IZIA : Galactique ! ( + Ladylike Dragons ) – Toulouse, Le Bikini – Vendredi 29 Octobre 2010 –

Petit dilemme ce soir. ULTRA VOMIT que nous avons  pourtant toujours manqué se produit au Phare. De quoi bien se marrer sur fond de métal. La question ne se pose pourtant pas, ce sera ma troisième expérience  hystérique, maladive, compulsive, Iziatique de 2010 …

Si je fais découvrir le phénomène à mon pote Boubouille, c’est lui qui m’offre le précieux sésame vers un bonheur intense de deux heures moins d’un an après notre rencontre à Tarbes pour Crucified Barbara … Les jeunes beaux gosses sont là aussi avec des amis à eux déjà fans … Ils vont être secoués comme ils ne l’ont plus été depuis Dee Snider au Hellfest .

Si ça commence timidement avec les très dispensables YAA, nous sommes on ne peux mieux introduits dans le tempo de la soirée avec un groupe parfait pour cette ouverture : LADYLIKE DRAGONS ( http://www.myspace.com/ladylikedragons ).  Les deux garçons  assurent grave, même si les regards se tournent vers Cindy , l’excellente chanteuse bassiste dont la justesse séduit l’auditoire. Belle énergie ! Allez voir le clip du titre phare : 13 MINUTES .

Il me semblait avoir pourtant déjà tout dit sur IZIA dans une de mes chroniques les plus denses ( IZIA Toulouse 28.1.2010, Rare, Magistral, Définitif… ) . Mais comment se remettre d’une telle énergie, de cette intensité si rare qui vous hante encore 3 trimestres plus tard … Deux concerts de cette même tournée supplémentaires ( au festival Les Déferlantes à Argelès en Juillet et ce soir ) m’auront une nouvelle fois expédié dans les cordes, sonné par une perpétuelle capacité de la belle à se renouveler, à se réinventer, à jouer différemment avec une foule qu’elle s’amuse à taquiner à sa guise et avec laquelle elle maitrise tous les tenants et les aboutissants.

IZIA, cheveux plus courts, silhouette plus svelte ...

Deux titres calmes, paisibles pour commencer avant d’entamer le brulot Back in Town que j’adore. J’observe le regard de mes amis qui commence à exprimer comme  une fascination. Le public est différent, plus familial, parti à la découverte du phénomène.

Complet en un rien de temps, on perçois une excitation limitée, beaucoup moins d’électricité  et je m’interroge, presque inquiet : ces gens-là seront-ils  à la hauteur de la communion invraisemblable qu’il y eut 9 mois plus tôt ?  La belle met vite tout le monde à l’aise …

– » Alors, pour ce soir , pour ma robe, j’ai un peu confondu le Noël de chez grand mère avec un concert rock. C’est type déco de fin d’année, tu vois … »    Exaltation générale …

– » Il se peut qu’il y ait des fuites à ce niveau là ( d’un geste élégant, elle désigne la partie supérieure de son anatomie ) … Si tel est le cas , CHER PUBLIC DE MALADES TOULOUSAINS, il va falloir me le faire savoir afin que je remédie à cette légère échancrure trop prononcée »  …

A POIL !

– » Allons allons, chers amis, soyons plus subtils ce soir et optons pour un terme disons plus neutre du type … guirlande … Je saurai alors qu’il convient de réagir ! « 

Le ton est donné, la foule est conquise et les pogos ne vont plus tarder à taillader l’espace pour un plaisir encore plus intense. Boubouille se retrouve au dixième rang. Je me retourne et constate que son visage  trahit à souhait le bonheur de cette intense découverte.

Boubouille, écharpe rouge ....

Boubouille, écharpe rouge ....

Le bikini est hilare quand la jeune prodige est incapable d’entamer la balade Sugar Cane tant l’évocation de Cabrel la hante (private joke ). Le répit sera pour plus tard. Elle rappelle sa section rythmique et modifie sa set list.

La belle ... on the drums !

Au moment d’entamer Let me Alone, la star en devenir n’a pas oublié sa plus grande émotion vécue sur scène, ses larmes quand le public du bikini lui a donné son frisson absolu. Elle nous convie à réitérer cet exploit. Or, à  défaut du concert de janvier qui restera légendaire, celui-ci sera juste magnifique et n’atteindra jamais cette marche quasi inégalable.

Izia nous aura offert de nouveaux titres du futur album extrêmement prometteur et superbement accueilli. Cadeau suprême, on frôle l’envoutement lorsqu’elle nous gratifie d’une majestueuse ballade sans micro : le bluesy Don’t you know. La voix est si juste, si puissante qu’elle saisit l’âme d’une foule silencieuse éberluée par tant de maestria…. Sidérant et à déguster ICI, sur la vidéo 14 ( avec une ‘guirlande’ parfaitement bien venue ! ) … Il ne lui reste plus qu’à nous offrir la reprise de Proud Mary de la grande Tina Turner dont elle est sans nul doute la digne héritière. Soyons conscients du privilège qui est le notre d’être le témoin d’une telle élosion …

Quoi qu’il en soit, à minuit, après 120 minutes d’un putain de pied, près de 1500 personnes pourront dire qu’ils étaient eux aussi de cette incroyable tournée du premier album !

Tanks to these people ! ...Quant à moi, je restais encore un peu. Au premier rang, elle m’avait peut être remarqué. Se souviendrait-elle de notre rencontre de       janvier ? Une heure après le show, naturellement, joyeusement, elle s’approcha et se souvenait, toujours aussi simple et abordable  … Dix minutes inoubliables. Phénoménal à tous niveaux …

Izia with me ...

VIVIEZ OU REVIVEZ CE CONCERT EN 15 PETITES VIDÉOS filmées au premier rang dans l’ordre chronologique :

IZIA vidéo 1 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 2 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 3 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 4 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 5 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 6 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 7 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 8 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 9 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 10 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 11 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 12 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 13 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 14 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

IZIA vidéo 15 sur 15 TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

… Et 3 videos de LADYLIKE DRAGONS :

LADYLIKE DRAGONS – VIDEO 1 – IZIA opening act – TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

LADYLIKE DRAGONS – VIDEO 2 – IZIA opening act – TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

LADYLIKE DRAGONS – VIDEO 3 – IZIA opening act – TOULOUSE Le Bikini 29.10.2010 –

Set List ... de deux heures ...

IZIA sur le web :

LE SITE OFFICIEL

MYSPACE avec une vidéo de l’OLYMPIA où son disque d’or lui a été remis …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 Réponses to “IZIA : Galactique ! ( + Ladylike Dragons ) – Toulouse, Le Bikini – Vendredi 29 Octobre 2010 –”

  1. Salut Titi ,

    purée elle a vachement maigri Izia , c’est cool🙂 toujours la pêche par contre , pourvu qu’elle se fasse pas detourner du vrai Rock par sa maison de disque . Sinon ,Proud Mary a effectivement été interpreté par Tina mais c’est une chanson de Creedence clearwater revival😉

    à plus , Raymz .

    J'aime

  2. REMI COLLAVERI Says:

    Excellente chronique. Superbe site !
    REMI

    J'aime

  3. Elle nous avait tous scotché aux Déferlantes, avec son charisme de ouf, sa générosité et le fait qu’elle ne fait qu’un avec la scène et le public.
    Très bon récit et on devrait encore entendre parler d’elle pendant longtemps !! Et dire que si tu ne m’en avais jamais parlé, je pense qu’encore aujourd’hui j’ignorerais son existence.
    (entre parenthèse, elle devient de plus en plus mignonne !)

    J'aime

  4. LAURENT PERLBERGER Says:

    J’aimerais te féliciter pour ton blog absolument génial et qui reflète à la perfection tes talents de journaliste et chroniqueurs de concerts.
    Je garde précieusement en particulier tes chroniques des concerts de KISS et plus particulièrement celui de Paris 2008 qui m’avait marqué tellement il était émotionnel et qui permet de se replonger dans ce moment magique comme si on y était encore et encore !

    J'aime

  5. Chloé BALSSA Says:

    Définitivement, j’aime ta façon de décrire ces concerts, on sent ta passion pour ce que tu écris, ce que tu as pu ressentir… c’est un peu de rêve à chaque lecture, tu me donnes vraiment envie non seulement de voir les concerts, mais de faire des chroniques !
    S’il faut un bémol, je dirais stylistiquement que tes phrases sont peut être un peu longues, mais comment ne pas être pris dans leur flot d’émotions !
    Même sans avoir vu les concerts d’Izia, à la fin des articles, on en vient presque à vouloir te remercier. C’est sincère.
    Aller, assez de fleurs pour ce soir, à bientôt !

    Chloé

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :