THE ANSWER : Ouvrons 2012 en beauté… ( + WONDERBAR ) – Lundi 16 janvier 2012 – Toulouse, L’ Aéro –

Pour ce premier concert de l’année 2012, nous retrouvons un groupe qui m’est déjà bien familier puisque c’est la troisième fois que je m’apprête à assister à un de leurs shows. Mon histoire en tant que fan des irlandais de THE ANSWER avait débuté un beau soir de juin 2009 au Stade de France lorsque j’avais découvert le quartet en première partie d’AC/DC. Alors totalement inconnus à ce moment-là, ils m’avaient véritablement impressionné tant par leur aisance scénique (remarquable pour un jeune groupe propulsé devant 80.000 personnes ne jurant que par l’arrivée imminente du petit diable australien) que par la qualité de leur répertoire aux relents Hard/Blues 70’s.

Au cours de cette excellente demi-heure, deux ou trois de leurs morceaux m’avaient scotché et donné envie de me pencher plus précisément sur leur discographie. Vint ensuite le show du Hellfest 2011 auquel j’assistais cette fois-ci en tant qu’aficionados chevronné et qui me laissa un excellent souvenir malgré une setlist un peu spéciale axée sur des titres mi-tempos et bluesy. S’ils font le charme du groupe sur album, ceux-ci ne sont pas les plus efficaces sur scène. Mais là je chipote un peu et force est d’admettre que jusqu’à ce jour The Answer ne m’avait jamais déçu, que ce soit en live où sur album.

Comme à son habitude, Cornac Neeson ne résistera pas à prendre son bain de foule

Comme à son habitude, Cornac Neeson ne résistera pas à prendre son bain de foule (Pict: Bernard).

C’est donc avec un réel enthousiasme que je me rends pour la première fois dans cet Aéro  (qui paie bien plus de mine à l’intérieur qu’à l’extérieur) pour assister à mon premier show de The Answer en tête d’affiche. Qui plus est, leur troisième album  Revival, sorti quelques mois auparavant, apparaît selon moi comme un des grands crus de l’année 2011. Accompagné de Karine, nous entrons tranquillement dans la salle sans que personne ne nous ait rien demandé et apercevons sur la gauche le restaurant de l’Aéro où sont en train de dîner les musiciens du groupe. Il faudra que deux ou trois minutes s’écoulent avant qu’un des membres du staff de la salle ne vienne nous voir et nous demande de bien vouloir ressortir pour patienter à l’extérieur. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne vont pas faire une dépression nerveuse les gars de l’Aéro! Pas de videur à l’entrée, les portes grandes ouvertes alors que le concert n’a pas commencé et une totale décontraction pendant la demi-heure d’attente qui précédera l’ouverture réelle des portes voyant le guichetier redécouper correctement les superbes places à l’effigie du groupe imprimées apparemment par ses propres soins! Le moins que l’on puisse dire c’est que cela crée une ambiance des plus joviales et nous change des habituels portiers souvent aimables comme un Blackie Lawless un lendemain de cuite.

Titi aux premières loges (Pict : Bernard)

Titi aux premières loges (Pict : Bernard)

Nous voilà donc prêts, rejoins rapidement par l’inébranlable Pierrot, à squatter le premier rang. Il n’y aura pourtant pas besoin de se bousculer étant donné que la salle n’affichera pas complet. Après les avoir vu au stade de France et au Hellfest devant 80.000 et 30.000 personnes, nous voilà donc sur le point de les voir à l’Aéro devant moins de 200 personnes! Ça fait tout drôle. Toutefois, la proximité avec le groupe est à son paroxysme et le concert de ce soir va nous prouver une fois de plus que la plupart du temps rien ne vaut les petites salles pour vivre de grands moments musicaux. Titi nous rejoint à son tour sur le front de scène. Il n’a qu’une peur, que le groupe ait réglé la sono comme au Kléo, deux ans plus tôt. Dans une salle deux fois plus petite que l’Aéro, la puissance était identique à celle des stades, en ouverture d’AC/DC!!! (note de Titi : c’est depuis ce jour-là, après 15 jours de sifflements que les bouchons ne me quittent presque plus!).

Les locaux de Wonderbrar pour ouvrir la soirée...

Les locaux de Wonderbar pour ouvrir la soirée...

Nous voici donc réunis, la bande à Boubouille et autres potes non loin de nous, avant que ne débute la première partie: WONDERBAR.  Saluons là la sincérité de la démarche musicale de ce  jeune groupe de Stoner toulousain, dont la prestation, bien que carrée et plutôt agréable à entendre, ne nous laissera pas un souvenir impérissable. Dans un registre, bien que peu populaire, qui voit une multitude de nouvelles formations inonder le marché, nous retiendrons la voix éraillée du chanteur. Si elle semble sponsorisée par Jack Daniels, les ambiances varient entre longs passages instrumentaux psychédéliques (Stoner oblige!) et accélérations déjantées parfois bien construites, parfois plus bordéliques. Pas désagréable même si ce fut très loin d’être mémorable…

Le plaisir de retrouver Cornac Neeson.

Le plaisir de retrouver Cornac Neeson.

Michael Waters, bassiste souriant (pas ici!).

Michael Waters, bassiste souriant (à part ici!).

Après un interlude relativement rapide THE ANSWER investit alors la scène dans une ambiance bonne enfant mais un peu timide cependant. Ils attaquent d’entrée avec New Day Rising. Extrait de leur troisième et nouvel album, celui-ci sera à l’honneur ce soir avec pas moins de 8 titres présents sur une setlist contenant 14 morceaux. Ils enchaînent alors avec les deux tueries de Rise le premier album:  Come Follow Me, qui a le don de réveiller un peu l’assistance, et Under The Sky, tout aussi efficace!

Paul Mahon, sobre et efficace.

Paul Mahon, sobre et efficace.

Les premiers mouvements de headbanging apparaissent alors tandis que les refrains sont repris par une bonne partie du public. Vida (I Want You) continue sur la lancée rock’n’roll de ce début de set avant la première pause bluesy de la soirée incarnée par  Faith Goes Done, choix étonnant de la part du groupe puisqu’il s’agit d’un titre présent sur le deuxième CD de l’édition limitée de Revival  qui regroupait des chutes de studio et des versions démos. Quoiqu’il en soit votre serviteur et acquéreur de l’objet en question n’aura pas boudé son plaisir même si la plupart des spectateurs semblait entendre cette chanson pour la première fois!

The Answer continue ensuite de déballer les extraits de son dernier effort en date avec  Caught On The Riverbed, excellent, Trouble, un peu plus en demi-teinte, puis  Nowhere Freeway, un de mes morceaux favoris de l’album, sans l’empreinte fabuleuse de la version studio (où Cormac Neeson s’adjoint les services d’une chanteuse incroyable dont le nom m’est inconnu).

Un public attentif.

Un public attentif.

Sur le très bluesy Preachin’, Cormac descend dans la fosse et profite de son traditionnel bain de foule apprécié de tous. Tornado  permet ensuite à Paul Mahon de se mettre en valeur par un court solo de guitare. C’est alors que retentissent les premières notes de ce qui selon moi est LE tube du groupe, Too Far Gone. Cette chanson est ultra efficace en concert et donne une pêche d’enfer! La réaction du public à ce moment là ne trompe pas et confirme sans aucun doute mes propos. Pour une fois je me sens un peu moins seul à sautiller et à chanter à tue-tête. La première partie du set se termine alors avec One More Revival , avant un petit rappel composé de  Evil Man et Waste Your Tears,  final qui clôt le concert de belle manière surprenante car il reste loin des meilleures compositions de nos quatre irlandais.

4 instantanés de cette soirée rock'n roll.

4 instantanés de cette soirée rock'n roll.

Une fois de plus la prestation de The Answer aura été convaincante notamment grâce à un Cormac Neeson qui semble toujours électrisé par le fait d’être sur scène. Peu importe d’ailleurs la taille de celle-ci … Mention spéciale au bassiste Michael Waters (non ce n’est pas le fils de Roger il est Irlandais je vous dis!) qui a toujours l’air de s’éclater et dont la bonne humeur est communicative. Paul Mahon à la guitare se contente quant-à lui du minimum syndical, sans chercher à jouer les bêtes de scène tandis que le batteur James Heatley… et bien il est batteur quoi! A peine une demi-heure après la fin du show, nous aurons le plaisir de rencontrer chacun d’entre eux pour une petite séance photo et dédicaces qui nous permettra d’attester de l’extrême gentillesse des messieurs, tout comme de confirmer l’ état de Cormac (ses yeux semblent trahir certaines consommations…) et la petite taille de Paul à côté duquel Pierrot ne pouvait (enfin !) avoir aucun complexe! A ce propos Titi et moi-même nous sommes sentis obligés de nous accroupir pour prendre la photo avec ce petit homme dont le talent est inversement proportionnel à la taille !

Un after show des plus sympathiques!

Un after show des plus sympathiques!

Pressé par le temps et par Karine qui se levait tôt le lendemain j’eus toutefois le temps de rencontrer chaque membre du groupe, de profiter un peu de la présence des autres potes de la troupe Toulousaine, Boubouille en tête, d’écouter les habituelles critiques pas toujours très objectives mais néanmoins intéressantes d’Indie, d’embrasser tout ce beau monde avant de rentrer chez moi comblé une fois de plus par une superbe soirée riche en partage et en plaisir de vivre cette passion qui nous anime tous : le ROCK ‘N’ ROLL bien sûr !

La bise à tous les fans de JATA et un grand merci à Titi pour me laisser l’occasion de m’exprimer à travers son site pour vous faire vivre moi aussi de  l’intérieur ces chroniques de  concerts que nous aimons tant partager…

——————————————–

Chronique : Adrien

Photos, micros rajouts, mise en page : Titi

2 photos additionnelles : Bernard

———————————————

SET LIST THE ANSWER :

La set list du soir.

La set list du soir.

LIENS :

THE ANSWER WEBSITE

THE ANSWER MYSPACE

9 Réponses to “THE ANSWER : Ouvrons 2012 en beauté… ( + WONDERBAR ) – Lundi 16 janvier 2012 – Toulouse, L’ Aéro –”

  1. Bourget Pierre-François Says:

    Non mais!!! on ose se moquer des petits????
    Sinon énorme show pour moi,j’adore leur style musical qui peut aller d’ACDC jusqu’à Led ZEP avec comme le dit Adrien un Cormac qui semble être branché directement sur 50000 volts…whaou!!!
    Et bien sur a noter qu’ils sont restés très simples,heureux de se et nous faire plaisir sur scène.Encore une fois beaucoup pourraient s’en inspirer…

    Pierrot.(le court sur pattes…)

    J'aime

  2. ANNABELLE Says:

    Ce groupe semble excellent, j’ai apprécié! Ca me donne de plus en plus envie de faire des concerts!

    J'aime

  3. Merci pour cette chronique, ça m’a rappelé le super moment passé au Hellfest à les entendre pour la première fois ! Bises

    J'aime

  4. Metalmaniac Says:

    Excellente chronique! Je viens de découvrir le site et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il fait honneur à notre musique. Je constate que cette chronique a été écrite par un certains « Adrien », je voudrais le féliciter dans mon commentaire, il a l’air d’être vraiment un super gars, pas le genre qui écoute de la musique de racaille comme du rap! Titi tu sembles avoir un don pour t’entourer de personnes de grandes qualités… Respect à JATA!

    J'aime

    • Cher Métalmaniac…
      Tu ne crois pas si bien dire. Il est vrai que ce fameux Adrien est un personnage éminemment exceptionnel, un hardos d’une culture rare! Nul doute qu’il ne lui viendrait pas à l’idée d’écouter ces sons répétitifs et boucles incessantes de bruits éructées dénommés RAP! Par contre, il faut bien lui avouer une petite faiblesse, j’en conviens… Le sieur Adrien serait-il peut être un grand fan caché d’un apotre de la variété française des années 70 dénommé Claude François!…Mais qui n’a pas de coté obscur ?

      J'aime

      • Tout à fait Thierry! D’ailleurs je vais monter un spectacle en hommage à Cloclo, avec moi-même dans le rôle de notre idole, mais je recherche mes claudettes, donc j’avais pensé à toi pour le casting car je fantasme rien qu’à l’idée de te voir en maillot à paillettes à mes côtés pendant le show. Ca va être génial! Si on se produsait au Metal Corner le jeudi soir de cette année?

        J'aime

  5. Je suis partant….Je suggère d’ailleurs le nom de Claudinal Asphyxie!

    J'aime

  6. BOUZIGHEAD Says:

    excellent article on voit que cet a homme a de la culture…
    pour ce qui est des Claudettes si les jambes poilues ne vous genent pas j aimerai bien en etre….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :