ANGUS STONE : Short Circuit (+ Tom Freund) – Samedi 26 janvier 2013 – Toulouse, Le Bikini –

ANGUS STONE + TOM FREUND Pcts JATA 26 JANV 2013 (10)Une interminable file d’attente  se dresse comme un seul homme devant la mythique salle toulousaine en cette  soirée hivernale de janvier. Il est 19 heures, la nuit est vite tombée et le froid n’entrave pas la discipline toute britannique des gens qui avancent paisiblement avant de présenter leur ticket. Alors que chacun est sur le point de se délecter de s’engouffrer dans l’antre et de se réchauffer quelque peu, une simple info scotchée sur la vitre va rapidement refroidir les perspectives d’une soirée savoureuse :

‘Angus est malade. Il était à l’hôpital cet après-midi et les docteurs lui ont formellement interdit de se produire ce soir. Néanmoins ce dernier a décidé d’assurer malgré tout sa prestation…

Doit-on pour autant se réjouir d’une telle décision ? Les mines dubitatives des amoureux de l’australien témoignent pour le moins d’une certaine inquiétude quant-à l’issue d’une soirée qu’ils imaginaient toute autre…ANGUS STONE + TOM FREUND Pcts JATA 26 JANV 2013 (4)

Soyons bref, tout cela ressemblait à un concert mais ne le fut pas vraiment. L’artiste solo de la première partie, un dénommé Tom Freund (à écouter ici) nous aura pourtant offert une belle demi-heure bercée par une folk épurée à la Dylan. Guitare, voix, harmonica : rien de très inventif s’il en est mais trente minutes fort agréables, pures et feutrées…

Quand Angus Stone apparait à 21h09, accompagné de ses cinq musiciens, tout semble normal. Malgré le fait qu’une jeune fille nous ait relu le papier affiché à l’entrée, rien ne trahit la fièvre qui fait rage sous le front du chanteur. Et pourtant…

Si les deux premiers titres, beaux et purs,  font illusion, la faiblesse de l’artiste apparait vite comme une évidence. Il ne peut même pas se cacher derrière ses musiciens qui enrobent un univers bien trop épuré pour tirer leur épingle du jeu. On le sent en souffrance derrière sa barbe et son chapeau. La peine prend vite la pas sur le plaisir. Tout repose sur la voix et les accords de celui qui ce soir ne peut donner que quelques micro bribes de ce qui lui reste. Il n’y a visiblement plus d’essence dans le moteur d’une expédition qui peine à passer la seconde. Au fil des minutes, les sables mouvants ont eu raison du spectacle. Seuls neuf titres étaient inscrits sur la set list, il n’en sera proposé que huit avant que l’artiste quitte les lieux, visiblement à bout…ANGUS STONE + TOM FREUND Pcts JATA 26 JANV 2013 (11)

Curieusement, le public se satisfera de ces quarante minutes et masquera dans l’ensemble sa déception. Pas la moindre manifestation ostensible à l’encontre de la curieuse option prise ce soir. Respect!

Ne peut-on pourtant pas s’interroger sur les bienfaits d’une annulation dans de telles circonstances? Pourquoi Tom Freund n’a t-il pas disposé d’un tempos de jeu plus long? Quand aucune interaction ne peut être transmise, quand  l’émotion espérée n’est bien sur pas au rendez-vous des accords proposés, les bienfaits de l’entreprise nous laissent dubitatifs. Y aurait-il des considérations financières qui nous échapperaient ? A t-on assisté à un acte de bravoure des plus respectueux où à un foutage de gueule absolu ?   De notre coté, nous aurions largement préféré un report, fut-il dans plusieurs mois, afin de profiter pleinement des talents d’un artiste qui, ce soir, nous a fait peine…

___________________

Chronique, mise en page  et photos : Titi

____________________

Merci à Antoine et à toute l’équipe du Bikini.

___________________

Liens :

Notre article sur ANGUS ET JULIA STONE AU BIKINI en 2010

WEBSITE ANGUS STONE

WEBSITE TOM FREUND

Gallerie Photos :

 

5 Réponses to “ANGUS STONE : Short Circuit (+ Tom Freund) – Samedi 26 janvier 2013 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Merci Thierry pour tes photos et ce texte très bien ficelé et malheureusement fidèle à la soirée …. petit bémol sur le contenu de l’info qui nous prévenait qu’Angus était malade. A moins que l’on ait pas vu la même affichette, le texte était plus nuancé : « Angus est malade, il a vu un médecin à l’hôpital cet après-midi qui lui a recommandé d’annuler sa prestation et de se reposer. Cependant, il n’a pas souhaité vous laisser tomber ………. « .
    Je te rejoins complètement sur l’interrogation entre « la bravoure et le foutage de gueule » et je crois avoir eu la réponse puisque dès le lundi et sur les conseils d’un employé, j’ai téléphoné au Bikini pour savoir si au regard de la déception de cette représentation, il était prévu un quelconque dédommagement ….. la réponse toute commerciale ne fait aucun doute : « nous sommes désolés mais non il n’est pas prévu de dédommagement. L’artiste a fait son spectacle de 45 mn minimum ; nous sommes désolés ………………………….. ».
    Bizarrement, Angus n’a pas non plus annulé son concert du lendemain à Nantes et du surlendemain à Bordeaux, j’espère que les Nantais et Bordelais ont été plus chanceux que nous et qu’un remède miracle a remis sur pied l’Australien qui je le crois était vraiment malade.

    Au plaisir de lire d’autres articles, et longue vie à Jata Live.

    Cris.

    J'aime

  2. Merci Thierry, article bien ficelé au style délié, fidèle à ce que nous avons vécu au cours de cette décevante soirée. Je me doutais un peu de cette « farce » des 45 minutes rapportée par Chris. Merci à lui pour l’info. Je n’en veux pas à Angus. Mais je pense qu’il a commis (ou lui a-t-on fait commettre ?) une belle erreur. Nous aurions tous préféré un report à une date éloignée voire une annulation. Nantes et Bordeaux ont-ils vécu un concert normal ? J’espère que de fil en aiguille nous l’apprendrons, même si ça ne changera rien pour les fans toulousains. Les images de son concert à La Cigale quelques jours plus tôt me rendent triste. Cet artiste tient une place particulière dans mon panel. J’ai découvert Angus & Julia Stone il y a trois ans et je suis tombé raide dingue de ce duo. Leur prestation sur scène au Bikini il y a quelque temps m’avait laissé penser que Julia était un leader scénique et artistique. Je me suis précipité sur ses deux albums solo mais je suis resté un peu sur ma faim. Persuadé que le frère et la soeur atteignaient des sommets par leur complémentarité, je me suis laissé bercer par leur deux chefs d’oeuvre « A book like this » et « Down the way ». Jusqu’à ce que j’apprenne qu’Angus prévoyait un album en juillet dernier. Et là … l’extase pas moins ! Angus Stone est un artiste exceptionnel et ce qui ne gâche rien en devenir. Un album « Broken brights » renversant. Je me lance alors sur son passé et je me rends compte qu’Angus avait déjà sorti un album solo « Smokoing gun » il y a quelques années sous le pseudo « Lady of the sunshine ». Tout aussi remarquable opus que le précédent. La qualité des compositions et les arrangements plus rock que le duo avec Julia me transportent. Angus est un de mes artistes favoris, pas de doute.
    On peut ainsi mesurer la déception de ce samedi soir … D’autant que les arrangements du live me semblaient prometteurs, notamment ces trois guitares jouant chacune leur partition me rappelant toujours les Cure.
    Come back one day Angus but please … stop the joke …

    J'aime

  3. Bien que j’ai eu les commentaires en direct, le récit bien détaillé de la soirée m’a procuré, comme toujours, un réel plaisir..

    J'aime

  4. C’est sûr que 30 min pour découvrir Tom Freund c’est court ! Si certains parmi vous sont sur Paris fin mars, il joue en tête d’affiche sur la soirée Z Factory’s Folk Rock Anthem !😉

    http://www.facebook.com/events/380078905423136/

    See U there !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :