KARMA TO BURN : Vers un ailleurs… ( + RESCUE RANGERS + JUCIFER ) – Jeudi 3 mai 2012 – Toulouse, le Saint des Seins –

Rich Mullins, un sacré personnage dont on va se souvenir!

Rich Mullins, un sacré personnage dont on va se souvenir!

Il y a des journées puis des soirées qui resteront gravées à jamais… pour de multiples raisons. Celle-ci, à la fois complexe et légère, dense et intense restera sans nul doute comme un très beau souvenir. Parce que vécue avec mon amie Chloé qui continue son initiation au métal et qu’elle a adoré Karma to Burn. Parce que le contact que nous avons eu (et qui se poursuit) avec le merveilleux bassiste Rich Mullins fut une belle expérience. Et puis aussi parce que la soirée a basculé vers un petit pub non loin de là. A défaut de subir les gloussements de Jucifer, accompagné de Baptistin, nous avons préféré retrouver Marie, la jolie glameuse et partager quelques sympathiques pogos dans une cave au son du groupe death-mélodique From Warth, tout ceci avant de retrouver Rich qui nous introduira vers les deux autres membres du groupe….Bref, j’ai enfin vu Karma to Burn et c’était lors d’une inoubliable soirée… Sur ce, voici le report d’ Aka Akiro …

Rob Oswald, l'étonnant batteur de KARMA TO BURN.

Rob Oswald, l’étonnant batteur de KARMA TO BURN.

Belle affiche sludge/stoner organisée en ce jeudi soir ensoleillé au Saint des Seins où environ 150 à 200 personnes s’étaient donné rendez vous. On aurait certes pu s’attendre à un peu plus de monde mais bon, ça permet de respirer dans cette petite salle.

William Mecum pour compléter le trio de KARMA TO BURN.

William Mecum pour compléter le trio de KARMA TO BURN.

C’est tambour battant que la soirée va débuter avec les marseillais de RESCUE RANGERS. On oublie trop souvent que de nombreuses formations métal de tout poil ont vu le jour dans la cité phocéenne. Bonne pioche encore une fois puisque  le groupe est très bon. Même si on ressent un peu trop les influences Kyuss/Nirvana, le combo a un vrai potentiel sur une  scène stoner en plein développement en Europe. Un groupe à suivre de très près assurément tant il nous aura embarqué dans un tourbillon de plaisirs.

KARMA TO BURN, un groupe à part!

KARMA TO BURN, un groupe à part!

Quel bassiste ce Rich!

Quel bassiste ce Rich!

Je vous avoue que le show de KARMA TO BURN au Hellfest 2011 a été un de mes préférés de cette édition (note de Titi : Mais comment ais-je pu passer à coté  à Clisson, ignorant totalement les américains, tant le plaisir pris ce soir sera total?).

William Mecum, efficace!

William Mecum, efficace!

C’est donc avec beaucoup d’impatience que je vais les revoir aujourd’hui. Et  encore une fois ce sera une énorme claque!!! Bénéficiant d’un son énorme, le groupe écrase tout sur son passage avec sa musique lourde et assourdissante. On pourrait croire que leur show 100 % instrumental (car très peu de leurs titres sur album sont chantés) est susceptible de susciter un certain ennui… Bien au contraire!Le groupe enchaine titres sur titres sans aucune pause avec cette assurance incroyable qui fascine. Les musiciens sont incroyables à commencer par leur batteur, Rob Oswald, sorte de mix entre Jesus Christ et un animal du Muppet Show! Ce dernier  martèle ses futs, son regard se perd dans l’infini. Il semble fou, comme possédé! William Mecum, le guitariste, est plus discret mais son jeu s’avère très subtil et il sait envoyer l’artillerie lourde quand il le faut.

Un groupe où tous les titres sont des numéros. Ici le final sur l'imparable '20'.

Un groupe où tous les titres sont des numéros. Ici le final sur l’imparable ’20’.

Enfin, comment ne pas saluer le jeu exceptionnel du bassiste Rich Mullins qui en plus est un grand gentleman. Sourires et attitudes joviales à foison, il nous aura donné beaucoup de lui même! Il n’a d’ailleurs pas hésité, juste après le show, à rencontrer  ses fans pour des discussions à bâtons rompus, dédicaces et photos. Pour le reste, ce fut tout simplement un concert magistral.

KARMA TO BURN nous aura conquis durant 45 superbes minutes!

KARMA TO BURN nous aura conquis durant 45 superbes minutes!

Souhaitons juste à ce groupe, qui existe tout de même depuis quinze ans et qui n’a pas été épargné par les galères, que cette tournée devienne le symbole d’une plus grande reconnaissance internationale.

Place maintenant à quelque chose de beaucoup plus expérimental, c’est le cas de le dire. Car JUCIFER est un duo chanteuse-guitariste/batteur qui officie dans un registre pratiquement inclassable que l’on pourrait qualifier de sludge/doom extrème. Pour faire simple, c’est très bruyant et très lourd. Certains passages peuvent même être qualifiés de « drone », ce qui veut dire bourdonnement, ou bruit blanc. Quant au chant, ce sont des hurlements mais très en retrait (et même trop ce soir-là, selon les connaisseurs).

En tout cas, cela provoque trois types de réactions: le rejet absolu (certains partent avant la fin, n’est-ce pas Titi, Chloé, Baptistin et Ludo!), la perplexité (on se demande ou le groupe veut en venir, c’est mon cas) ou alors l’adoration (certains fans sont littéralement en transe, comme transportés dans un autre monde). Toutefois, le groupe ne ménage pas sa peine. Le couple Amber/Edgar semble là aussi comme possédé par sa musique….Qu’ils respirent semble t-il tel un mode de vie puisqu’ils n’ont pas vraiment de domicile fixe et qu’ils parcourent sans arrêt le monde, donnant concert sur concert. Sans être complètement convaincu, c’est en tout cas une expérience!

Mikky, Rich Mullins & Conan Akiro.

Mikky, Rich Mullins & Conan Akiro.

(Note de Titi:) Pour l’anecdote, Rich Mullins me sidérera quand je lui avouerai les avoir manqué au Hellfest mais avoir assisté à un show d’un trio allemand quasi similaire au nom presque semblable : My Sleeping Karma !

– Ces mecs-là, j’aimerai les voir morts! Ils nous ont tout piqué, notre concept, notre musique, notre nom, c’est inadmissible!

Dans toute son évidente bonté d’âme, nous avons alors senti l’artiste touché par un manque de respect inacceptable à ses yeux. Un moment intense et fort…

Chloé & Titi avec Karma to Burn.

Chloé & Titi avec Karma to Burn.

______________________

Chronique : Conan Akiro

Photos, légendes, mise en page, introduction et conclusion : Titi

Photos additionnelles : Moocher. Voir les photos de ce concert ici sur son site

_______________________

SET LIST KARMA TO BURN :

17, 8, 39, 41, 14, 30, 42, 5, 1, 19, 32, 28, 20

LIENS :

KARMA TO BURN WEBSITE

4 Réponses to “KARMA TO BURN : Vers un ailleurs… ( + RESCUE RANGERS + JUCIFER ) – Jeudi 3 mai 2012 – Toulouse, le Saint des Seins –”

  1. ANNABELLE Says:

    Hello ! Cette chronique est vachement bien ! Ça donnait envie d’être avec vous !
    Pleins d’bisous …

    J'aime

  2. BOUZIGHEAD Says:

    Mais pourquoi j’y étais pas !!! Burne d’auroch que je suis !!

    J'aime

  3. Chronique intéressante et qui reflète les différentes impressions des uns et des autres et les avis partagés. c’est comme toujours très agréable à lire et ce fut, on le sent bien, une très bonne soirée.

    J'aime

  4. Pour les avoir vu à Marseille, idem, soirée inoubliable, je ne comprends pas que ce groupe ne soit pas plus populaire chez les fans de métal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :