’exécute en solo. Tous mes potes et le public sont déjà à l’intérieur du joyau toulousain, bien au chaud, au cœur de la forêt estonienne dont la bande originale est assurée par METSATÖLL.

METSATOLL 11 FEV 2013 by JATA (2)Malheureusement, il ne me reste que quelques chansons pour apprécier les sons prodigués par ce pagan venu de l’est. Servie par une ribambelle d’instruments originaux, le public semble capter l’essence de cette power folk puissante et mélodique qui en appelle semble t-il aux forces de la nature. Sans chavirer mais sans pouvoir imprégner ni le message, ni l’enthousiasme délivré, tout ceci m’a semblé entrainant et pas désagréable pour un sou. Si l’on en juge par l’afflu au merchandising en fin de soirée, voilà encore un groupe de plus à mettre en relief dans les discothèques des amoureux du genre qui ne demandent qu’ à exponentieliser leur culture!METSATOLL 11 FEV 2013 by JATA (1)

Comment être surpris par KORPIKLAANI ? Trois visites en nos terres en trois ans. Si l’on ajoute le Hellfest, ce seront pas moins de cinq occasions de les voir entre Toulouse et Clisson depuis leur venue avec ELUVEITIE au phare le 25 octobre 2010. La France, nouvelle résidence secondaire des finnois.KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (19)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les finlandais sont une valeur sure en terme de potentiel public. Chaque fois, il y a près de 500 personnes, ce qui est plus que correct pour un groupe inconnu il y a encore peu de temps. A ce titre, on peut dire que l’effet Hellfest opère à plein régime.KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (20)

KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (10)KORPIKLANNI 11 FEV 2013 by JATA (14)Bref, une foule acquise qui est là pour pogoter, slammer, naviguer et tourbillonner sur les chansons à boire du combo festif à souhaits. Tout est dit ici dans notre précédent papier numérique sur KORPIKLANNI. Cette fois, ce fut juste un peu moins intense, un rien moins virevoltant. Le son tout d’abord, un brin étouffé, pas si pur et un peu juste en matière de décibels. C’est quasi inédit en ces lieux. La sono était peut être destinée à des salles plus modestes. Rien de grave toutefois, rien qui n’entrave ni la bonne humeur de l’assistance, ni celle des fans décidés à prendre leur pied . Ce sera sans nul doute le cas. Même si personne ne peut grimper sur scène, même si Jonne Järvelä ne se jette pas dans le foule, le groupe n’en est pas encore à cachetonner et délivre la musique qui lui tient aux tripes. Ces 90 minutes, sans être aussi intense que lors des autres éditions n’en demeureront pas moins vivifiantes et jouissives, les ponts d’orgues restant à jamais ces hymnes intemporels que sont Tequila, Vodka, Wooden Pints et surtout le bouillonnant Beer Beer. Même ceux qui ne boivent pas d’alcool en redemandent !

__________________________
Chronique, photos, mise en page : Titi.
__________________________
Un grand merci à SPM et à Fred en particulier  …. Merci aussi à l’équipe du Bikini pour sa compétence.
__________________________

GALERIE PHOTOS :

 

LIENS:

WEBSITE DE KORPIKLAANI

WEBSITE DE METSATÖLL

Une Réponse to “KORPIKLAANI ( & METSATÖLL ) : Résidence secondaire – Lundi 11 février 2013 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Comme toujours c’est une chronique intéressante qui nous donne un très bon compte rendu de ce concert.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :