ANNEKE VAN GIERSBERGEN : Soyeuse mélopée ( + KILL FERELLI + FRAMES ) – Mardi 22 Mai 2012 – Toulouse, Le Bikini –

ANNEKE retrouve Toulouse huit ans après The Gathering.

ANNEKE retrouve Toulouse huit ans après The Gathering.

Un succès populaire est-il synonyme de qualité? Inversement, est-il envisageable qu’un excellent concert servi par une artiste accomplie puisse s’avérer  être un bide retentissant ? Non à la première question et malheureusement oui à la seconde! Par bonheur, bide n’est pas le terme approprié, déception conviendrait davantage puisque 200 personnes tout au plus se sont données rendez-vous dans ce joyau pouvant en contenir presque  huit fois plus. Avantage, nous ne serons guère à l’étroit ce soir!

Petite affluence donc en ce mardi soir au Bikini pour la venue de la chanteuse ANNEKE, sa première visite à Toulouse depuis son départ de THE GATHERING et ce malgré les efforts de SPM et de tous les webzines toulousains ayant soutenu les organisateurs. Le paradoxe pour une telle artiste réside avant tout dans le fait  que seule la presse métal s’est fait écho de la sortie de son nouvel album, alors qu’on est à cent lieues de ce genre musical aujourd’hui!

KILL FERELLI va enflammer  Le Bikini!

KILL FERELLI va enflammer Le Bikini!

Etonnante Kelly Kolkenkore.

Étonnante Kelly Kolkenkore.

Malgré tout, la soirée s’annonce  excellente d’autant plus qu’elle débute par un jeune groupe néerlandais inconnu qui ne va pas tarder à nous scotcher. Non seulement, sa jeune chanteuse-leader monopolise tous les regards mais elle confère avec une pêche insensée, une dimension particulière à des titres pêchus et composés admirablement.  Ce jeune combo se nomme KILL FIRELLI. C’est la divine surprise de la soirée! La formation propose un rock old school mélant refrains pop et rythmiques ultra plombées. Si l’on pense certes beaucoup à la scène du début des années 90, la conviction déployée est absolue et c’est ce qui fait la différence ! Les titres accrochent l’oreille et ne lassent pas.

Kelly, quatre attitudes.

Kelly, quatre attitudes.

Il y a souvent des ruptures inattendues, un élan insoupçonné. La chanteuse Kelly Kolkenkore apparait telle une révélation. Elle est non seulement charmante mais s’avère, qui plus est une talentueuse guitariste. Et si on pense à Paramore et à son étonnante frontwoman Hayley Williams, la maitrise de l’instrument de Kelly lui confère un atout supplémentaire. Sans lui ressembler, il y a un peu de Pat Benatar en elle et une once de Shirley Manson de Garbage.  En résumé, j’adore! Visiblement, je ne suis pas le seul puisque le public ne s’y trompe pas, prend de toute évidence un plaisir délectable et applaudit chaleureusement le groupe. Trente minutes exquises qui sans être d’une originalité absolues suffisent à justifier notre présence et à regretter l’absence de tant de proches. Gageons que ce top band en devenir qui dispose d’un atout absolu avec Kelly explose vite. Ils le méritent!!!

Kelly Kolkenkore, un nom à retenir!

Kelly Kolkenkore, un nom à retenir!

C’est peu dire que quand les allemands de FRAMES qui entrent en scène, l’ambiance retombe comme un soufflet!  Ce n’est pas que leur rock atmosphérique et instrumental soit inintéressant et mal joué. Il apparait toutefois bien vite que ce groupe boxe dans une division inférieure, là où Anathema gagne la Champions League! Bien vite, les yeux deviennent lourds et l’on commence à bailler. On est très loin de l’énergie de Kill Ferelli et je dois avouer qu’un petit tour du côté de la piscine s’impose. Comme la musique est diffusée en extérieur et qu’il n’y a rien de rien à voir, j’adopte pour une fois une attitude qui ne me ressemble guère.  N’aurait-il pas été plus judicieux de la part des tourneurs d’inverser l’ordre des groupes? En tout cas, ANNEKE ne peut que galvaniser l’assistance après le passage des marchands de sable.

FRAMES, lancinant...

FRAMES, lancinant…

Quatre fois Anneke Van Giersbergen.

Quatre fois Anneke Van Giersbergen.

Je vous avoue que je ne connaissais pas vraiment la tête d’affiche du soir. Perplexe, j’ignorais ce que la chanteuse au nom imprononçable allait nous proposer. Une ex chanteuse de death doom métal symphonique qui livre désormais des albums mâtinés de pop…

ANNEKE, de beaux lights, un backdrop mis en valeur.

ANNEKE, de beaux lights, un backdrop mis en valeur.

Il s’avère que la blonde hollandaise prend une toute autre dimension en live, surtout avec un son aussi cristallin. Feel alive donne le ton d’une soirée ailleurs… On décolle vite, dès le troisième titre : Take me home dispose de tous les atouts d’un beau hit! Et pourtant… Pourquoi les médias ne suivent-ils pas ? On vit décidément dans un monde où seuls quelques décisionnaires semblent imposer leurs dictas. Que dire alors de la sublime ballade Circles… Envoutement garanti. Fermez les yeux, un monde parrallèle s’offre à vous…

ANNEKE retrouve KELLY !

ANNEKE retrouve KELLY !

Atout non négligeable, la chanteuse est très souriante, sautillante, visiblement ravie de jouer live devant ‘son’ public. Sur scène, sa tessiture unique fait merveille tandis que son énergie ne tarde pas à emporter l’adhésion et à susciter les vivas. Elle ne force pas, son don semble naturel, à part. Pas une note ne dénote. Les performances live de la chanteuse rehaussent le niveau de titres studios qui ne sont pas tous du même calibre.Ainsi, la salle  hurlera  sa joie quand les premières notes de Saternine, un des grands titres de The Gathering retentissent.

Autre grand temps fort, le retour sur scène de Kelly, la chanteuse de Kill Ferelli, pour un duo énorme, vraiment excellent sur le titre Stay.  Dès lors, c’est un festival de bonnes chansons interprétées avec conviction et classe. On se délecte de la reprise bien métal de l’hyperdrive de Devin Townsend que la chanteuse s’approprie sans difficulté.

Anneke Van Giersbergen by JATA.

Anneke Van Giersbergen by JATA.

Déjà deux retours et 75 minutes de présence quand Witnesses met un terme à ce concert plus que réussi. Seul regret, Anneke ne sortira pas des loges pour venir saluer ses fidèles parmi les fidèles qui n’attendaient que cela. On se consolera largement avec le charme et les sourires de la talentueuse Kelly qui nous offre son temps, vend bien son merveilleux premier album et nous laisse un souvenir impérissable… Quelle belle soirée!

Espérons que cet au revoir ne soit pas un adieu pour l'hexagone.

Espérons que cet au revoir ne soit pas un adieu pour l’hexagone.

__________________________
Chronique, photos, mise en page : Titi.
Un grand merci à Conan Akiro pour sa base.
__________________________
Un grand merci à SPM et à Fred en particulier pour l’accred’ …. Merci aussi à l’équipe du Bikini pour sa compétence.
__________________________
Titi & Kelly, agréable souvenir....

Titi & Kelly, agréable souvenir….

SET LIST ANNEKE :

  • Feel Alive
  • My Boy
  • Take Me Home
  • Beautiful One (Agua de Annique)
  • Fury (Agua de Annique)
  • You Want To Be Free
  • Circles
  • Down So Low (Chocolate Genius)
  • Saturnine (The Gathering)
  • Stay (avec Kelly de Kill Ferelli)
  • Slow Me Down
  • Too Late
  • 1000 Miles Away From You
    Rappel 1:
  • Even the Spirits Are Afraid (The Gathering)
  • Hope, Pray, Dance, Play
  • Hyperdrive (Devin Townsend)
    Rappel 2 :
  • Witnesses (Agua de Annique)

SET LIST KILL FERELLI :

SET LIST DE KILL FERELLI A TOULOUSE.

SET LIST DE KILL FERELLI A TOULOUSE.

LIENS :

ANNEKE VAN GIERSBERGEN WEBSITE

KILL FERELLI WEBSITE

FRAMES MYSPACE

QUELQUES VIDEOS DE KILL FERELLI :

KILL FERELLI teaser live Mai 2012

KILL FERELLI live NYC Paris 2012

KILL FERELLI live Devilzone Paris 2012

KILL FERELLI live Hey Mr Nice Guy 2011

KILL FERELLI live July 2011

2 Réponses to “ANNEKE VAN GIERSBERGEN : Soyeuse mélopée ( + KILL FERELLI + FRAMES ) – Mardi 22 Mai 2012 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Quelle chronique intéressante qui nous fait bien ressentir, tant c’est bien écrit, le plaisir éprouvé par cette soirée. De plus, les photos sont jolies.

    J'aime

  2. DAVID VAISSIERE Says:

    Très bonne chronique sur Anneke, j’ai pas encore tout lu sur les autres concert, il faut dire qu’il y a de la lecture, mais j’ai aussi bien reconnu le concert de Tarja, et j’ai pu voir ce que j’avais loupé avec Within temptation. Bref beau boulot!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :