ANATHEMA ( + CLOVERSEEDS + PETTER CARLSEN ) – TOULOUSE – Le Bikini – 23 Février 2011 –

Ce 23 février débute aux cotés des membres d’ANGRA . Evoquant ANATHEMA avec eux, et leur concert du lendemain au Bikini, je suis surpris de leur réaction : Kiko et Rafael pensent qu’il s’agit de métal extrême.

– ‘ Pas du tout, leur musique est d’une douceur absolue ‘…  Ils pensent alors à une voix de growleur.

– ‘ Encore moins ! ‘

Les gars d’ Angra sont étonnés . Leur méconnaissance m’interpelle. Il faut dire que je découvre moi même ce groupe sur le tard. Meilleur album de l’année pour Rock Hard, deuxième meilleur concert après Twisted Sister au Hellfest, voilà de quoi se pencher sur ce combo. Quelle ne fut pas ma surprise en écoutant leur dernier opus ‘ We’re here because we’re here ‘. De l’ultra progressif conceptuel d’une absolue douceur bercé par de belles guitares et des harmonies vocales au cordeau .

Nous voilà donc 20 heures plus tard au premier rang du Bikini. 450 personnes environ étaient réunies pour vivre un moment de musique envoutant, absorbant, très pur. Trois beaux moments devrais je dire …

Le Norvégien Petter Carlssen ouvre nos écoutilles seul à la guitare, un lustre à ses cotés. Atmosphère intime, subtile, chaleureuse. Ses mélodies épurées ne sont pas sans me rappeler la majesté d’un Peter Von Poehl. C »est simple et beau. Un silence de cathédrale absorbe chacun de ses accords et témoigne de l’intérêt et de l’émotion qui accompagne cette voix apaisante. 30 minutes ailleurs, excellent !

L'atmosphère Petter Carlsen ...

Dix petites minutes pour échanger mes impressions avec Sylvie, scotchée à la barrière, et  quelques amis, puis, déjà, les inconnus de Cloverseeds investissent les lieux. Dans un premier temps, le look passe partout des cinq bonshommes de Clermont Ferrand détonne. Mais quand le chanteur arrive, c’est encore plu surprenant … Pas de rock stars style à l’horizon. Or, de minute en minute, Ced Oleon va nous donner une leçon de variations et de maitrise vocale hallucinante oscillant entre déchirements et suppléments d’âme. Il se passe indéniablement quelque chose de rare, comme un envoutement, une fascination. Soutenu par un son prodigieux, le groupe français délivre un subtil métal progressif d’envergure internationale. Entre apaisement, détermination et envolées rageuses, nous naviguons entre Pink Floyd, Tool et Muse, un univers sombre, torturé ou la technique le dispute à l’implication irréelle de variations vocales à l’ampleur déconcertante soutenues par une rythmique à la fois apaisante et survoltée. Impressionnant !

Cloverseeds, un chanteur habité, une voix envoutante, entetante ... ( pict : Moocher )

J’ai été tellement happé par ces 45 dernières minutes que j’en viens même à m’inquiéter  pour ANATHEMA ! La musique de Pink Floyd berce l’assistance dès la fin de chaque acte. Mais si l’on songe aux  créateurs de The Wall quand commence le magnifique show des trois frères Cavanagh et de leur trois acolytes, je les sens encore plus proche d’un Marillon tant la profondeur du métal progressif qu’ils proposent s’avère hypnotique et chaleureux.

Anathema - Lee Douglas & Vincent Cavanagh - deux voix sublimes ( pict : Moocher )

Soutenus ( essentiellement en début et en fin de set ) par la voix exceptionnelle de Lee Douglas, bien plus qu’une simple choriste, magnifique chanteuse dont l’organe se juxtapose comme par magie avec celui de Vincent Cavanagh, on en vient à regretter sa longue disparition en  coulisses pendant près d’une heure. Quel plaisir toutefois d’entendre leur dernier opus joué dans l’ordre et en intégralité, accompagné ensuite de 70 autres minutes consacrées aux classiques d’un groupe dont j’ignorais tout. Pourtant, inutile de nier qu’à de rares moments, mon esprit de non  initié vagabonda par instants  pour mieux revenir vers le groupe. Pas facile d’accès, surtout en live,  ces accords tantôt rock, tantôt pop à tendances progressives avec quelques micro-touches de métal atmosphérique peuvent par instants dérouter. Mais les voyageurs naviguent aux confins de mélodies aériennes enveloppées par de magnifiques lumières.

La bonne humeur communicative est de mise entre ces morceaux souvent mélancoliques. Seuls l’electro ‘ Closer’ dénote dans le tempo de cette soirée et semble anachronique. Il me laisse en tout cas sur le bas côté…

Vincent s’adresse à nous en français.

– Quel bonheur de jouer ici, ce soir , au Bikini. Je ne sais pas si vous réalisez que vous avez la plus belle salle d’Europe !

 

Daniel Cavanagh, à la guitare planante ( Pict : Moocher )

Daniel Cavanagh, à la guitare planante ( Pict : Moocher )

Ovation générale … Près de deux heures trente plus tard, la foule, respectueusement chaleureuse, qui communie avec le groupe tant cette entité vient de les amener bien loin du Bikini, en redemande ! Petter Carlssen reviendra pour notre plus grand plaisir en fin de set pour ‘Fragile Dreams’ ovationné par des ‘ Swedish Swedish !’ réclamés par les Britanniques qui chambrent allègrement le Norvégien. De l’humour, de la simplicité, du talent pour une soirée magique dans un univers parallèle !

Merci à Antoine du Bikini et aux organisateurs de ce concert .

Retrouvez de magnifiques photos de ce concert sur le site de Moocher .

Vincent Cavnagh par Moocher

SET LIST ANATHEMA :

Thin Air
Summernight Horizon
Dreaming Light
Everything
Angels Walk Among Us
Presence
A Simple Mistake
Get Off, Get Out
Universal
Hindsight
———-
Deep
Pressure
Release
One Last Goodbye
Judgement
Temporary Peace
Flying
Are You There?
Parisienne Moonlight
A Natural Disaster
Closer
———
Shroud Of False
Fragile Dreams

SET LIST CLOVERSEEDS :
The opening
Over Camellia
Familiar
Higher
Calling me down …
For those …
Enough
 

After show : Sylvie et les frères Cavanagh . L'un arbore le port du bonnet durant le show , l'autre après !

 

VIDEOS :

Le début du show de CLOVERSEEDS trouvé sur youtube et filmé par Bastien.

Le début du show d’ ANATHEMA trouvé sur youtube et filmé par Bastien.

Fragile Dreams, un classique d’ANATHEMA, pour finir le show …

Petter Carlsen , la veille à Clermont Ferrand

CLOVERSEEDS, extrait d’une émission TV de 2009 : Dark Flag

LIENS ARTISTES

Petter Carlsen myspace

Cloverseeds myspace

Anathema official website
 

La set list qui était sur scène

 

5 Réponses to “ANATHEMA ( + CLOVERSEEDS + PETTER CARLSEN ) – TOULOUSE – Le Bikini – 23 Février 2011 –”

  1. Tu as très bien résumé ce concert. C’était énorme !

    J'aime

  2. Anathema je connais depuis le debut…donc pas de surprise.
    J’ai cliqué en bas sur les liens de CLOVERSEEDS…Et je tombe sur le truc à la TV « dark flag »..au bout de 4 secondes pas plus, je sais deja que c’est dans la boite.Très efficace , ficelé à bloc comme un roti par un boucher enervé,on voit tout de suite à qui on a affaire.J’essaie donc un autre titre studio cette fois, « the opening » ,et là encore on est dans l’art majeur, ils marchent dans les traces des plus grands avec des chaussures calibrées aux empreintes précédentes.
    Apres j’ai tenter deux ou trois autres titres et ça se gâte un peu…Enfin je veux dire ce genre de musique monotone qui oscille entre le genre « regardez ce monde etrange avec ses personnages humains plus burlesque les uns que les autres,riez en ou tranchez vous la gorge » et le  » je deprime , ne voyez vous pas que c’est un appel au secours? » a vite fait de me faire chier (le coté muse un peu quoi). Mais bon dans le style pour ceux qui adhèrent vraiment c’est du haut vol.
    En même temps qui pourra réussir à nouveau les exploits fantomatiques et torturés, degoulinants sur la guitare ciselée au laser de david gilmour, a savoir de pink floyd ? Personne…

    J'aime

  3. Content que tu ais pu découvrir ce groupe fabuleux.

    Un des seuls groupes qui est arrivé à me faire avoir des frissons lors d’un concert…

    Dans mon top 3 depuis toujours et pour toujours!

    Je te conseille vivement toute leur discographie (Alternative 4 est un véritable chef d’œuvre), sachant quand même qu’avant Eternity, le groupe était quand même bien plus extrêmes (MAIS même si ça semble un peu vieux et daté du fait de l’enregistrement) c’est quand même TRES intéressant.

    Bref superbe groupe, magique même!

    J'aime

  4. Seb Ramez Says:

    Je ne connaissais absolument pas. En tout cas très belle chronique, peut être même l’une des plus belles ! … Très bien racontée et qui donne l’impression d’une soirée planante. Une musique que je ne pourrais certainement pas écouter en boucle, mais probablement idéale pour se détendre ou passer des moments cools. Sympa que pour le final, un membre de la première partie remonte sur scène.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :