EIFFEL : Envoutante émotion ! – Mercredi 25 Novembre 2009 – Toulouse, Le Rex –

Dans le grand embouteillage des concerts de légende et des émotions intenses de cette fin 2009, celui du meilleur groupe de rock hexagonal, EIFFEL, restera , une fois de plus et à divers degrés, longtemps gravé dans nos âmes mélomanes …

C’est en ultra privilégié que ma famille et moi-même allions vivre ce concert sold out (malgré Muse au Zénith et Miossec au Bikini le même soir) : depuis 3 dates, j’ai le plaisir de réaliser une sorte d’anthologie DVD des concerts toulousains du groupe, cette fois-ci en multi-caméras sur pieds dans d’excellentes conditions ! Mais le mercredi , c’est compliqué pour moi et mon arrivée vers 19 h 15 ne me permettra pas de filmer les préparatifs, juste de mettre le matos en place et de m’organiser … A ce titre , l’ensemble du staff sera à l’image du groupe : charmants , dispos, chaleureux : on se sent presque en famille …

ROMAIN HUMEAU , THE ARTIST . Pct : Axel.

ROMAIN HUMEAU , THE ARTIST . Pct : Axel.

Ayant investi les lieux avant la foule, c’est avec plaisir que je vois des visages d’ahuris illuminer la salle. Le plaisir affiché de retrouver le groupe après le tout dernier show du Tandoori Touren 2007 au Bikini est évident. Depuis, bien des choses ont changé, nouveau label, nouveaux membres, nouvel album plus posé, avec moins de guitares saturées mais tout aussi habité où déferlent la puissance des messages et de l’émotion ….

EIFFEL, quatre musiciens accomplis...

EIFFEL, quatre musiciens accomplis…

Comme toujours, comme lors de ce concert particulier … Spécial car il s’agit d’une pré-tournée, spécial car les 3 mecs sont malades et seule Estelle, passée à la basse ( et toujours parcimonieusement aux claviers ) est à 100%, spécial enfin car, si la salle est pleine de quelques 400 personnes, mieux vaut arriver tôt au Rex sous peine de ne quasi rien voir quand vous êtes loin, la config’ de la salle et la scène très basse ne se prêtant pas à autant de public …
Pourtant l’ambiance sera bien plus chaude qu’il y a 2 ans ! Jimmy est au premier rang, accompagné de pas mal de (très) jeunes fans dont le sourire éclaire Romain , Nico(s) et Estelle. Et ce n’est pas du luxe car le groupe n’a pas ses lights habituels et c’est parfois …. sombre ! Manque de couleurs, de variantes, c’est bien le seul micro-défaut de cette soirée envoutante à souhait .Car Eiffel, c’est Romain à 99 % et ce garçon est incontestablement un génie absolu du rock, que dis je, de la musique française au sens large !
Si le changement de maison de disques et la promo plus soutenue du nouvel album tendent à donner une nouvelle dimension au groupe, on se demande toutefois quand EIFFEL sera reconnu à sa juste valeur, aux côtés des plus grands …
Si la soirée a sympathiquement commencé avec la chanteuse folk MOLLY, rejointe sur un titre par Nico Bonnière à la guitare, dont la chevelure sera un spectacle à elle seule, c’est dans d’exquises conditions sonores et de proximité le groupe culte tant attendu, déploie une détermination ou alternent énergie et subtilités . Quelques soucis d’instruments ne viennent pas le moins du monde entacher l’impression de puissance habitée, d’envoûtement disséminé le temps d’une ode, d’une prose savoureuse ou de riffs qui soulèvent et transportent le public …
Dès l’entame, avec une monumentale version  de Minouche et son envolée de percus finales, les rhumes et autres grippes semblaient être restées dans les loges … On est dedans, ailleurs dans l’univers Humeau … Tous les titres sont à tomber et même si le groupe est limité à 16 ce soir ( il en fera 19 le lendemain à Marseille, rajoutant Ne respire pas, Inverse-moi et Search and destroy ), l’énergie, la rage et la détermination déployée fascinent un public multi générationnel ému et transporté par des mélodies trippesque à souhait ! Nous vacillons entre l’envie d’en découdre ( Il pleut des cordes, Sombre, Hype ) et le recueillement absolu (Dispersés, Tu vois loin ) …
Je suis dedans, comme tous les autres malgré mes 2 caméras à gérer sur la gauche. Sylvie, à droite profite de sa hauteur derrière son pied pour se dandiner en resserrant le plan dès que cela s’impose … Un régal qui se poursuivra après le show avec les dialogues, les échanges, ces instants magiques qui n’ont pas de prix … Je rencontre Thomas, l’ingé son, qui m’enverra de quoi doubler l’audio de mon DVD. Tous sont d’une disponibilité sidérante … Il est plus d’une heure du mat quand je repars avec un beau projet sous les bras, de quoi m’occuper un bout de temps, tandis qu’ Estelle fait rouler les derniers flights-cases dans un camion … Cette fois-ci , ce ne sera pas 2 ans mais plutôt 2 mois d’attente avant le prochain concert … probablement au Bikini en février !
Un immense merci au groupe, à François et à Thomas !
….. Et que ceux qui ne connaissent pas se plongent dans cet univers où onirisme et réalisme se côtoient sous les arcanes du rock , du pur, du vrai!

AFTER SHOW chaleureux!

AFTER SHOW chaleureux!

Chronique & mise en page : Titi.

Un immense merci au groupe, à François, à Thomas et à tout le staff d’EIFFEL!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :