EPICA : Soirée de haut vol ( + XANDRIA + STREAM OF PASSION ) – Mardi 24 avril 2012 – Toulouse, Le Bikini –

L'affiche du concert d'EPICA au bikini.

L’affiche du concert d’EPICA au bikini.

Pas d’accred’ pour ce concert pour JATA ni pour beaucoup de nos ‘confrères’ et ce malgré les efforts d’Antoine et  de la com’ du Bikini qui ont fait le maximum et que nous remercions. Néanmoins, nous vous proposons le live report d’ Aka Akiro illustré par quelques jolies photos de Moocher, lequel est passé directement par Nuclear Blast. Nous l’en remercions vivement!

EPICA sera magnifiquement éclairé!

EPICA sera magnifiquement éclairé!

C’est la cinquième fois qu’EPICA nous rend visite à Toulouse. Il est vrai que le groupe a réussi à développer un fan club important en France ces dernières années. En tout cas, il y a du monde au Bikini ce soir (environ 800 personnes) même si on est loin de la folie vue à Within Temptation il y a quelques mois.

Avant la venue de Simone et de ses envolées lyriques, place à deux belles formations...

Avant la venue de Simone et de ses envolées lyriques, place à deux belles formations…

Manuella Kramer...

Manuella Kramer…

Le métal gothique à vocaux féminins est donc à l’honneur en ce mardi soir avec tout d’abord XANDRIA, ancienne formation allemande du genre qui n’a jamais connu de grand succès malgré plusieurs albums sortis.

Cantarice vêtue de rouge et noir...

Cantatrice vêtue de rouge et noir…

Il est vrai que le groupe a vécu bien des changements de line-up, en particulier de chanteuse. C’est donc une nouvelle vocaliste, Manuella Kramer (ex Haggard) qui officie à présent dans la formation. Si nous avons  l’impression que le groupe se cherche encore, la frontwoman assure telle une leader lyrique assumée et fait preuve d’aisance et de présence. Les compositions sont de qualité, la chanteuse effectivement d’un bon niveau vocal mais tout cela lorgne un peu trop vers une certaine Tarja et peu manquer de personnalité. Le son varie en fonction de l’endroit où l’on se situe ce qui gâche un peu la performance du groupe. Quoi qu’il en soit, un fort joli moment pour débuter la soirée…

Marcela Bovio, découverte de la soirée.

Marcela Bovio, découverte de la soirée.

Johan van Stratum, bassiste tentaculaire impliqué!

Johan van Stratum, bassiste tentaculaire impliqué!

Place au deuxième groupe, encore plus inconnu pour ma part, STREAM OF PASSION, une formation germano-mexicaine! Quoi de plus original? Et nous allons assister à une véritable révélation!

Marcela Bovio, frissonnante!

Marcela Bovio, frissonnante!

Bénéficiant d’un son nickel, le groupe va vraiment enflammer le public. Déjà, leur musique sort beaucoup plus des sentiers battus. Les bases symphoniques sont présentes bien-sur mais l’aspect progressif qui s’accouple avec des sonorités hispaniques ou encore orientales séduit et enivre . On ne s’ennuie pas un seul instant. La chanteuse Marcela Bovio joue dans tous les registres vocaux et s’attire facilement la sympathie du public en parlant un français (presque) impeccable doté d’un accent charmant. Les autres musiciens ne sont pas en reste, particulièrement les deux guitaristes, communicatifs, impliqués et d’un haut niveau. Et que dire de la somptueuse et étonnante reprise de Street Spirit de Radiohead qui nous transporte et nous envoute. Ce sera sans nul doute le moment le plus magique de toute la soirée, cinq minutes durant lesquelles le temps s’est arrêté. Rare et divin!  (cliquez sur le titre pour revivre cet instant, très bien filmé qui plus est!). Assurément une grande découverte… Espérons que cette tournée va leur permettre de se faire connaitre du grand public.

Marcela Bovio by Moocher, sublime photo...

Marcela Bovio by Moocher, sublime photo…

Simone Simmons, classieuse.

Simone Simons, classieuse.

Je vous avoue que, comme beaucoup de fans d’ailleurs, j’ai été plutôt déçu par le dernier opus d’EPICA, très indigeste et prévisible. A tel point que je redoute de m’ennuyer ferme ce soir.

Marc Jansen, growleur efficace.

Marc Jansen, growleur et guitariste efficace.

Heureusement, le groupe semble d’emblée plus motivé que jamais. Et en premier lieu leur chanteuse Simone Simons, véritable baromètre de la formation. Très en forme et très souriante, elle va livrer sa meilleure performance observée depuis que le groupe passe dans notre ville. Marc Jansen est lui aussi au rendez-vous et assure comme d’habitude aux côtès de ses collègues décontractés et pros (on saluera tout particulièrement le niveau exceptionnel de leur batteur Arien). Le dernier opus est donc mis en avant mais les titres passent mieux (Storm the sorrow, Requiem for the indifferent) même si je ne suis pas encore totalement convaincu. Les deux premiers albums du groupe sont également mis à l’honneur, ce qui permet d’apprécier quelques classiques dont The phantom agony toujours très attendu. Si on ajoute à cela un son impeccable et des lights magnifiques, on peut dire qu’EPICA a bien rempli son contrat et reste une superbe formation en live. Bien-sûr, le groupe devra sans doute rectifier le tir pour ses prochaines compositions s’il ne veut pas voir le nombre de ses fans encore très présents ce soir s’effriter peu à peu.

Fin de set concluante pour Simone et les siens...

Fin de set concluante pour Simone et les siens…

______________________

Chronique : Aka Akiro.

Mise en page et micro rajouts : Titi.

Photos : Moocher. Retrouvez d’autres belles photos sur son site ici.

_______________________

LIENS :

WEBSITE EPICA

WEBSITE STREAM OF PASSION

WEBSITE XANDRIA

SETLIST EPICA

  • Karma
  • Monopoly On Truth
  • Sensorium
  • Deter The Tyrant
  • Serenade Of Self-Destruction
  • Sancta Terra
  • Delirium
  • Blank Infinity
  • The Obsessive Devotion
  • Storm The Sorrow
  • The Phantom Agony
    ———-
  • Cry For The Moon
  • Unleashed
  • Consign To Oblivion

SETLIST STREAM OF PASSION

  • Lost
  • Passion
  • Collide
  • Out In The Real World
  • Haunted
  • In The End
  • Street Spirit (Radiohead cover)
  • This Endless Night

LISETTE XANDRIA

  • Valentine
  • Blood
  • Euphoria
  • Forevermore
  • Elysion
  • Ravenheart

3 Réponses to “EPICA : Soirée de haut vol ( + XANDRIA + STREAM OF PASSION ) – Mardi 24 avril 2012 – Toulouse, Le Bikini –”

  1. Voilà surement le seul concert que j’aurai bien aimé faire mais, concours et travail obligent, j’ai bien dû me faire du mal en n’y allant pas…
    Et c’est bizarre que tu trouves Requiem For The Indifferent indigeste et prévisible car c’est cet album qui m’a fait le plus regretter le concert. Avant la sortie de leur dernier cd j’étais rassasié d’Epica que j’ai déjà vu sept ou huit fois (entre les venues à Toulouse et les festivals) mais après l’écoute de leur dernière offrande l' »adoration » au groupe est revenu. Certes l’album est prévisible, et tant mieux comme ça il sonne comme du Epica, mais de là à le trouver indigeste… Pas pour moi du moins🙂

    Report sympa bien qu’un peu court…

    A noter que Stream Of Passion est à l’origine un groupe germano-mexico-hollandais. Pour la petite histoire, Arjen Lucassen (Star One, Ayreon, Guilt Machine etc. et… Stream Of Passion) est un jour tombé sur Marcela Bovio. Il a totalement accroché à son timbre et l’a immédiatement conviée à participer à un album d’Ayreon: The Human Equation (que je recommande chaudement). Après cela, le gentil Arjen n’a pu se résoudre à laisser partir Marcela et la laisser retomber dans l' »anonymat ». De plus, il avait encore envie d’utiliser sa voix. Du coup il créa Stream Of Passion qu’il abandonna après le premier excellent album, Embrace The Storm, et une tournée qui fut immortalisée sur CD/DVD. La patte de Lucassen est très présente sur cet opus et se marie parfaitement à l’ambiance gothique. Un bien beau cadeau que de monter un groupe, le lancer, et ensuite l’offrir…🙂

    J'aime

  2. SUPER COMMENTAIRE QUI NOUS ECLAIRE BCP SUR MARCELA ET ARJEN….VRAIMENT UN GROS PLUS !….
    MERCI Misanthrope !

    J'aime

  3. Super report merci ! C’est vrai que c’était un super concert. Même si je connaissais et aimais Xandria et Stream of Passion je trouve qu’ils ont vraiment assuré. J’attendais peut être un peu plus de douceur au piano et d’envolé lyric pour Xandria.
    Sinon il est vrai que le dernier album de Epica n’est ( pour eux ) pas très original mais quand on aime on ne compte pas. Puis je préfère ça qu’ils nous pondent un truc qui sort de je ne sais où.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :